Michel Hector

  • Pendant la domination espagnole en Amérique Latine du XVIe au XIXe siècle, l'Espagne était, en tant que métropole, l'interlocutrice naturelle des autres nations européennes. Tout ce qui était lié à l'itinéraire Europe-Amérique hispanique passait par la couronne espagnole, ou du moins c'est ce qu'elle prétendait : les idées, les arts, les institutions, les marchandises, les nouvelles, les voyageurs, etc. Cependant, après les guerres d'indépendance qui eurent lieu au début du XIXe siècle et qui furent la conséquence directe de l'affaiblissement de la monarchie espagnole après l'invasion du pays par les troupes de Napoléon Ier, les pays libérés du joug espagnol établirent de nouvelles relations avec l'Europe, fixant leurs propres règles et laissant voir leurs préférences pour certaines nations européennes.

empty