Marc-Antoine Boidin

  • Et ainsi naquit la Légion Etrangère.

    Le 30 avril 1863 au Mexique, 62 légionnaires de la 3e compagnie du 1er bataillon du Régiment Etranger sont piégés par 2 000 soldats mexicains dans une hacienda délabrée du village de Camaron sur la route de Vera Cruz. Sous une chaleur de plomb, sans boire ni manger, ces légionnaires repousseront les assauts des Mexicains pendant près de douze heures. Ils ont juré à leur Capitaine de ne pas se rendre. Ils tiendront parole, écrivant ainsi sans le savoir l'histoire de la Légion, Camerone, la défaite devenue une légende.

    Sept ans plus tôt, à Lyon, Casimir, un gamin des rues, commet un meurtre en voulant protéger sa mère des violences de son souteneur. Contraint de fuir la ville, il entraine avec lui son meilleur ami Dino qui rêve d'un avenir meilleur. Mais échapper à son destin est un jeu dangereux, et c'est dans les griffes du Maure, un chef de bande tyrannique et pervers, qu'ils se trouveront pris au piège. Un piège mortel dont Casimir devra s'échapper seul, trouvant refuge à Toulon où sa rencontre avec Evariste, un ancien soldat, dandy et joueur invétéré, l'amènera à s'enrôler sous un faux nom dans les rangs d'un corps d'armée à la réputation douteuse : la Légion Etrangère. Mais pour la première fois depuis longtemps dans la vie de Casimir, un rayon de soleil apparait en la personne de Zélie, des immenses yeux verts et un tempérament intraitable, avec qui il envisage une nouvelle vie au-delà de la méditerranée. Sa décision est prise, il va déserter. L'histoire de Casimir commence à peine, il ne sait pas encore qu'il va devenir un héros...

    Pour sa première bande dessinée, Jean-André Yerlès, scénariste pour l'audiovisuel, s'associe au flamboyant dessin de Marc-Antoine Boidin pour nous plonger dans une épopée virtuose et romanesque aux sources de la Légion étrangère. Une institution aujourd'hui chargée de symbole et dont la légende s'est écrite dans le sang, au Mexique, lors de la bataille de Camerone de 1863. En 5 volumes, Legio Patria Nostra (« La Légion, notre patrie », devise de la Légion) nous raconte autant cette histoire que le parcours initiatique d'un orphelin des rues qui trouvera sa famille dans la Légion et apprendra parmi eux à devenir un soldat, un guerrier et tout simplement un homme dans la France turbulente du Second empire.

  • Conclusion d'une folie amoureuse qui traverse les générations...

    1794. Voilà 5 ans que la famille De Sambre a été chassée de sa propriété et déchue de leurs titres de noblesse. À la recherche de sa demi-soeur Josepha qui a désormais embrassé les idées révolutionnaires, Maxime s'est enfui, laissant derrière lui son nom, son passé et sa famille. Il a abandonné Louise, enceinte, et les jumeaux à la merci des tyrans jacobins. Capturés, piégés dans leur « prison aux oiseaux », ils sont maintenant en attente de leur exécution certaine. Avec eux s'éteindra la lignée aristocratique De Sambre. Sans eux débutera le destin non moins tragique de la lignée roturière Sambre...

    Yslaire et Marc-Antoine Boidin concluent en beauté l'ultime trilogie consacrée à la malédiction de la famille Sambre en pleine Révolution française. Découvrez bientôt toutes les réponses aux mystères qui entourent cette passionnante saga familiale, à la dimension tragique et littéraire.

