Tallandier

  • Pendant la minorité de Louis XIV, sur fond de disette et d'épidémies, l'opposition politique se déchaîna contre le gouvernement d'Anne d'Autriche et du cardinal Mazarin. Ces cinq années (1648-1653) de troubles s'appellent la Fronde.
    Des villes et des provinces entières entrèrent en dissidence jusqu'à tourner à la guerre civile. Et c'est non sans mal que la monarchie parvint à en venir à bout. De ces évènements, on retient habituellement quelques épisodes dramatiques tels les barricades de Paris (août 1648) ou la bataille du faubourg Saint-Antoine (juillet 1652). À l'appui des meilleures sources, Michel Pernot dément l'idée longtemps soutenue que la Fronde serait une révolution manquée.

empty