Religion & Esotérisme

  • Pour le judaïsme, la première question n'est pas «Qui est Dieu?» mais «Comment Dieu se révèle-t-il aux hommes?» Cette interrogation fondamentale, les maîtres y répondent de façon surprenante : Dieu s'est révélé dans un Livre. La tâche primordiale de l'homme est dès lors de lire, d'étudier, de commenter, d'interpréter, de transmettre... Car c'est en interprétant que l'homme peut restituer l'infini du sens et l'Infini de Dieu.
    Les traces de ce dialogue entre les hommes et Dieu sont déposées dans le Talmud, qui se présente comme un commentaire de la Bible, rédigé entre le IIe siècle avant J.-C. et le VIe siècle après J.-C. Une prodigieuse rhapsodie de lectures et d'interprétations, toujours formulée au coeur de discussions entre les maîtres, où s'énonce une éthique de la relation à l'autre homme.
    Depuis quinze siècles, le Talmud est la véritable Bible du peuple juif, passage obligé de toute interprétation des Écritures, à la fois sur le plan du droit (halakha) et de la philosophie (aggada), réflexion décisive pour les règles de vie et référence incontournable pour l'intelligence de la Révélation.

  • À côté de la Bible - la Loi écrite -, le Talmud constitue la Loi orale, l'enseignement jamais interrompu de la tradition juive, sa mémoire et les racines de sa culture.

    Réflexion à partir de ce texte sacré, Le Livre brûlé se déploie en trois livres : le premier présente une introduction à l'univers talmudique ; le deuxième commente deux textes importants de la Michna et de la Guémara, qu'il confronte aux réflexions philosophiques contemporaines ; le troisième, enfin, interroge la figure énigmatique d'un maître hassidique, Rabbi Nahman de Braslav, qui, sentant la mort venir, détruisit par le feu un de ses écrits...

    Ces trois livres en suscitent d'autres, à l'infini, et posent la même question : ne faut-il pas « détruire » les livres pour donner naissance à la pensée, pour créer le renouvellement du sens ? Pour que la fidélité aux écritures ne se pétrifie pas en refus aveugle du temps et de l'Histoire ?

  • Qu'il s'agisse des commandements envers Dieu ou envers les hommes, Marc-Alain Ouaknin exploite toutes les virtualités des lettres et des mots hébraïques pour montrer que les Dix Commandements ne sont pas seulement des injonctions ou des interdits. Ils ne «font» pas la morale. Ils sont au contraire porteurs d'une éthique dynamique du futur, pour être plus, vivre mieux, donner corps à la parole, ouvrir à des fécondités inédites. Ils portent toute une conception de l'homme biblique et de ses rapports avec autrui: autrui homme ou femme, parent ou enfant, autrui mon prochain connu ou inconnu, autrui qui est Dieu même, mais aussi la nature, le travail, le texte... «Lire aux éclats»: plus que jamais. Marc-Alain Ouaknin adopte cette règle de lecture, pour un résultat époustouflant.

  • Contrairement à un préjugé très répandu, il existe bien une méditation proprement hébraïque, transmise discrètement depuis des siècles de maître à disciple.
    Marc-alain ouaknin nous introduit ici au coeur de cette pratique issue de la mystique juive, en s'attachant particulièrement à l'histoire et à l'esprit d'un mouvement qui a renouvelé en profondeur le souffle de la pensée juive : le hassidisme. il montre comment les maîtres assidiques, porteurs fervents d'une "sagesse de l'incertitude", ont développé un art de l'interprétation des textes dans laquelle l'homme s'invente et se transforme intérieurement au fur et à mesure qu'il invente de nouveaux sens.
    Art de la lecture ouverte qui devient "bibliothérapie", guérison par le livre, et qui amène l'homme à "faire retrait" en lui-même -tsimtsoum - comme dieu s'est "retiré" lors de la création du monde.

  • Jean, Marie, Jacques, Daniel, Anne... Des dizaines de prénoms parmi les plus courants puisent leurs racines dans l'histoire biblique. Des centaines d'autres, aux sonorités merveilleuses, sont issus des grands textes de la tradition juive ou témoignent du renouveau de l'hébreu en Israël : noms de fleurs, d'animaux, de pierres précieuses, de grands personnages... Le rabbin Marc-Alain Ouaknin et Dory Rotnemer en ont étudié plus de 1500. Ils sont ici répertoriés, accompagnés de tous les éléments nécessaires à la compréhension de leur sens profond.
    Mais ce livre n'a pas seulement pour but de faire découvrir l'origine d'un prénom ou d'en choisir un pour son enfant. A la lumière des mille richesses de la langue hébraïque, il nous introduit aussi dans une philosophie du nom, enracinée dans une tradition qui a déclaré absolument imprononçable le Nom suprême, YHWH par lequel Dieu s'est révélé à Moïse.
    Edition avec nouvelle couverture.

  • « En ce qui me concerne, je n'ai jamais cherché de preuves de l'existence de Dieu, je n'en ai pas besoin. Mais j'ai plutôt cherché des preuves de son inexistence, je n'en ai pas trouvées ! » Poésie, inspiration et humour dominent dans la « quête enquête » menée par Marc-Alain Ouaknin.
    Il reprend ici au vol la question de l'existence de Dieu et nous fait entrer dans un dialogue entre maître et disciple où sont abordés divers sujets de connaissance à partir de points de vue étranges, dont on ne voit pas immédiatement le lien avec le sujet proposé, mais qui finalement y ramènent. Il nous introduit dans la pensée juive et le Talmud.
    Des phrases lapidaires, expressions de Sagesse, jaillissent à la faveur de la conversation. Issues de lectures modernes ou d'histoires hassidiques anciennes, elles font rebondir la pensée, tout autant que les anecdotes ou les récits imaginaires qui parsèment les réparties des interlocuteurs et qui déroutent le lecteur.
    Dieu est insaisissable. Au fil de sa lecture, le lecteur se découvre comme un pêcheur à la ligne: ce sage qui relance sans cesse l'hameçon de sa quête dans les eaux d'une patiente méditation où les images se succèdent au hasard des rencontres.