  • Maxime de Sambre est sorti acquitté de son procès pour le meurtre du Baron von Dantz. La brillante plaidoirie de son jeune avocat, un certain Robespierre, semble avoir fait son effet... À présent, Maxime célèbre son union avec Louise-Marguerite Collée des Vignes, qu'il a déjà mise enceinte. Le mariage se déroule en toute intimité. Seule la proche famille est présente. Mais très vite, le jeune homme, aussi charmeur qu'arrogant, laisse entrevoir une personnalité malsaine qui attise les tensions au sein de sa belle-famille. Tensions dont est témoin la servante Constance Van Loo, secrètement et éperdument amoureuse de Maxime, avec qui elle a grandi...
    Yslaire et Marc-Antoine Boidin poursuivent en beauté l'ultime trilogie consacrée à la malédiction de la famille Sambre qui traverse les générations, alors que la Révolution française s'annonce. Découvrez bientôt toutes les réponses aux mystères qui entourent cette passionnante saga familiale, à la dimension tragique et littéraire.

  • « Malheur à celui qui aimera une fille aux yeux de braise car celui-là pleurera sa vie durant des larmes de sang. » Hugo Sambre l'a écrit. Mais quelle est l'origine de cette tragédie ? S'il est un personnage clé au sein de cette généalogie maudite, c'est bien Maxime-Augustin, le père d'Hugo. Membre le plus sulfureux de la famille avec son aïeul Augustin (dont il ne partage pas que le prénom), responsable de la fin de la lignée aristocratique des De Sambre, il est celui dont on nommera la génération « De cujus » : celle qui transmettra la malédiction à tous ses descendants. Mais en 1775, Maxime-Augustin n'est encore qu'un enfant à la cour de la reine Marie-Antoinette. Qu'a-t-il bien pu se passer pour que ce jeune garçon innocent embrasse un tel destin ?

    Yslaire fait une nouvelle fois appel au dessin élégant de Marc-Antoine Boidin pour ce troisième et dernier cycle de la Guerre des Sambre. Celui qui apportera enfin les réponses à tous les mystères qui entourent cette grande saga familiale, à la dimension tragique et littéraire proche des romans de Stendhal ou Chateaubriand.

  • Lucas est le grand frère de Virginie... et sa seule famille. Ils sont là aujourd'hui, loin des côtes, sur cette frêle embarcation, pour échapper à la directrice de l'orphelinat. Mais l'avenir s'annonce plus effrayant car le capitaine du navire qui vient de les repêcher est un fantôme cruel. Il est condamné à errer tant qu'il n'a pas repris son coeur à la reine des sirènes qui le lui a arraché par vengeance...

  • Quelle est l'origine de la tragédie des Sambre ?

    En remontant l'arbre généalogique de la famille maudite, le deuxième cycle intitulé Werner & Charlotte va explorer les circonstances troubles qui ont précédé la naissance du père de Hugo, Maxime-Augustin, et ainsi jeter un éclairage nouveau sur les origines de la folie qui touche Hugo et tous ses descendants.

    Vienne, hiver 1768. Jeanne-Sophie de Sambre a réussi son pari : faire croire à sa fille Charlotte qu'elle a séduit Werner von Gotha, l'orphelin aux yeux rouges, dont elle était tombée amoureuse. Blessée, Charlotte décide d'entrer au couvent. Werner, mortifié, incrédule devant tant de perversité, se flagelle jusqu'au sang devant la statue de la vierge, quitte à en mourir... Pour les deux adolescents, l'hiver est aussi entré dans leur coeur...

