Mauvaise Troupe

  • Les Constellations du collectif «Mauvaise Troupe», reprennent à la première personne du pluriel le récit des luttes, désertions, fictions, batailles, occupations, fêtes qui ont ponctué les 13 premières années du nouveau siècle. Au fil d'entretiens, correspondances, documents, dessins oniriques, photos, s'articule un ensemble d'aventures visant à « inventer une vie immédiate », contre les modèles rancis promus par l'époque.
    Sur le fond et dans sa forme, le livre est unique. Il dessine le portrait en pied d'une génération politique, contrainte et/ou bienheureuse d'avoir à réinventer les outils du mouvement révolutionnaire.
    Livre d'espérances, d'enthousiasmes, de colères, il trace des voies praticables sur le parcours piégé de la radicalité politique et de ses figures parfois sclérosantes.

  • Ce qui s'invente et se construit à la zad de Notre-Dame-des-Landes est à mille lieues de ce que la calomnie ordinaire véhicule sous le faux étendard du "progrès qui donne des ailes". Parce que le "progrès" c'est précisément le retour au vieil adage de Delphes:
    "Rien de trop", retour à une économie de partage véritable, une solidarité entre les générations, un "commun" démonétisé, une agriculture raisonnée, une bibliothèque dans le bocage etc. Avec ce nouveau livre, la Mauvaise troupe revient sur l'importance des enjeux de la Commune de la zad, sous une forme nouvelle, où s'écrivent les contes et légendes d'un territoire à défendre autant qu'à inventer chaque jour.

  • Dans le bocage de Notre-Dame-des-Landes, menacé depuis les années 60 par un projet d'aéroport, un espace d'expérimentation foisonnant a fleuri. Depuis la résistance victorieuse à la vague d'expulsions de l'automne 2012, la zad est devenue un cri de ralliement, inspirateur de multiples autres foyers d'insoumission. En janvier 2016, alors que le gouvernement en place annonçait un retour en force des gendarmes mobiles sur le terrain, ce texte se faisait l'écho de cette aventure politique et appelait, passionnément, à défendre la zad. Cette réimpression, postérieure à la décision d'abandon du projet d'aéroport le 17 janvier 2018, rappelle que si la menace de travaux a bien disparu, il - faudra encore défendre l'expérience inédite qui s'y dessine chaque jour.

  • « De ces 10 dernières années, nous avons encore le souvenir. De leurs révoltes, de leurs insoumissions. Pour extirper cette mémoire d'un funeste destin, nous avons fait un livre d'histoires .
    Histoires d'inadaptés, de rétifs, de lutte contre cet ordre des choses qui menace aujourd'hui de les ensevelir. » Ainsi s'ouvre ce livre, unique dans sa forme et sur le fond, qui dessine le portrait en pied d'une génération politique à travers le récit des luttes, désertions, imaginations, engagements, militances, fêtes qui ont ponctué ce premier 21e siècle. Entretiens, correspondances, documents, dessins : l'analyse est produite par la juxtaposition des voix qui révèle qu'une jeunesse éparpillée vit et lutte chaque jour pour inventer une vie immédiate , loin des modèles rancis que lui impose la société.

  • À partir de deux événements de l'histoire politique récente : la lutte contre l'Aéroport de Notre-Dame des Landes et la Lutte "No-Tav", dans le Val de Suse, la Mauvaise troupe a voulu approfondir, après les Constellations, l'une des dimensions du livre concernant le territoire et sa réappropriation pour inventer de nouvelles formes de vivre ou d'habiter.
    Construit sur le modèle des Constellations, le livre donne la parole aux acteurs de ces luttes sous forme d'entretiens, de correspondances, de textes à la première personne, accompagnés par la voix polyphonique du collectif.
    Il s'ouvre sur un appel à un mouvement plus large où viendrait s'agréguer les expériences multiples, clandestines, de celles et ceux qui ont fait le choix d'habiter différemment la terre et redonnent vie au mot "peuple".

  • À l'automne 2015, le gouvernement a annoncé que démarreraient au plus vite les travaux de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Il a martelé sa volonté d'expulser la zad de l'ensemble de ceux qui l'habitent et la cultive. Avec les efforts conjugués des tractopelles de Vinci et des grenades de la gendarmerie, il entend tenter, une fois encore, « dès que possible », de venir à bout de tout ce qui pousse et vit dans ce bocage.
    C'est pourquoi nous avons voulu dès que possible faire paraître ce petit livre, éclaireur et annonciateur d'un livre à venir, pour appeler partout à défendre la zad et, à travers elle, tout l'espoir contagieux qu'elle contient dans une époque plombée.
    La conviction qu'il est possible d'arrêter les projets destructeurs de ceux qui prétendent nous gouverner et de se libérer du joug de l'économie. L'aspiration à inventer ici et maintenant d'autres manières d'habiter le monde, pleines et partageuses. Cet espoir s'ancre dans une histoire commune, riche des élans de dizaines de milliers d'insoumis et de liens indéfectibles soudés par le temps. Cette brève nouvelle politique invoque quelques fragments décisifs de cette aventure, comme autant de conjurations face à la menace et de repères éclatants pour l'avenir.

empty