Menegaldo

  • Williams, a streetcar named desire

    Menegaldo

    • Ellipses
    • 11 September 2003
  • Dracula

    Menegaldo

    • Atlande editions
    • 17 January 2006

    Clefs concours.
    S'adressant à tous les candidats aux concours, en particulier Agrégation et CAPES, Clefs concours offre une synthèse par sujet. Conçu comme un repère par rapport aux monographies et aux cours et comme un outil de révision, chaque ouvrage est articulé autour de fiches thématiques permettant de faire le point sur les acquis de la recherche. Synthèse des travaux les plus récents, Clefs concours permet de s'orienter dans la bibliographie et de mettre en perspective l'évolution des savoirs.
    Clefs concours Anglais. Tous les titres sont organisés autour d'une structure commune : des repères ; un rappel du contexte historique et littéraire ; les grandes "thématiques", indispensables à la compréhension des enjeux de la question ; des synthèses sur les personnages, lieux ou perspectives qui jalonnent le sujet ; des outils méthodologiques, notamment bibliographiques ; un système de circulation entre les fiches et les références bibliographiques.

    Sur commande

  • la ville nourrit l'imaginaire des écrivains, des peintres, des photographes et des cinéastes.
    elle stimule les rêves des utopistes et des architectes, suscite des projets, des cartes et des plans. elle s'actualise en s'inscrivant sur le territoire et affirme son pouvoir, son aura. c'est par la grande ville que se définit l'identité d'une nation et que se construit son destin. souvent associée à la modernité, pour le meilleur et pour le pire, la ville est un objet privilégié de réflexion pour les historiens, les géographes, les sociologues et les philosophes qui s'interrogent sur la place de l'individu dans la cité.
    qu'elle soit métropole, banlieue ou petite ville, elle sert de cadre à d'innombrables récits, réalistes, oniriques, fantastiques, mais peut aussi devenir un personnage de fiction. la ville, espace complexe, en perpétuelle mutation, se prêt à la métamorphose. c'est un lieu privilégié pour la déambulation, les rencontres, le métissage culturel. c'est aussi un lieu de mémoire qui porte les traces et les stigmates de l'histoire.
    a la fin du xixe, londres, ville cosmopolite et labyrinthique est devenue un locus privilégié pour la fiction chez des auteurs comme stevenson ou conan doyle. on peut en dire autant de paris à divers époques, de berlin, de new york, rome ou de saint-pétersbourg. la ville, décor spectaculaire, suscitant des phénomènes et des événements aléatoires. c'est à une approche plurielle des représentations et mythes collectifs engendrés par le phénomène urbain au cours des xixe et xxe siècles que se livrent les différents spécialistes de l'histoire, de l'art, des images picturales, photographiques ou filmiques, des littératures russe, anglaise, allemande, qui contribue à ce volume.

  • Vocabulaire d'ancien français

    ,

    • Armand colin
    • 3 March 2021

    L'épreuve écrite d'ancien français n'est pas le moindre des obstacles qu'ont à franchir les candidats au CAPES de lettres modernes et aux agrégations de lettres modernes et de grammaire. Afin de préparer efficacement la partie lexicale de cette épreuve, le candidat trouvera dans cet ouvrage tous les éléments, réunis en quelque 400 fiches de vocabulaire. Traitant un par un les termes les plus usuels de la littérature médiévale - et les plus susceptibles de faire l'objet d'une question aux concours -, ces fiches sont structurées suivant le modèle attendu par les jurys (étymologie, sens en ancien français, paradigmes morphologique et sémantique, évolution ultérieure). Clair et pratique, cet ouvrage a le grand avantage de permettre de construire sa compétence par un travail régulier, pas à pas et fiche par fiche. Et le jeu des renvois internes est une aide décisive pour bien circonscrire les champs notionnels et sémantiques de l'univers littéraire du Moyen Âge français.

  • Le western et les mythes de l'Ouest

    ,

    • Pu de rennes
    • 27 November 2015

    Un sujet aussi ample que le western requiert une constellation d'approches, que ce soit dans le domaine de la littérature, des arts plastiques et visuels, de la musique et de la civilisation nord-américaine. Il s'agit aussi de revisiter les figures mythiques tels Bas de Cuir, Daniel Boone, Jesse James, Billy the Kid, Calamity Jane, Buffalo Bill, et d'autres figures du genre : le cow-boy, l'éclaireur, le shérif, le pionnier, le héros solitaire, la femme fatale.