  • La collection La Guerre des Sambre est une collection de romans d'amour, dont la série principale, Sambre, conte l'histoire de Bernard et Julie. Chaque histoire se décline en un cycle de trois albums qui sera écrit par Yslaire et dessiné par un dessinateur différent. Chaque cycle peut se lire séparément, comme une oeuvre exceptionnelle, ou comme un chapitre d'une folie amoureuse qui traverse les générations... Après l'histoire des enfants de Bernard et Julie, Bernard-Marie et Judith, le second cycle était consacré à leurs parents, Hugo & Iris. La collection se poursuit aujourd'hui avec l'histoire de leurs arrière-grands-parents, Charlotte & Werner.La série La Guerre des Sambre Cycle 2 -Werner & Charlotte / Tome 1 : Automne 1768 Quelle est l'origine de la tragédie des Sambre ? En remontant l'arbre généalogique de la famille maudite, le deuxième cycle intitulé Werner & Charlotte va explorer les circonstances troubles qui ont précédé la naissance du père de Hugo, Maxime-Augustin. Le deuxième cycle jette un éclairage nouveau sur les origines de la folie qui touche Hugo et tous ses descendants. Il est composé de trois albums dessinés par Marc-Antoine Boidin.L'action commence à Vienne en 1768, peu avant le mariage de Marie-Antoinette avec le futur Louis XVI. C'est là que se sont exilées Jeanne-Sophie de Sambre et sa fille Charlotte. Dans l'atmosphère sulfureuse des salons de la cour impériale, elles font la connaissance d'un farouche orphelin aux yeux rouges, nommé Werner von Gotha. Malgré toutes les manoeuvres de sa mère, qui souhaite pour elle meilleur parti, Charlotte en tombe amoureuse. Inéluctablement.Werner & Charlotte - Premier degré d'ascendance [1768-1769] « Malheur à celui qui aimera une fille aux yeux de braise car celui-là pleurera sa vie durant des larmes de sang ».
    Hugo Sambre l'a écrit. Son livre, La Guerre des Yeux, décrit depuis l'aube de l'humanité la funeste attirance de ses ancêtres aux yeux noirs pour des femmes aux yeux rouges. À chaque génération, leur passion mène un Sambre à la folie et à la mort. Les circonstances qui ont entouré la naissance du père de Hugo éclairent sa vie et le mystère de cette fatalité dont tous les Sambre ont hérité.

  • Quelle est l'origine de la tragédie des Sambre ? En remontant l'arbre généalogique de la famille maudite, le deuxième cycle intitulé Werner & Charlotte va explorer les circonstances troubles qui ont précédé la naissance du père de Hugo, Maxime-Augustin. L'action commence à Vienne en 1768. C'est là que se sont exilées Jeanne-Sophie de Sambre et sa fille Charlotte. Dans l'atmosphère sulfureuse des salons de la cour impériale, elles font la connaissance d'un farouche orphelin aux yeux rouges, nommé Werner von Gotha. Charlotte en tombe amoureuse. Mais sa mère, par jeu, prend le pari d'attirer le jeune Werner dans son lit...

  • L'ultime trilogie de La Guerre des Sambre.

    Après la trilogie de Werner & Charlotte, qui conte le secret de la naissance de Maxime de Sambre, et celle de Hugo & Iris, qui expose la passion du fils de Maxime pour la future mère de Julie et le conduit à la folie, Maxime & Constance est la troisième trilogie, mais la seconde dans l'ordre généalogique.
    Retrouvez pour la première fois en coffret le chaînon sanglant de la malédiction familiale, abondamment citée dans les tomes des générations postérieures, elle est la clé de voute de l'architecture de toute cette fresque familiale tragique.

  • Legio patria nostra T.2 ; main de bois Nouv.

    « Ce ne sont pas des hommes, ce sont des démons ! ».

