Moïse Maïmonide

  • "Le premier traité de psychologie écrit au Moyen Âge par le grand philosophe Maïmonide. Un texte précurseur qui s'apparente à un véritable guide de « développement personnel ».

    Le Traité des Huit chapitres occupe une place particulière dans l'oeuvre de Maïmonide. Premier traité de psychologie, ce texte précurseur - rédigé en arabe en 1168 - s'apparente à un véritable guide de « développement personnel ».

    Conciliant sagesses juives, grecques et arabes, ce philosophe, talmudiste et médecin, invite à « écouter la vérité d'où qu'elle vienne ». Curieux de toutes les formes de connaissances, il s'attache à conceptualiser la vertu. Qu'est-ce qu'un homme juste ? Comment exercer son libre arbitre ? Pourquoi a-t-on besoin d'humour, d'imagination, de contemplation ? Comment soigner les maladies de l'âme ?

    Avec cette nouvelle traduction, Ariel Toledano nous propose une version contemporaine et commentée de ce Traité. Elle nous ouvre l'accès à la modernité de ce texte majeur. Une véritable initiation à une éthique de vie intérieure."

  • épîtres

    Moïse Maïmonide

    Moïse Maïmonide (1135-1204) ne s'est pas seulement préoccupé de questions philosophiques, il fut aussi profondément engagé dans la lutte pour la survie des communautés juives menacées.
    Il s'attacha à fixer les grandes lignes de la religion juive et de ses croyances pour donner au judaïsme des résistances contre les agitations pseudo-messianiques et les excès des enthousiasmes populaires. A travers ses Epîtres, son souci de l'équité et sa passion pour la vérité se manifestent avec chaleur et gravité. L'Epître sur la persécution traite du marranisme et des conversions forcées. C'est sans doute l'écrit le plus vibrant de Maïmonide.
    L'Epître au Yémen traite de la question du Messie. L'Epître sur la résurrection des morts est certainement la "lettre" la plus philosophique où sont abordées les questions de la fin des temps et du monde-à-venir. L'ouvrage se clôt par l'Introduction au chapitre Helèq, où Maïmonide traite de questions liées à la rétribution et au châtiment, chapitre qui fait pièce à l'épître précédente et conclut par l'énumération complète des fameux treize articles de foi.

  • Maïmonide rédigea, ce bref traité d'éthique - connu également sous le titre huit chapitres - alors qu'il n'avait pas encore trente ans.
    Mais déjà s'y retrouvent les grandes lignes d'une réflexion qui s'approfondira dans son oeuvre entière, et en particulier dans le guide des perplexes (ou des egarés). ces pages éclairent l'enseignement moral de la mishnah et du talmud par la philosophie grecque d'aristote et islamique d'al-farabi et font ressortir la convergence des deux approches. elles ont pour projet de lever les obstacles qui se dressent sur le chemin de la connaissance de dieu en examinant l'âme humaine dans ses faiblesses et ses qualités.
    Mêlant psychologie et éthique, en deçà des règles, il s'agit donc de proposer une formation de l'homme à la vertu, but final des commandements. la présente traduction du pr rémi brague a été établie et annotée à partir du texte original en arabe (donné en annexe). elle est la seule édition critique disponible à ce jour en français.

  • Principes de la santé physique et morale de l'homme / par Arab Mouchi Ben Mimoun (Maimonide) Date de l'édition originale : 1887 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Le Guide des égarés apparaît dans l'histoire des idées comme l'une des plus illustres oeuvres philosophiques de tous les temps.
    Maïmonide (1135-1204) est resté une figure majeure du judaïsme rabbinique. Mais sa connaissance de la philosophie fit de lui l'apôtre d'une religion rationnelle, épurée des superstitions, qui vise essentiellement l'instauration d'une société vraiment humaine.
    Écrit pour des intellectuels écartelés entre la tradition religieuse et la pensée scientifique et philosophique de l'époque, Le Guide des égarés tente surtout de mettre en accord l'enseignement de la Bible et de ses commentaires, avec la philosophie d'Aristote. Reconnu très vite comme une oeuvre maîtresse, il influença de manière décisive la pensée juive, chrétienne et musulmane.
    De portée universelle, Le Guide ne constitue pas moins une analyse approfondie du judaïsme, dans ses aspects rituels comme dans le domaine de ses croyances. Il propose une compréhension rationnelle de la Bible et du Talmud, dégagée de l'autorité et des dogmes des institutions juives qui lui en tiennent rigueur pendant des siècles.
    Le Traité des huit chapitres opère la synthèse de l'Éthique d'Aristote et de la morale juive traditionnelle ; ce qui a pour conséquence inattendue de faire de lui le premier traité de psychologie et de psychothérapie de l'histoire.

  • Le grand philosophe Moise Maïmonide (1135-1204) a surtout été un grand décisionnaire, dont l'autorité est incontestée par les Juifs du monde entier.
    Il a su réaliser une brillante synthèse des règles du Talmud ayant force de loi. En 1170, comme une sorte de prélude au monumental " Michné Tora ", rédigé une dizaine d'années plus tard, il a écrit le " Séfér Hamitsvoth ", ce qui signifie "Le Livre des Commandements ". Ceux-ci, selon la Tradition, sont au nombre de 613 dans le Pentateuque et constituent l'ossature de la loi juive écrite et orale. Cette traduction française, qui épouse de manière aussi littérale que possible le style très particulier de Maïmonide, devrait représenter un ouvrage de référence pour ceux qui s'intéressent aux fondements du Judaïsme.
    Grâce à plus de 3 000 notes et à un index biblique, le lecteur, sans recherches fastidieuses, aura accès aux principales sources de la Bible, du Midrach (explication directe du texte biblique) et du Talmud se rapportant aux sujets traités. Il disposera en outre d'une Concordance alphabétique entre les 613 commandements et les deux grands Codes: le "Michné Tora ", dont il a été question ci-dessus, et le " Choul'han 'Arou'h " de Rabbi Joseph bèn Ephraïm Caro (1488-1575).
    Maïmonide a fait précéder son " Séfèr Hamitsvoth " d'une grande Introduction dans laquelle il énumère les quatorze Règles qui l'ont guidé dans le choix des 613 commandements, en critiquant, parfois avec virulence, ceux qui, avant lui, avaient tenté un tel décompte sur la base d'autres critères. Ce livre, encore si actuel par ses lois sociales véritablement révolutionnaires, s'enrichit d'une préface du célèbre philosophe contemporain Emmanuel Lévinas et d'utiles remarques préliminaires du Dr Georges Vadnai, Grand Rabbin de Lausanne.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Indisponible
empty