    Publié avec le soutien de l'université de Poitiers Colloque de Cerisy

  • Née en 1914 à Nikolaïev, berceau du mouvement révolutionnaire ukrainien, Diana Nikiforoff doit, à dix ans, après avoir perdu tous ses proches et connu la famine, fuir l'Ukraine pour la Chine, où vit une mère qu'elle n'a jamais rencontrée. À Pékin, elle découvre le faste des grands hôtels, où elle côtoie aristocrates et diplomates, connaît ses premières amours. Avant de devoir, à 15 ans, reprendre seule le chemin de l'exil, cette fois vers la communauté russe de Paris. Ce destin hors du commun, restitué sous la forme de fragments écrits à la première personne par la fille de Diana, nous plonge dans les tourments d'un exil exemplaire : toutes les tragédies européennes de l'entre-deux-guerres ont présidé à l'errance de Diana.

  • Quelle place occupe Jean de Meun dans l'histoire littéraire des XVe et XVIe siècles ? Loin d'être inclus dans les "episseries" médiévales pointées du doigt par Du Bellay dans La Défense et illustration de la langue française (1549) et rejetées par les poètes de la Pléiade, le continuateur du Roman de la Rose conserve une place à part dans les arts poétiques français en raison de la force de son "invention", et plus généralement dans l'esprit des poètes du XVe au XVIIe siècle, pour qui il demeure en partie sinon un exemple, du moins un guide plus ou moins avoué, d'Alain Chartier à Pierre de Ronsard, en passant par Martin le Franc, Jean Bouchet, Clément Marot ou Jean-Antoine de Baïf.

    Si le poète ne laisse pas indifférent, c'est aussi le "personnage" de l'histoire littéraire française qui suscite une curiosité grandissante, malgré la polémique associée à son antiféminisme, comme en témoignent les nombreuses remarques des "antiquaires" Étienne Pasquier ou Claude Fauchet et jusqu'à la Vie complète que lui consacre Guillaume Colletet au milieu du XVIIe siècle, qui contribuent à cristalliser un "mythe" Jean de Meun, fondé sur un mélange unique de profonde science et de licencieuse légèreté.

    Prolongeant Jean de Meun et la culture médiévale précédemment publié aux Presses universitaires de Rennes, le présent ouvrage s'intéresse donc à la postérité de Jean de Meun sous toutes ses formes, du manuscrit à l'imprimé, du Roman de la Rose aux innombrables textes qui ont continué jusqu'au début du XVIIe siècle d'y puiser l'inspiration.

  • Sur commande

  • REVUE LA LICORNE ; le maniérisme au cinéma

    ,

    • Pu de rennes
    • 11 December 2003

    Le maniérisme, concept hérité de la peinture, est souvent utilisé dans le champ des études cinématographiques pour définir un type de démarche formelle ou même de poétique.
    C'est aussi un concept flottant, oscillant entre deux pôles, la manière et le maniéré, et polysémique, d'où la difficulté de le cerner et d'en définir les domaines d'application. Ce volume vise à interroger ce concept comme posture en fonction d'une approche transversale qui a pour ambition de définir une attitude maniériste dans son rapport au cinéma et à l'image. Il est ici question de réalisateurs " classiques " comme D.
    Sirk, M. Powell, A. Hitchcock ou contemporains comme J. Jarmush, D. Lynch, B. De Palma, D. Argento, P. Almodovar, P. Greenaway, de genres cinématographiques : la comédie musicale, le western, le giallo, le policier etc. Diverses contributions examinent des figures ou procédés maniéristes (narratifs et formels) comme la citation, le remake, la reprise, l'anamorphose, ou encore la lenteur (J. Monteiro) et le ralenti (S.
    Peckinpah, J. Woo). Le cinéma peut ainsi être considéré comme maniériste lorsqu'il se consacre à ses propres formes, lorsqu'il travaille à leur célébration autant qu'à leur arrangement.

