Arts et spectacles

  • «H+» est le signe de ralliement des adeptes et thuriféraires du transhumanisme. Courant de pensée, école philosophique et mouvement international de grande audience, le transhumanisme, né dans la mouvance de la contre-culture américaine des années 1960 et théorisé de manière approfondie dans les universités californiennes à l'aube des années 1990, connaît aujourd'hui un engouement considérable. Matthieu Gafsou nous fait pénétrer au coeur des laboratoires où se développent exosquelette,  neurostimulation, transfert de l'esprit humain sur ordinateur, cryogénie, transgenèse, cyborg, anthropotechnie, toutes disciplines ou réalisations qui déclinent à foison les promesses ou les peurs potentielles engendrées par le fameux sigle NBIC (nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives).

  • Matthieu Gafsou Notre relation au monde change. Le futur est désormais vu comme un horizon inquiétant. Le point de départ de ce projet vient certainement de la transformation qui s'est opérée dans ma relation au monde: l'effritement d'une vision d'avenir sereine, l'apparition de l'angoisse.
    Il s'agit d'explorer la notion d'effondrement, considérée comme un nouveau récit de civilisation. [...].
    Matilda Holloway Un curieux aura entoure l'idée du laboratoire. Entre hypothèses, mesures, observations, expériences et découvertes, le laboratoire scientifique retient un formidable potentiel d'imaginaire, incarne une place forte de la connaissance. La dimension structurante des savoirs qui s'y modèlent est fascinante ; ils orientent notre conception du et rapport au monde, tout en conservant un versant mystérieux. [...].
    Manon Lanjouère De tout temps, l'homme observa la voûte céleste.
    Toujours présente au-dessus de sa tête, les planètes et les étoiles ont stimulé l'imagination de l'homme, suscité en lui le désir de les atteindre. Ce vol onirique se mobilisant sous une impulsion légère est l'impression même du bond pur, d'une impulsion à jamais suspendue. L'homme devient alors, à travers son rêve un être léger et flottant, retrouvant ainsi la matrice maternelle. [...].

  • Matthieu gafsou alpes

    Matthieu Gafsou

    • 1980
    • 1 November 2012

    De magnifiques paysages de montagne troublés par la présence humaine. Le photographe suisse Matthieu Gafsou, lauréat du prix HSBC 2011, livre ici une réflexion sur notre rapport à la nature et sur le tourisme dans le massif alpin.

  • « Vous aurez le plus grand site Le Corbusier d'Europe. Ce sera une veine ou une déveine, à vous de choisir. » Ainsi s'adressait en 1959 Le Corbusier à Eugène Claudius-Petit, maire de Firminy et commanditaire éclairé de cette gigantesque oeuvre. Firminy-Vert, c'est, au sein d'un quartier neuf, dessiné dans les années 1950 selon les principes de la Charte d'Athènes, qu'il avait inspirée, un ensemble de quatre édifices signés Le Corbusier : une unité d'habitation, une Maison de la Culture, un complexe sportif et une église... Les voici en images, interrogés et mis en résonance par l'objectif du photographe Matthieu Gafsou.

  • Les Cimes

    ,

    • Infolio
    • 11 October 2018

    La salle des Cimes dans le village de Le Vaud (Suisse) porte, inscrites dans ses profondeurs, les marques d'une histoire exceptionnelle, celle d'un bâtiment né deux fois. A peu de jours de l'inauguration, en été 2016, le feu se déclare avec une force inouïe et le ravage entièrement. Les habitants sidérés contemplent les flammes et les décombres. Les architectes sont brutalement confrontés à ce visage sombre de leur métier: la destruction.
    Une farouche volonté de reconstruire s'empare immédiatement de tous. Ouvriers, entrepreneurs, architectes, se remettent au travail. Deux ans plus tard, l'édifice tout de bois et de vitrages se dresse, aussi frais et vibrant que l'air des cimes dont il dessine la silhouette. Ouvert aux sportifs d'abord mais aussi aux fêtes, aux mariages, aux spectacles, aux rassemblements. A la vie de la collectivité, en somme.

    Sur commande
empty