Actes Sud-papiers

  • Si on jouait l'Eden Cinéma dans sa version intégrale, le spectacle durerait six heures. Je n'ai pas voulu ça. J'ai réduit la pièce à une heure et demie, deux heures. C'est la version qui a été jouée au Théâtre d'Orsay avec Madeleine Renaud, Catherine Sellers, Bulle Ogier, Michaël Lonsdale et Axel Bogousslavsky. Je crois qu'une pièce doit moins durer qu'un livre. Le corps est aussi au théâtre, aussi bien que la tête, et au bout de deux heures, le corps est moins présent, il a envie de bouger. J'ai fait selon moi. Mais il faut aussi lire le livre si l'on veut monter la pièce pour avoir plus de champ derrière soi, plus d'écho. Dans la mise en scène de Claude Régy, les textes pensés par Suzanne et Joseph, ceux qu'ils auraient pu dire mais qu'ils ne disaient pas, étaient lus par Sellers et Lonsdale debout devant des pupitres. Le piano était sur la scène. Je l'ai voulu là, visible, avec l'auteur de la musique, Carlos d'Alessio, présent lui aussi sur la scène.
    Cette version que j'appelle " Version scénique " de l'Eden Cinéma, je l'ai également fait publier pour éviter la fastidieuse recherche des manuscrits de théâtre. La version anglaise était faite. La pièce a été jouée à New York. C'était naturel de les mettre ensemble. Et l'anglais permet la lecture de la pièce partout dans le monde où il y a des théâtres.
    Marguerite Duras

empty