Marcel Courthiade

  • L'ignorance et les malentendus au sujet du peuple rrom continuent de freiner l'intégration de ces 12 000 000 d'Européens et 500 000 Français. Il ne s'agit pas toujours d'une mauvaise volonté de la part des autres populations, ni bien sûr des Rroms, mais d'une cruelle absence d'information sur le sujet.
    On constate la présence de Rroms à l'intersection de nombreux événements de l'Histoire de l'Europe et du monde. Ce livre contribue à faire sauter les barrières reposant sur des singularités plus imaginaires que réelles de ce peuple - qu'elles soient accusatrices ou romantiques.
    Le survol historique tente de relier la question des Rroms avec l'actualité des autres peuples en fonction des grandes interrogations des diverses époques : respect par-delà les confessions, questions sur l'identité, fin du féodalisme, le bon et le mauvais pauvre, régimes totalitaires, aveuglement des masses, clichés invétérés, racisme...

  • Ayant accédé au trône il y a mille quatre cent ans, Harsha fut un empereur respecté en Inde. Harsha éleva Kannauj, aujourd'hui petite bourgade dans la vallée du Gange, au niveau de capitale impériale du Nord de l'Inde. Le lecteur découvrira au fil des pages la vie et la personnalité de ce dernier empereur bouddhiste de l'Inde, conquérant non violent qui a unifié le Nord de l'Inde.

  • Les melodies de chorals dans les cantates de jean-sebastien

    Marcel Courthiade

    • L'harmattan
    • 1 November 2003

    Quatre parties figurent dans cet ouvrage qui étudie quelques 113 mélodies: la première partie est un rappel de la création des chorals au temps même de Luther et de la Réforme, leur rapide incorporation dans la musique sacrée allemande au cours des seizième et dix-septième siècles. La seconde partie analyse chacune des cent treize mélodies. Une troisième partie survole l'emploi que Bach fit de ces "chorals" dans les grandes "Kirchenmusiken" : passions oratorios, motets. Enfin la quatrième partie résume, sous forme de tableaux les relations entre "mélodies de chorals" et cantates.

    Sur commande

  • "De 1998 à 2009, plusieurs acteurs, locaux ou étrangers, ont tenté de panser les plaies infligées par la guerre à la communauté rromani de Cossovie, malgré les tensions persistantes entre la population locale et le pouvoir serbe. Ces plaies étaient d'autant plus injustes que les Rroms avaient refusé en bloc l'opposition ethnique qui allait déchirer la province. Or, tous ces efforts se sont révélés vains et la situation semble se stabiliser désormais d'elle-même, mais non sans problèmes sociaux et ethniques. Les autorités étrangères ont voulu appliquer leurs normes en ignorant la réalité du pays, ce qui a favorisé la corruption. Les efforts des groupes rroms ont été minés ou se sont heurtés à la bureaucratie."

    Sur commande

empty