Marie-Pascale Rauzier

  • Nous avons tous traversé une gare, couru, patienté, attendu sur ses quais. Nous avons tous connu ces instants d'émotion au départ ou à l'arrivée d'un être cher, ces instants de solitude, suspendus à l'horloge d'une gare. Nous avons tous ressenti cette frénésie, ce brouhaha qui enfle selon les heures, ces regards tendus vers un tableau d'affichage, ces pas qui se pressent vers le bon quai, le bon train.
    Mais avons-nous pris le temps d'admirer cette gare, sa verrière, son hall, sa façade, ses mosaïques, ses vitraux, ses carrelages, ses sculptures, ses fresques ? Rarement. Pourtant les gares ont tant à nous dire. Vieilles de plus d'un siècle pour certaines, elles ont connu des guerres, des révolutions, des incendies, des inondations... et elles ont survécu, se sont transformées ou non, immuables et stoïques.
    Ouvrage original, Rêve de gares, une odyssée mondiale conte l'histoire de plus de cinquante gares parmi les plus belles ou les plus emblématiques du monde. Un choix loin d'être exhaustif mais qui offre un bel aperçu de la richesse de ces édifices, symboles du voyage et du mouvement, microcosmes des sociétés du monde entier.

    Sur commande
  • Quelques exemples : Manger goulûment un plat ou le terminer est un manque de savoir vivre et une offense faite à la maîtresse de maison ; les repas sont prévus pour rassasier le double de convives et nourrir le reste de la maisonnée. Symboles de prospérité et de bonheur, les fruits secs occupent une place de choix dans les rites de naissance, de mariage, de funérailles. Dans le sud marocain, les jeunes mariés sont accueillis sous une pluie de dattes. Les mosquées servant de lieux de culte sont interdites d'accès aux non-musulmans au Maroc, ce qui n'est pas le cas dans d'autres pays musulmans. La main gauche, utilisée dans la toilette intime est tabou. On ne doit pas s'en servir pour manger, boire de l'eau, tendre de l'argent ni l'utiliser pour un contact avec autrui, comme une poignée de main ou caresser la tête d'un enfant. Au total, 365 traits de civilisation, particularités qu'il faut connaître, habitudes et coutumes à découvrir, subtilités qui ne sont connues que de celui qui a vécu dans le pays. Sur chaque page : un point présenté en quelques phrases concises et des illustrations de motifs marocains traditionnels.

  • Maroc

    Marie-Pascale Rauzier

    Il y a le soleil qui découpe la dentelle des moucharabiehs, le rouge des cuirs dans les cuves des teinturiers, les parfums qui s'envolent dans le souk aux épices, les chameaux, les fantasias, les dunes, les mouettes d'Essaouira, le chant du muezzin sous le ciel immobile et cette petite fille qui rit dans Chefchaouen. Il y a le Maroc... Des milliers de sensations, d'impressions, de souvenirs que ressuscite cet album magnifique.

  • Enfants de 1955 : Nés dans le confort des Trente Glorieuses, nous avons eu pour compagnons d'enfance Tintin, Spirou et Zorro. Peu à peu, nous les avons abandonnés pour une paire de blue-jeans et remplacé la TSF familiale par un Teppaz. Nous avons assisté en direct à l'assassinat du président Kennedy et aux premiers pas de l'homme sur la Lune, mais aussi aux soubresauts de Mai 68. Et soudain, nous étions nombreux à être jeunes...

  • «Rêve de trains» nous invite au voyage... Un voyage au coeur de l'authentique des pays et régions parcourues ainsi que des populations rencontrées. Un voyage sur tous les continents à bord de trains sélectionnés pour leur caractère incomparable et un partage d'expériences sensorielles inoubliables. Un voyage qui capitalise sur l'histoire et le patrimoine et se tourne vers demain et contribue au bien être de chacun.

  • L'Alsace compte un nombre exceptionnel de châteaux forts médiévaux, on peut en visiter environ 150. Beaucoup sont en ruine, d'accès libre, donc sans point d'informations et donc sans brochure disponible. Or, sans document, il est difficile de comprendre et de "déchiffrer" ces châteaux. Ce livre a pour objectif d'accompagner le visiteur de châteaux en châteaux, du sud vers le nord (une trentaine, parmi les plus intéressants et les plus accessibles).
    De nombreux encadrés mettent l'accent sur un fait historique ou une légende et un glossaire apporte l'explication nécessaire à certains mots.

