Sciences humaines & sociales

  • L'exceptionnelle exigence intellectuelle et littéraire de l'oeuvre de Maurice Blanchot n'est plus à démontrer. Sa pensée politique, cependant, est peu connue : les textes et déclarations réunis ici pour la première fois ont en effet été écrits pour des revues, éphémères ou parfois confidentielles, et signés par plusieurs (pour témoigner d'un mouvement collectif) ou par personne (pour que tous puissent s'en sentir responsables).
    Si marqués que soient tous ces textes par le refus (titre du premier d'entre eux, paru en 1958), ils n'en constituent pas moins l'une des formes les plus hautes de l'affirmation : affirmation de la possibilité de penser en commun, de penser communautairement la possibilité d'une existence politique recommencée.
    « Refuser n'est jamais facile, écrit Blanchot, nous devons apprendre à refuser et à maintenir intact, par la rigueur de la pensée et la modestie de l'expression, ce pouvoir de refus que désormais chacune de nos affirmations devrait vérifier. »

empty