Michel Bournaud

  • Ce recueil regroupe vingt-huit histoires d'origines très diverses : Amérique du Nord et Centrale, Chine, Japon, Philippines, Europe, Moyen-Orient, Afrique du Nord, etc. Toutes révèlent à quel point le jardin occupe une place majeure dans l'imaginaire humain, et ce, aux quatre coins du monde. Cet espace particulier a en effet inspiré toutes les mythologies et traditions littéraires. Trait de l'union entre l'homme et la forêt originelle, symbole d'une nature mystérieuse et redoutable, le jardin représente le rêve, le paradis terrestre, un espace merveilleux évoquant l'abondance ou simplement un lieu où il fait bon vivre. L'engouement que l'être humain a toujours éprouvé pour les jardins ne serait-il pas l'expression concrète de ce rêve que transmettait naguère la tradition orale ?

  • Les vingt-six histoires de Contes et légendes de l'oiseau sont d'origines très diverses : Sibérie, Amérique du Sud et du Nord, Inde, Japon, Proche-Orient, Afrique, Europe. Elles montrent, comme le souligne Jean-François Terrasse, que « dans chaque pays, sur chaque continent, au gré des civilisations qui se sont succédé, les oiseaux ont inspiré toutes les mythologies, toutes les cultures. Il n'est pas étonnant que les contes, expression populaire véhiculée par la tradition orale, nous offrent une palette aussi riche et variée de nos rapports avec les oiseaux. » Ce recueil de contes est préfacé par Jean-Michel Terrasse, vice-président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux et cinéaste animalier.

  • Contes et légendes du renard offre plus de vingt contes provenant de plusieurs continents, montrant l'importance majeure du renard dans la tradition orale à travers le monde.
    Considéré comme fourbe et intelligent, quoique souvent dupé, comme magicien ou diable, le renard ne serait-il pas la fidèle représentation de l'espèce humaine dans l'imaginaire populaire ? Comme l'écrit Jean-Philippe Alessandra, préfacier de l'ouvrage et l'un des principaux animateurs de l'Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) : « Ces contes ne sont pas faits pour rester enfermés dans un livre. Comme les renards, ils ne peuvent s'épanouir qu'en liberté. Ils sont faits pour parcourir le monde et activer la réflexion, l'imagination, la joie de vivre. »

  • Roumanie ; un piege ?

    Michel Bournaud

    • Hesse
    • 24 March 2001

    La roumanie est oubliée.

    Dix ans après avoir liquidé de manière violente un régime communiste dénoncé dans les instances internationales, ce pays semble être sorti de la scène. l'intérêt ne revient que pour s'étonner d'une misère qui s'installe, misère dont témoignent les images tristes de milliers d'enfants laissés pour compte.
    Dix ans pour un bilan : le bilan d'une expérience ratée de sortie du communisme et de tentative de restructuration économique.
    Une erreur fatale a en effet conduit les roumains à se travestir dans un moule normatif occidental. les conseillers de l'ouest ont ignoré la différence, l'héritage d'une culture marquée à la fois par le communisme et le nationalisme. le piège se ferme sur cette double désillusion. le malentendu petit engendrer de fortes réactions populistes.
    Toutes les questions que se posent les européens sur l'ouverture de l'europe, l'évolution des balkans et la mutation de la russie qui dessinent de nouvelles configurations régionales, l'extension de l'otan, l'ajustement de l'intérêt national aux flux mondiaux, les modalités de contrôle des circuits maffieux, sont aussi au coeur des développements de la politique roumaine.
    Avec une tonalité d'urgence.
    Pour la roumanie, la réponse à l'ensemble de ces problèmes, dont elle n'a qu'une maîtrise partielle, est une question de survie dans cette périphérie de l'europe, sous extrême tension, avec les guerres proches impliquant les balkans et la russie.

  • Contes et légendes de l'ours nous invite à parcourir l'Amérique du Nord, la Sibérie, le Groenland, la Russie, la France, l'Allemagne ou encore la Norvège sur les traces de l'ours brun et de la richesse de ses représentations symboliques. Les histoires rassemblées par Michel Bounaud montrent à quel point notre imaginaire a été stimulé par cet animal, à la fois diable et saint, malin et cupide, une chose et son contraire. En cela, il constitue un miroir fidèle de l'être humain.

    Préface de Roland Guichard, ancien directeur de l'association Artus, dédiée à la protection de l'ours brun.

  • On dit souvent des ours qu'ils sont féroces et mal léchés.
    En Russie ils sont rois, en Norvège ils volent le soleil. En Amérique du Nord, ils sont si familiers qu'on les dit humains. Pour frissonner et rêver.

empty