  • Sur leurs façades. Chaque territoire régional, du Luberon à la Riviera, préserve jalousement le cachet unique de son habitat. Imposantes ou étroites, cachées sous un toit débordant ou à l'abri d'une génoise, arborant de petites fenêtres ou de larges bow-windows, tournant le dos au vent marin ou recherchant le soleil de l'adret, les façades sont, dans toute leur diversité, le reflet d'un environnement géographique et climatique, d'un contexte historique et social.
    Issus de la terre où elles s'ancrent, les matériaux qui leur donnent vie expriment eux aussi, à leur manière, le caractère haut en couleurs d'un pays et de ses habitants. C'est à cette quête de sens architectural que nous invite l'auteure de cet ouvrage, dont les images de lumière font renaître la mémoire des bâtisseurs du Sud.

  • Nous avons tous traversé une gare, couru, patienté, attendu sur ses quais. Nous avons tous connu ces instants d'émotion au départ ou à l'arrivée d'un être cher, ces instants de solitude, suspendus à l'horloge d'une gare. Nous avons tous ressenti cette frénésie, ce brouhaha qui enfle selon les heures, ces regards tendus vers un tableau d'affichage, ces pas qui se pressent vers le bon quai, le bon train.
    Mais avons-nous pris le temps d'admirer cette gare, sa verrière, son hall, sa façade, ses mosaïques, ses vitraux, ses carrelages, ses sculptures, ses fresques ? Rarement. Pourtant les gares ont tant à nous dire. Vieilles de plus d'un siècle pour certaines, elles ont connu des guerres, des révolutions, des incendies, des inondations... et elles ont survécu, se sont transformées ou non, immuables et stoïques.
    Ouvrage original, Rêve de gares, une odyssée mondiale conte l'histoire de plus de cinquante gares parmi les plus belles ou les plus emblématiques du monde. Un choix loin d'être exhaustif mais qui offre un bel aperçu de la richesse de ces édifices, symboles du voyage et du mouvement, microcosmes des sociétés du monde entier.

    Sur commande
  • «Rêve de trains» nous invite au voyage... Un voyage au coeur de l'authentique des pays et régions parcourues ainsi que des populations rencontrées. Un voyage sur tous les continents à bord de trains sélectionnés pour leur caractère incomparable et un partage d'expériences sensorielles inoubliables. Un voyage qui capitalise sur l'histoire et le patrimoine et se tourne vers demain et contribue au bien être de chacun.

  • Palais et médinas

    Rauzier Marie-Pascal

    • De lodi
    • 21 December 2006

    Des idrissides aux alaouites, les dynasties marocaines qui se sont succédé au pouvoir ont laissé leur empreinte sur tous les édifices civils ou religieux des villes impériales.
    A l'abri de leurs remparts, les médinas offrent un labyrinthe de ruelles grouillantes de vie et d'impasses silencieuses, distinguant vie sociale et vie privée. derrière de hauts murs aveugles et anonymes, se cachent de somptueux palais ouvrant sur des jardins clos, des riads, " reflets du paradis sur la terre ". ces anciennes demeures de hauts dignitaires, ces habitations de la grande bourgeoisie renferment un concentré extraordinaire de l'art hispano-mauresque et du style imposé par chaque dynastie.
    A fès, meknès, marrakech, rabat, tour à tour désignées comme capitale royale, les palais dignes des mille et une nuits sont parés de zelliges à la gaieté polychrome, de fines dentelles de plâtre ciselé, de bois de cèdre ouvragé aux chaudes couleurs. l'espace intérieur est un hymne architectural, un raffinement éblouissant, un legs de l'immense talent des artisans.

