Michel Briant

  • Le golfe du Morbihan s'ouvre sur la baie de Quiberon par un étroit passage entre Locmariaquer et Port-Navalo. Cette mer intérieure, d'une vingtaine de kilomètres de long d'est en ouest, a donné son nom au département, Mor Bihan signifiant « petite mer » en breton. Le golfe semble être béni des dieux, tant ses paysages sont d'une beauté à couper le souffle?! Les photographes ont depuis toujours immortalisé ses multiples vasières, criques, îles et îlots. Jean-Yves Le Lan, historien local, et Michel Briant, cartophile, ont sélectionné plus de 200 cartes postales anciennes du début du XXe siècle. De Locmariaquer en passant par Auray, les auteurs vous promènent dans le temps à Sainte-Anne-d'Auray, Baden, Larmor-Baden, Arradon, Vannes, Theix, Séné, Saint-Armel, Saint-Gildas-de-Rhuys, Arzon, jusqu'à l'extrémité de la presqu'île de Rhuys : Port-Navalo. Sans oublier les nombreuses îles, véritables taches de verdure sur la mer bleu azur. Un chapitre sur les festivités traditionnelles et les costumes d'autrefois clôt ce superbe recueil d'images d'antan.

  • Pour ceux qui en doutaient encore, nos aïeux savaient s'amuser ! Durant la première moitié du XXe siècle, dans le sud de la Bretagne, les possibilités de distractions entre terre et mer sont variées. Avec le développement du tourisme, la plage et ses plaisirs ont pris un essor considérable. Les gens apprécient la baignade et la pêche à pied. Les régates dans le golfe du Morbihan attirent plusieurs centaines de spectateurs. Dans les villes, les fêtes civiles sont l'occasion de rencontrer la famille, les amis et de voir des choses extraordinaires comme le décollage d'un ballon, un meeting aérien ou les numéros exceptionnels des fêtes foraines. À l'intérieur des terres, on n'est pas en reste. Si les jeux de quilles, tire à la corde, lutte bretonne sont entre autres très appréciés, les fêtes religieuses telles les noces restent les principales occasions de se distraire. Bals, cavalcades, expositions d'art, compétitions sportives... On profite de toutes les occasions pour prendre du bon temps. Jean-Yves Le Lan, historien, et Michel Briant, collectionneur, nous le prouvent grâce à une superbe sélection de plus de 200 cartes postales et photographies anciennes.

  • Comment était la Ville de Concarneau au début du XXe siècle ?
    Une très belle ville, qui s'est aujourd'hui considérablement développée, mais dont le centre, avec en particulier la Ville-Close, a gardé tout son charme d'antan.
    Cette promenade dans le Concarneau passé vous permettra de découvrir comment était Concarneau au temps de la pêche à la sardine et au thon.

    Sur commande
  • Ville portuaire ne de l'implantation du chantier de la Compagnie des Indes, Lorient a subi de profondes modifications au dbut du XXe sicle. Jusqu'alors enferme derrire des fortifications, ouverte sur l'extrieur uniquement par des portes troites, elle devient une ville tendue et are, la circulation aise grce de grandes avenues. Paralllement, les faubourgs et les quartiers extrieurs se dveloppent. Mis en valeur grce 230 cartes postales et photographies anciennes, le Lorient d'antan se dvoile sous les regards nostalgiques de Jean-Yves Le Lan, historien local, et Michel Briant, collectionneur. Au fil des pages, vous dcouvrez la ville et la vie quotidienne de ses habitants avant les bombardements dvastateurs de la seconde guerre mondiale. Sont ainsi successivement voqus les places et les rues, les activits conomiques, les transports, les loisirs, les diffrents ports, militaire, de pche et de commerce, sans oublier les dbuts de l'aviation et la premire guerre mondiale.

    Sur commande
  • Remontez dans le temps et découvrez Belle-Île, la plus grande des îles bretonnes, durant la première moitié du XXe siècle ! Au large du Morbihan, celle qu'on appelle « la bien nommée » fait rêver. Sa côte sauvage, ses paysages à couper le souffle, son climat très doux attirent les vacanciers dès le début du XXe siècle. Des hôtels et des restaurants apparaissent ici et là. Parallèlement, l'agriculture est prospère : élevage, culture de primeurs mais aussi de blé nécessitant l'activité de moulins à vent ! Et cela grâce à la forte demande des populations travaillant pour la pêche, les chantiers navals, les conserveries de sardines sans oublier l'armée et la colonie pénitentiaire. Jean-Yves Le Lan, passionné d'histoire locale, et Michel Briant, cartophile, ont uni leurs connaissances pour réaliser ce passionnant ouvrage rassemblant 220 cartes postales et photographies anciennes.

    Sur commande
  • Comment était Quimperlé en 1900 ?
    Avoir une vision de la Ville de Quimperlé au début du XXe siècle, c'est possible car de nombreuses cartes postales ont été diffusées à cette époque.
    Grâce à ces documents anciens et aux commentaires qui y sont associés, cet ouvrage ovus permet de découvrir la Ville dans les années 1900 à 1930.
    Vous circulerez en Basse-Ville, en Haute-Ville et dans les environs en découvrant des lieux qui ont complètement changé mais parfois en reconnaissant des immeubles, des monuments qui existent encore.
    Jean-Yves Le Lan, passionné d'histoire locale, et Michel Briant, collectionneur de cartes postales se sont donné comme objectif à travers cet ouvrage de vous faire connaître les différents aspects de la Ville de Quimperlé d'autrefois.

    Sur commande
empty