  • Tim burton a cinema of transformations

    Gilles Menegaldo

    • Pu de la mediterranee
    • 8 February 2018

    Sur commande

  • Le goût du noir dans la fiction policière contemporaine

    ,

    • Pu de rennes
    • 26 August 2021

    D'abord roman avec le gothique qui se développe au cours du 19ème siècle et trouve son apogée au 20ème, le "noir", récit de mort, de violence et de terreur, mais aussi de résolution de cette tension mortifère, ne tarde pas à se décliner en films, faisant de la figure du détective un arcane majeur du cinéma à partir des années 40.

    Romans et films mettent en évidence les noirceurs des crimes et des environnements sociaux qui les génèrent ou les capacités déductives d'enquêteurs de papier devenus icônes de l'écran : Sherlock Holmes, Hercule Poirot. Le genre et son immense succès populaire se propagent dans d'autres médias (BD, séries).

    L'ouvrage tente de faire la lumière sur cette extension du Noir, travaillant les codes pour les adapter comme Tardi, transposant les romans de J.P. Manchette ou Black Sad, dont les auteurs reprennent les images du film noir dans le roman graphique. Le Noir se fait le porte-parole de réalités criminelles à l'oeuvre dans nombre de sociétés, et utilise sa "fiction" pour les dénoncer, et ceci aussi bien dans les romans (D. Meyer, H. Mankell, A. Indridason,) que dans les films (J. Gray, M. Scorsese, A. Egoyan) ou les séries (The Wire).

    Né dans l'Angleterre du 18ème siècle, le Noir, ses stratégies, ses codes et son pouvoir se sont infiltrés puis développés comme moyen privilégié d'exprimer l'angoisse et la fascination de la violence et de la mort, sur tous les continents, de l'Europe aux États Unis, du Mexique à l'Afrique du Sud.

  • A la suite de l'ouvrage collectif Fenêtres sur l'obscur, Publié aux PUP en 2001, cette collection d'études sur la fiction de l'étrange et le film explore la question générique. En partant des souvenirs du roman gothique ou de quelques aspects majeurs de la littérature fantastique, souvent reliée à ses adaptations, Stoker, Melville par Carax, Jackson par Wise, l'ouvrage s'arrête sur un metteur en scène incontournable, Polanski, sa poétique du malaise dans Le Locataire et du fantastique dans La 9ème Porte. Il explore ensuite un lieu privilégié : Londres, dans la littérature et le film de l'inquiétude... Souvenirs de la ville du XIXe, de Chesterton et de Conan Doyle et retour aux années 70 et à l'étrangleur de Hitchcock (Frenzy). Il s'intéresse de près au film noir proprement dit avec David Lynch et Cronenberg portant à l'écran le roman halluciné de McGrath, Spider. Il s'aventure dans les dérivations hybrides, la détection et ses marges, le policier et son imaginaire, le thriller politique et son investigation du réel : le noir " retro-romain " de Marcus Didius Falco de Lindsey Davis, le film de gangster et la pastorale, Chinatown, Polanski encore, le Memento de Christopher Nolan, ou le Gosford Park d'Altman. Tout ceci avant une plongée dans le film d'horreur américain, son histoire, avec arrêt sur le miroir d'Alice et son inscription dans le genre. Le texte de conclusion évoque un stéréotype de la civilisation britannique, le majordome et sa parenté avec les secrets des grandes familles. De Losey à Ishiguro, c'est un thème qui rappelle la contiguïté des genres.

  • Europe et hollywood a l'ecran regard croises

    Gilles Menegaldo Dir

    • Michel houdiard
    • 12 November 2012

    Sur commande

  • Vocabulaire d'ancien français (3e édition)

    ,

    • Armand colin
    • 29 June 2016

    L'épreuve écrite d'ancien français n'est pas le moindre des obstacles qu'ont à franchir les candidats au Capes de lettres modernes et aux agrégations de lettres modernes et de grammaire. Et la question de sémantique lexicale qu'elle comporte n'est pas la plus aisée à affronter...  Le candidat trouvera enfin ici tous les éléments d'une préparation efficace, réunis en quelque 400 fiches de vocabulaire. Traitant un par un les termes les plus usuels de la littérature médiévale et les plus susceptibles de faire l'objet d'une question aux concours , ces fiches sont structurées suivant le modèle attendu par les jurys (étymologie, sens en ancien français, paradigmes morphologique et sémantique, évolution ultérieure).  Clair et pratique, cet ouvrage a le grand avantage de permettre de construire sa compétence par un travail régulier, pas à pas et fiche par fiche. Et le jeu des renvois internes est une aide décisive pour bien circonscrire les champs notionnels et sémantiques de l'univers littéraire du Moyen Âge français.