    Le 30 avril 1863, l'honneur de la Légion étrangère s'écrit au Mexique, au cours de la bataille de Camerone, 62 légionnaires résistent pendant près de 12 heures aux assauts de plus de 2000 mexicains. En 5 volumes, Legio Patria Nostra explore le parcours initiatique du tambour Casimir Laï, un orphelin des rues qui va trouver sa place au sein de la Légion et devenir l'unique survivant de cette défaite militaire devenue une légende. Mais dans ce deuxième tome Main de bois, le Mexique est encore loin.Un an avant, en Algérie, à Sidi-Bel-Abbès, enrôlé sous une fausse identité, Casimir découvre la discipline de fer de la Légion aux côtés d'hommes venus de toute l'Europe chercher l'aventure et parfois l'oubli d'un passé criminel. Ces soldats, dont certains parlent à peine français, sont commandés par un capitaine manchot, Jean Danjou surnommé « Main de bois », qui n'aspire qu'à une chose, aller se battre au Mexique plutôt que de construire l'Algérie Française aux côtés des colons. Sous la chaleur, les coups et les privations, le capitaine Danjou tente de faire du gamin qui a grandi parmi les truands, un légionnaire. Mais Casimir, lui, ne rêve que de déserter et de retrouver sa Zélie dont il a perdu la trace en débarquant en Algérie. Rétif et violent au départ, il va découvrir que des liens indéfectibles se sont tissés avec ses camarades et qu'une seconde chance lui est offerte. Mais le petit voleur des ruelles marseillaises n'est pas encore prêt à devenir un légionnaire et quand il découvre que Zélie est enfermée dans une maison de passe de la ville, il sait qu'il va devoir faire un choix.

    awaiting publication
  • Kérioth, quatrième ville de la Confédération de la mer intérieure, voit ses ressources, le gaz de fermentation et l'hydrolique mécanique, baisser en même temps que le niveau d'eau de l'immense fleuve qui la fait vivre. Rien ne semble pouvoir arrêter cette décrue inexpliquée...Deux modestes ouvriers scaphandriers, Alcéus et Siméon, sont mandatés par la ville pour partir à la recherche des causes de la baisse du niveau du fleuve. Bien malgré eux, ils sont les héros officiels de Kérioth, sans savoir qu'ils font partie d'un plan ourdi pour faire tomber la ville.Une série de S.F. haletante et d'envergure, dévoilant ses mystères au fur et à mesure des trois tomes, ici réunis en intégrale.

    Sur commande
  • Chéri-Bibi a pris le commandement du Bayard. Il recueille des naufragés et reconnaît parmi eux le marquis du Touchais. Après les avoir mis aux fers, il envoie la Ficelle obtenir une rançon. Entre-temps, Chéri-Bibi et le marquis tombent malade. À son retour, la Ficelle apprend que son compagnon n'a pas survécu, mais il ne lui faut pas longtemps pour discerner, sous les traits du marquis, le coeur de son ami...
    Chéri-Bibi, le célèbre matricule 3216, poursuit sa quête de justice pour venger son honneur bafoué. (Re)découvrez le chef-d'oeuvre de Gaston Leroux, dans une superbe version moderne.

  • Sous les traits du Marquis du Touchais, Chéri-Bibi intègre la bourgeoisie de Dieppe et vit désormais aux côtés de celle qu'il n'a jamais cessée d'aimer : Cécily. Tandis que Chéri-Bibi goûte enfin au bonheur et que la vie avec Cécily s'écoule tranquillement, le destin frappe à nouveau ; le Kanak est de retour et compte bien faire chanter le nouveau marquis. FATALITAS !!!

  • " brocéliande...
    Je vis ici depuis tant de siècles que ma conscience se confond parfois avec celle des arbres. si vous pénétrez au coeur de ma sylve, fermez les yeux et écoutez le vent bruisser dans les feuillages. sans doute vous racontera-t-il comment naissent les enfants des fées, peut-être vous susurrera-t-il également combien ces mêmes fées, d'aventure si belles et si douces, peuvent devenir d'insatiables ogresses, ou préférera-t-il simplement deviser de la fourberie de certains bogons mal intentionnées...
    Celui qui croit aux légendes anciennes est le bienvenu dans la clairière aux dryades... mais gare à celui qui ne respecterait pas la mémoire de ces lieux ! "

  • Début du XXe siècle. Sur un navire en route vers Cayenne, la révolte gronde parmi les bagnards. À la tête du mouvement, le matricule 3216, un colosse d'une puissance sans égale. Un écorché vif, aussi désespéré qu'innocent des crimes dont l'opinion publique l'accable. Un homme droit, mais qui n'a plus rien à perdre et dont le nom fait trembler : Chéri-Bibi...

empty