  • De la Bible

    Marc-Alain Ouaknin

    D'ou vient le mot «Bible» ?
    Qu'est-ce qu'un Codex ?
    Connaissez-vous les secrets de la B42 ?
    Qu'appelle-t-on les manuscrits de la mer Morte ?
    Pourquoi quatre Évangiles ?
    Qu'est-ce que le Talmud ?
    Comprendre la Bible, c'est d'abord en comprendre son histoire. Comment, quand, pourquoi et par qui ont été écrits ces textes bibliques ?
    Dès le XVe siècle avant J.-C., un peuple, Israël, entame cette grande épopée d'écritures que l'avènement du christianisme va prolonger jusqu'au premier siècle de notre ère !
    Ces écrits constituent une véritable bibliothèque dont l'assemblage en un seul «Livre» est devenu le plus grand succès d'édition universel de tous les temps.
    Marc-Alain Ouaknin nous invite à découvrir cette fabuleuse aventure.

  • Qu'est-ce qu'un ange ? quelle est la structure cachée de l'univers ? comment déchiffrer les codes secrets de al bibles ? comment monter de degré en degré dans les différents niveaux de l'âme ? pourquoi le nombre treize est une façon d'exprimer l'amour ? c'est à toutes ces questions, et à de nombreuses autres, que répond la " kabbale ", mot qui désigne les mystères de la tradition mystique juive.
    On y trouve des discours métaphysiques d'une puissance extraordinaire, combinés à des méthodes spécifiques pour dépasser notre état d'esprit quotidien et découvrir, au plus profond de nous-mêmes, une autre lumière, d'autres forces qui nous conduisent bien au-delà des lieux communs de notre vie quotidienne. la kabbale est une véritable révolution, elle n'est pas seulement une philosophie, " amour de la sagesse ", mais elle ouvre la voie à la " sagesse de l'amour " !.

  • Quand et où sont nés les chiffres? Qui a inventé le zéro? Qui était Pythagore? Pourquoi dit-on que le 6 est un nombre parfait? Est-ce vrai que les nombres ont des pouvoirs magiques? De l'Inde à Bagdad, Tolède et Reims, ce livre nous fait découvrir la formidable histoire des chiffres depuis le Ve siècle jusqu'à l'invention de l'imprimerie au XVe siècle.
    Alliant l'érudition au jeu, cet ouvrage aborde l'histoire, la symbolique et la philosophie des chiffres et des nombres de manière simple et pédagogique. Le lecteur partira ainsi à la recherche des fondements de notre intelligence, mais aussi des plaisirs de l'esprit.

  • Depuis le jour de l'an (Roch-Hachana), les chapitres suivent le calendrier hébraïque, expliquant l'ensemble des fêtes qui rythment l'année.

  • Sur commande
  • Le hassidisme est une révolution spirituelle, culturelle et sociale qui apparaît au sein du judaïsme au milieu du XVIIIème siècle, en Pologne et dans les pays avoisinants. Dernier moment du développement de la mystique juive, héritier à la fois de la Cabale moderne et des hérésies Shabataïstes, le hassidisme nous enseigne que l'homme n'existe pas mais doit s'inventer. Le hassidisme n'est pas une doctrine, mais une force, un souffle qui rappelle sans cesse à l'homme que sa perfection réside dans sa perfectibilité. Sans lui et ses paroles, sans lui et ses chants, sans ses adeptes et la puissance de leur appel, sans le vertige de la danse de la pensée et du corps, que serait devenu le judaïsme ? L'urgence du hassidisme ? Que l'humanité n'ait pas d'avenir ! Ce livre y est consacré. Rabbin et docteur en philosophie, l'auteur est directeur du Centre de Recherches et d'Etudes Juives ALEPH, attaché culturel de l'Aumônerie Israélite des Armées.

  • Décrit les grands courants de la kabbale de ses origines à nos jours et fait découvrir des mythes et des symboles fondateurs qui ont influencé de nombreux penseurs, poètes et artistes...

  • Trois fois sainte, Jérusalem a subi une histoire tourmentée loin de la sérénité que l'on aimerait trouver dans un tel lieu. Ce n'est pas la religion qui appelle la violence comme certains l'ânonnent bien légèrement, oubliant combien de génocides et de massacres ont été perpétrés au XXème siècle au nom d'idéologies d'un matérialisme exacerbé. Ce sont les pouvoirs qui se servent de la religion pour asseoir leur domination.
    Ainsi, consacrer un volume d'Arpenter le sacré à Jérusalem était une gageure compte tenu des tensions que vit cette ville. Mais la difficulté stimule! Nous avons donc fait appel à trois écrivains aux démarches fécondes en leur demandant de faire vivre Jérusalem avec leur foi et leur sensibilité, mais sans intervenir sur la question politique abondamment traitée ailleurs.
    Les auteurs ont travaillé séparément. Aucun n'est engagé par les écrits des autres. Les textes expriment des points de vue qui ne s'emboîtent pas. Ils sont réunis comme on rassemble des contributions dans une revue. Chacun a écrit selon sa personnalité et son expérience, ce qui donne au livre une allure vivante et libre.
    Grâce à cet ensemble, les lecteurs pourront mieux saisir la complexité des couches spirituelles de cette ville dont la lumière reste un exceptionnel stimulant pour l'Esprit.

empty