Sciences humaines & sociales

  • Pour l'amitie

    Maurice Blanchot

    • Verdier
    • 9 January 2001

    La pensée de l'amitié : je crois qu'on sait quand l'amitié prend fin (même si elle dure encore), par un désaccord qu'un phénoménologue nommerait existentiel, un drame, un acte malheureux.
    Mais sait-on quand elle commence ? il n'y a pas de coup de foudre de l'amitié plutôt un peu à peu, un lent travail du temps. on était amis et on ne le savait pas.

empty