  • Gothic n.e.w.s. t.2

    Gilles Menegaldo

    • Michel houdiard
    • 27 January 2011

    Using an acronym as the theme for the 8th biennial conference in Aix en Provence meant to interrogate Gothic as a crossroads of territories first - a proper theme for a family reunion, that of scholars in gothic studies across the world. But the overlap between that acronym and the signifier «news» was predicated on the metaphorical paradigm of time: news from gothic studies here and there. Delegates from the four cardinal points exchanged views and news on a daily basis in a week-time conference.
    The present volume - the second of the pair successively devoted to literature and cinema - gathers most of the papers given at the conference and includes also two texts by prominent American film scholars. Fields of investigation concern German expressionism, Hollywood Female gothic, the Jekyll and Hyde myth, British Horror films of the sixties, Southern gothic on film, the grotesque, Asian Horror films, postmodern vampires etc. Some articles focus on prominent diretors such as Rouben Mamoulian, Jean Renoir, Roger Corman (the Poe cycle), Roman Polanski, John Boorman, George Romero, Alejandro Amenabar. The use of gothic conventions in contemporary cinema is examined through two very different case studies (The Quay Brothers, Mathieu Kassowitz). The role of gothic tropes in the classic television series, The Twilight Zone is assessed while the impact of digital technology is also explored (The Matrix).

    Sur commande

  • Frankenstein

    Gilles Menegaldo

    • Autrement
    • 5 January 1998
  • Colloque de Cerisy ; les nouvelles formes de la science-fiction

    ,

    • Bragelonne
    • 23 November 2006

    Ce colloque est dirigé et animé par les rares (donc précieux) et éminents chercheurs universitaires travaillant sur l'imaginaire, ainsi que par des acteurs de la SF-Fantasy (écrivains, éditeurs, critiques) tels que Jean-Claude Dunyach, Francis Berthelot, Jacques Goimard ou Pierre Pevel. Après la mort des « grands récits », utopies et idéologies qui essayaient d'apporter des modèles, la SF cherche aujourd'hui des réponses différentes, en se distanciant de l'univers technocratique et des mythes brisés de l'ancien âge d'or. Elle exprime en outre le désir de revisiter les univers archaïques, les mythes, les légendes, démontré par l'essor de la Fantasy. Ces questions sont abordées à travers la littérature (J.G. Ballard, S. Brussolo, G. Bear, U. Le Guin, S. Baxter, H.G. Wells), le cinéma et le film d'animation (A. Tarkovski, Dark City, Alien, Babylon 5, Ghosts of Mars, Total Recall, The Truman Show, Gattaca, Existenz, L'armée des 12 singes, Ghost in the shell)...

    Sur commande

  • Qui était Jean de Meun, l'auteur de la seconde partie du Roman de la Rose, le plus grand succès de la littérature médiévale française ? Un clerc originaire de Meung-sur-Loire, certes, mais encore ? C'est donc à un auteur et à l'ensemble de ses écrits qu'est consacré le présent ouvrage, qui réunit autour de cette oeuvre, de ses enjeux et de son impact sur la longue durée, jusqu'à la Renaissance, les réflexions d'historiens de la culture et de la littérature.

    Avec le soutien de l'université d'Orléans.

