Mrzyck

  • Dans la forêt, la famille Bouloche découvre un énorme machin mystérieux, tout blanc. Ça sent bon, mais ça a mauvais goût... Qu'est-ce que ça peut bien être ? Quand il se met à pleuvoir, quelque chose de magique se produit sur l'immense objet : ça mousse ! Terriblement excités, les Bouloche s'y frottent jusqu'à devenir... tout propres ! Les boulettes de pied découvrent avec délectation que leurs corps sont colorés comme l'arc en ciel... Elles sont métamorphosées ! Mais catastrophe, à leur retour au village, personne ne les reconnait...

  • Au village des crottes de nez, la famille Loulou habite une jolie maison-nez. Tout va super bien, jusqu'au jour où la maison-nez de Papy-Boulette est saccagée par un doigt géant... La panique envahit le village, et la famille Loulou décide de s'exiler vers un lieu où jamais le doigt ne pourra les trouver... Dans cet album irrésistiblement drôle, Mrzyk & Moriceau nous embarquent dans une aventure totalement loufoque. Les personnages verts et tout en rondeurs sont hilarants et raviront indéniablement les petits lecteurs. Les paysages enchantés du pays des crottes de nez prennent vie dans un graphisme riche et coloré, inspiré de l'illustration des années 70, très proche de l'univers des Barbapapas ou des Moomins.

  • Au pays des crottes de nez vit Magali, une jolie dame toute ronde. Elle a deux passions : les chips et la coiffure. Magali participe à un concours de coiffure à Laz Végaze, attirée par le prix offert : son poids en chips. En chemin elle se fait emprisonner. Là-bas, elle se lie d'amitié avec Mireille. Comment feront-elles pour s'évader ?

  • Après "Panique au village des crottes de nez", térrfiées par le passage du doigt géant dans la maison de la famille Boulette, les crottes de nez ont déserté le village... Mais qu'en est-il de la famille Boulette ? Dans ce nouvel opus, les petits lecteurs pourront découvrir ce qu'il est advenu de Valérie, Michel, Choco et Fabienne Boulette...
    Après un kidnapping musclé, la famille est finalement saine et sauve et découvre que les doigts les ont emportées dans un but très précis : profiter de leur petite taille pour aller sous terre dans un dédale de galeries afin de retrouver un précieux trésor : leur coupe-ongle.
    Fabienne et Choco, les deux petites crottes de nez, s'enfoncent dans un monde sous-terrain totalement frappa-dingue à la recherche de l'objet perdu...

  • Q

    ,

    Titillons nos tétons noirs orbitaux avec un aphrodisiaque surpuissant coupé aux psychotropes bavarois. Qu'une tartine de jute noire sur papier glacé blanc comme un cul, offerte à nos paupières mi-closes, se mette alors à murmurer : "Oculez-moi , oculezmoi !! " Le BDCUL nouveau est arrivé et il a la dégaine d'une escort-girl vénusienne alanguie sur un sofa, épuisée par les coups de boutoir d'une super-carotte priapique. Quoi de plus normal quand on sait que ce sont les très dextres Mrzyk et Moriceau, rois du stylo à bites, as du foutre indélébile, qui se défoulent à l'exercice érotico-porno-prolo de la collection la plus cul de la bd indébandante. Ils nous content ici les vies bien parallèles de Madame Main et de Monsieur Bite que tout éloigne à part un goût commun pour les arts plastiques puisque leur rencontre fortuite se déroule dans une des plus prestigieuses galeries de la capitale. Malheureusement pour eux, l'idylle tant attendue n'est pas au rendez-vous. C'est tout penauds qu'ils font, chacun de leur côté, l'acquisition d'une fiole forcément magique pour oublier tout ça ! Ce qui suit tient d'un délire que l'on aurait du mal à décrire en quelques mots. Un cri primal fera très bien l'affaire :
    Yeah ! Mrzyk et Moriceau mettent la barre haute et dure pour ce nouveau numéro de la collection BDCUL, en trempant bien profond leur biscuit pop dans le petit pot de leur imagination surréaliste.

  • Les dessins de Mrzyck & Moriceau sont pratiquement inscrits dans l'imaginaire collectif tant leurs reproductions ont fleuri un peu partout. Dans la continuité de leur album Panique au village des crottes de nez, cet album met en scène des créatures loufoques, réduites à un membre ou à un objet, dans des scènes où toujours affleurent l'absurde et la poésie.

  • Les dessins de Petra Mrzyk et J-F Moriceau sont drôles et bizarres, grinçants souvent. Exécutés à l'encre noire, déclinés sur des feuilles de papier, sur des murs, en papier peint ou en vidéo d'animation, ils prolifèrent dans toutes les directions et sur tout les plans. Avec un tracé spontané, ils captent un geste, une attitude, un décor, une scéne cocasse qu'ils transposent en une association d'idée, un fantasme. Héritiers autant d'un surréalisme que des expérimentations radicales de la bande-déssinée d'avant-garde, ces artistes projettent un regard décalé à la fois sur le monde réel et sur la pratique du dessin lui-même.
    Repères : Deuxième titre de la collection La Salle de Bain, du nom d'une galerie d'art de Lyon. Les auteurs ont reçus le prix du livre et l'art, à Nantes, pour leur précèdent ouvrage.

empty