  • Il y a le soleil qui découpe la dentelle des moucharabiehs, le rouge des cuirs dans les cuves des teinturiers, les parfums qui s'envolent dans le souk aux épices, les chameaux, les fantasias, les dunes, les mouettes d'Essaouira, le chant du muezzin sous le ciel immobile et cette petite fille qui rit dans Chefchaouen. Il y a le Maroc... Des milliers de sensations, d'impressions, de souvenirs que ressuscite cet album magnifique.

  • Du Puy de Sancy jusqu'aux portes du Périgord, la Dordogne livre son cours le plus secret, le plus méconnu. Volcans auvergnats, gorges profondes, méandres parsemés d'îles sauvages et de plages de galets, falaises abruptes des Causses... la variété des paysages est un enchantement, la diversité de l'architecture une surprise permanente. Superbement illustré de photos et de dessins originaux, émaillé de portraits attachants, ce carnet de voyage raconte une escapade de plusieurs mois au fil d'une rivière bien vivante, nos coups de coeur, nos belles rencontres et nos découvertes insolites au gré des saisons.

  • Ce beau livre rend hommage à la femme, acteur majeur du secteur de l'artisanat. Celui-ci s'est enrichi en quelques années de près de mille coopératives féminines: tissage, couture, broderie, cuir, cosmétiques, vannerie... Leur multiplication depuis le début des années 2000, notamment en milieu rural, vient confirmer le dynamisme que connaît l'économie sociale et solidaire au Maroc. Les coopératives jouent un rôle prédominant dans le développement durable. Elles contribuent à combattre la pauvreté et l'exclusion et améliorent l'épanouissement des femmes dans la société.
    Dans cet ouvrage, dans lequel aucune des douze régions du Maroc n'est oubliée, nous rendons un hommage particulier à toutes ces femmes volontaires, porteuses d'une réelle transmission du patrimoine artisanal marocain. Une belle approche de ce monde solidaire et participatif en marche.

  • De Chaouen à Fès, de la poterie berbère à la fête des roses, une découverte du Maroc à travers la palette infinie de ses couleurs.

  • Enracinée au coeur de paysages désertiques, de plateaux arides, d'oasis verdoyantes, ou accrochée aux flancs de monts couverts de neige en hiver, l'architecture berbère du sud du Maroc dégage une impression de puissance, d'invincibilité, de force non dénuée d'élégance. Ces forteresses de pisé, qui défient le temps de leurs silhouettes ocre se découpant sur le ciel azur, sont les vestiges d'un passé tourmenté, quand les guérillas entre tribus obligeaient les habitants à se protéger derrière de hauts murs. Dans les vallées du Haut Atlas et dans les oasis, s'élèvent d'opulentes kasbahs, harmonieusement dessinées et coiffées de tours raffinées. Demeures seigneuriales ou maisons familiales, elles protégeaient jadis le village de leur ombre imposante. À l'origine d'une organisation communautaire élaborée, les greniers collectifs, fièrement établis sur des hauteurs ou creusés dans la falaise, sont la mémoire de l'autonomie berbère. Indissociable des oasis pré-sahariennes, le ksar, véritable forteresse cernée de remparts, rassemble au sein de sa masse brune des dizaines de familles. Aujourd'hui, tous ces châteaux forts édifiés à l'aide de matériaux rustiques par d'audacieux bâtisseurs se délitent lentement et, pour certains, sombrent dans l'oubli. La prise en compte de ce patrimoine exceptionnel est très lente, mais les projets de réhabilitation ne manquent pas. Grâce à des architectes passionnés et à la collaboration d'associations dans certains villages, des kasbahs et des greniers sont restaurés, tandis que de prestigieuses réalisations redonnent à l'architecture de terre sa noblesse d'antan.

  • The stretch of the Dordogne flowing from Puy de Sancy to the edges of Périgord is its least well known, and home to some of its best-kept secrets. From Auvergne's volcanoes to the sheer cliff faces of the Causses, from deep gorges to meanders scattered with untamed islands and pebble beaches... the boundless variety of the surrounding landscape is a wonder to behold, and the sheer diversity of the architecture never ceases to amaze. Superbly illustrated with photographs and original drawings and sprinkled with fascinating profiles of local people, this travelogue gives an account of our journey along a still-vibrant river - a journey lasting several months and packed full of excitement, wonderful encounters and unexpected discoveries.

empty