    Sur commande

  • Manières de noir ; la fiction policière contemporaine

    ,

    • Pu de rennes
    • 19 August 2010

    Le propos de cet ouvrage issu d'un colloque organisé en 2007 au Centre International de Cerisy la Salle est de mener l'enquête sur le roman policier : à quoi sert-il aujourd'hui? Quelle a été son évolution depuis les années 70? Quelle est sa place actuelle dans ce qu'on appelle le "panorama des littératures"? "Roman policier/polar/roman noir": l'hésitation sur sa dénomination, qui a fait préférer ici les termes "fiction policière" rend compte de l'extension du genre.
    Extension géographique : sortant de sa sphère d'origine, le genre policier est désormais de tous les pays. Extension temporelle : il est des "enquêtes" aussi bien du passé que du futur, et les "histoires policières" ont fréquemment à voir avec l'Histoire, ancienne ou contemporaine. Ceci a pour effet que nombre de "polars" s'enracinent dans des visions de sociétés, et deviennent ainsi porteurs de questions sociales, politiques, existentielles, passant de la traditionnelle question "qui est mort et pourquoi/par qui?" à une inhabituelle interrogation : "comment vivre là et en ce temps?".
    Un tel déplacement narratif entraîne un brouillage des genres, notamment entre cette catégorie "policière" et la littérature générale. C'est cette contamination par le "noir" qui est examinée ici, à travers les oeuvres d'auteurs européens et américains contemporains relevant du genre, tels que Fred Vargas, Thierry Joncquet, Didier Daenincks, lan Rankin, David Peace, Henning Mankel, les frères Vaïner, James Ellroy, Jerome Charyn, Michael Connelly etc, mais également celles d'écrivains mainstream comme Graham Swift, Kasuo Ishiguro ou encore Patrick Modiano, eux aussi séduits par la "manière noire" qui participe à divers degrés de leur imaginaire fictionnel.

    Sur commande

  • En avril 1454, le roi Charles VII ordonne la rédaction officielle des coutumes, sous son autorité royale.
    En se posant ainsi comme un bon législateur, réorganisateur du droit du royaume, Charles VII s'inscrit dans une longue tradition, au moins symbolique, qui veut que le roi soit garant de la justice et du droit, d'un point de vue moral comme juridique, qu'il soit donc une "fontaine de justice". Les modèles sont fournis par l'histoire, profane ou biblique, imaginaire ou réelle : Saint Louis ne fut pas seulement l'image d'un souverain rendant la justice devant son peuple ; il fut aussi législateur, promulguant de nombreuses ordonnances et patronnant des ouvrages à caractère éminemment juridique.
    Mais c'est sans doute avec Philippe IV le Bel et la montée en puissance des légistes qu'un tournant fut pris en France dans la conscience forte que le roi était par excellence, sous le regard de Dieu; le dispensateur de la justice, l'organisateur du droit. La justice devient ainsi l'une des grandes prérogatives royales, phénomène que favorisent l'uniformisation progressive des pratiques juridiques et du droit et l'affirmation toujours plus forte du pouvoir royal.
    C'est donc la figure du roi "fontaine de justice", et plus largement les relations entre justice et pouvoir royal, qui sont étudiées ici, d'un point de vue tant historique que juridique et littéraire, dans les sources documentaires, les textes théoriques et politiques, la littérature, au Moyen Age et à la Renaissance.

    Sur commande

  • Ce nouveau colloque de Cerisy regroupe une quarantaine de chercheurs autour d'un même thème : le gothique.
    Une étude approfondie des multiples réécritures du genre en littérature, cinéma, photographie, peinture et arts graphiques du monde entier.

  • L'épreuve écrite d'ancien français n'est pas le moindre des obstacles qu'ont à franchir les candidats au Capes de lettres modernes et aux agrégations de lettres et de grammaire. Et la question de sémantique lexicale qu'elle comporte n'est pas la plus aisée à affronter... Le candidat trouvera enfin ici tous les éléments d'une préparation efficace, réunis en quelque 400 fiches de vocabulaire. Traitant un par un les termes les plus usuels de la littérature médiévale - et les plus susceptibles de faire l'objet d'une question aux concours -, ces fiches sont structurées suivant le modèle attendu par les jurys (étymologie, sens en ancien français, paradigmes morphologique et sémantique, évolution ultérieure). Clair et pratique, cet ouvrage a le grand avantage de permettre de construire sa compétence par un travail régulier, pas à pas et fiche par fiche. Et le jeu des renvois internes est une aide décisive pour bien circonscrire les champs notionnels et sémantiques de l'univers littéraire du Moyen Age français.

empty