Marie-Albane de Suremain

  • Riche de plus de 370 cartes et infographies originales en couleurs, ce Grand Atlas retrace toute l'histoire des colonisations du XVe au XXIe siècle. Cet ouvrage, nourri des apports les plus récents de l'historiographie, permet de prendre la pleine mesure de l'histoire des colonisations, de la « découverte » de l'Amérique par Christophe Colomb en 1492 à l'héritage colonial d'aujourd'hui. Le déploiement sans précédent de cette conquête « civilisatrice », rapidement destructrice, fondant de vastes empires coloniaux sur la traite négrière et l'esclavage, a soulevé de grands débats menés par Las Casas et les Lumières. Les Empires s'étendent aux Amériques, à l'Afrique et à l'Asie pour connaître leur apogée au XIXe et au début du XXe siècle avant de s'écrouler aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale. Le phénomène des décolonisations, trop souvent réduit à la lutte pour l'indépendance politique, requiert une émancipation économique, des luttes sociales et de grands leaders. Véritable ouvrage de référence, le Grand Atlas des empires coloniaux constitue un outil indispensable pour les étudiants comme pour les amateurs et curieux. - Plus de 370 cartes et infographies originales en couleurs. - Un projet d'histoire globale et connectée qui porte une attention particulière aux colonisés. - Un panorama inédit qui nourrit un vif débat, en France et dans le monde, sur l'héritage colonial. Les premières colonisations : . La naissance des empires européens, XVe-XVIe siècle; . La redistribution des empires au XVIIe siècle; . L'apogée de la colonisation mercantiliste au XVIIIe siècle; . Rupture des équilibres coloniaux à la fin du XVIIIe siècle. Les empires coloniaux : . Continuités et mutations des empires au XIXe siècle; . Des impérialismes triomphants, XIXe siècle-Première Guerre mondiale; . Interactions et tensions aux colonies, l'entre-deux-guerres; . Circulations et réseaux impériaux. Les décolonisations : . 1937-1954, la fin des empires coloniaux; . Émergence du tiers-monde, guerre froide et arabisme; . Décolonisation en Afrique et développement; . Questions néocoloniales et postcoloniales. « Ce Grand Atlas des empires coloniaux permet à son lecteur de parcourir et de comprendre un ensemble de faits historiques, parfois lointains, mais qui donnent des clés essentielles de compréhension du monde contemporain. L'expansion de l'Europe sur tous les autres continents a marqué pour longtemps l'histoire du monde : les cartes et les graphiques proposés ici en sont une illustration tangible. » Marcel Dorigny

  • Avec plus de 130 cartes et infographies, voici le premier atlas historique mondial qui aborde l'ensemble des empires coloniaux du XIXe au milieu du XXe siècle.

    - Un projet d'histoire globale : des grands empires, français et britannique, aux empires plus petits, non européens ou continentaux.
    - Dynamiques, conflits, révoltés et résistances : une emprise coloniale inégale et discontinue.
    - Une analyse des sociétés coloniales à différentes échelles : locale, impériale et mondiale.
    - Une attention particulière portée aux colonisés et à leurs interactions avec les colonisations, loin des stéréotypes.

  • L'histoire des traites, des esclavages, des abolitions et de leurs héritages est trop souvent mal connue ou invisibilisée. La demande sociale est pourtant forte et de grandes enquêtes scientifiques nourrissent une recherche internationale qui éclaire les questions d'aujourd'hui, autour de la construction des identités politiques et des discriminations. Cependant, beaucoup reste à faire car les avancées de l'histoire scolaire ne sont jamais acquises.
    Cet ouvrage offre un tour d'horizon international exceptionnel sur les programmes scolaires et les pratiques pédagogiques de l'école élémentaire au lycée en mettant en connexion l'Afrique, les Amériques et l'Europe. De nombreux retours d'expérience et des propositions pédagogiques pluridisciplinaires enracinées dans la recherche sont présentées. Ce livre s'adresse aux spécialistes de l'école ainsi qu'à un large public, intéressé par le croisement des regards sur les représentations de l'esclavage dans les sociétés actuelles et leurs dynamiques.

  • À la croisée des terrains et des disciplines, ce livre collectif propose une réflexion inédite sur le concept d'appropriation ou de réappropriation de savoirs et de savoir-faire, en centrant les analyses sur le point de vue des acteurs, leurs engagements, leurs visées et objectifs et en s'intéressant au pouvoir d'initiative et aux stratégies qu'ils déploient dans la production et l'usage des savoirs.
    À partir d'études de cas, l'ouvrage permet une approche globale de la question grâce à la grande diversité de terrains étudiés : Afrique - Afrique sub-saharienne, Côte d'Ivoire, Maroc ; Amérique - Mexique, Haïti ;
    Asie - Inde, Chine, Iran ; Europe - France. Il croise les réflexions de quatre anthropologues, six historien (ne) s, deux sociologues, un géographe et un spécialiste d'histoire littéraire.
    Sans figer la définition de ces processus de (ré) appropriation, il s'agit de les envisager d'un point de vue méthodologique et heuristique. Au-delà de notions déjà très travaillées comme celles de « transfert culturel » ou « d'acculturation », les travaux présentés ici permettent de dépasser la seule description de la distribution ou circulation des savoirs, adoptés ou rejetés dans certaines régions, en se focalisant plutôt sur l'agentivité des acteurs dans ces processus d'intégration de savoirs ou savoir-faire considérés comme exogènes ou bien redécouverts après des longues périodes d'oubli.

  • Faire connaître l'histoire des colonisations et des décolonisations, comprendre une question sensible inscrite dans les programmes, proposer des outils pour aborder de manière sereine cet enseignement : tel est l'objectif de cet ouvrage.

    Sur commande
empty