Marc Pataut

  • Humaine

    Marc Pataut

    Ce livre est issu d'une résidence, initiée par le Centre régional de la photographie Nord-Pas-de-Calais (CRP), à Douchy-les-Mines entre 2008 et 2011. Le texte de Pia Viewing, directrice du CRP, et l'entretien conduit par l'historien Philippe Roussin rendent compte de l'évolution du projet en fonction du territoire, du temps passé, des personnes impliquées. Ces interactions sont au coeur du travail de Marc Pataut. Ainsi, se trouve aussi décrite une démarche poursuivie depuis une trentaine d'années.
    Le livre met en rapport le projet de Douchy avec un travail réalisé, il y a dix ans, dans la ville proche de Sallaumines. L'enjeu est à la fois intellectuel, politique et esthétique : dans cette ancienne région industrielle touchée par la précarité, comment représenter aujourd'hui le « peuple » ? Dans son texte, l'anthropologue Véronique Nahoum-Grappe, qui a travaillé avec Marc Pataut à Douchy et à Sallaumines, s'interroge sur la manière de traduire une atmosphère, des manières d'être, sans recourir à des catégories sociologiques préétablies.
    Pour Marc Pataut, ces questions ont une acuité particulière. Ses projets s'élaborent souvent dans des lieux marginalisés socialement, avec ceux qui y vivent. Ils constituent autant d'engagements ; non parce qu'ils témoigneraient d'une situation, mais parce qu'ils en participent, sont modifiés par elle. En distinguant le travail de Marc Pataut de la « photographie sociale », l'historien d'art Jean-François Chevrier insiste sur sa valeur expérimentale, particulièrement sensible ici.
    Pour la première fois en effet, Marc Pataut s'est intéressé au genre du portrait en travaillant avec trois femmes de Douchy. Il s'est concentré sur leur visage en évacuant tout décor, jusqu'à réaliser des nus avec l'une d'entre elles. Le livre manifeste une relation, indissociablement artistique et humaine, entre le photographe et celles qu'il a photographiées.

  • Neuf patients des unités psychiatriques, trois soignants et un animateur de l'hôpital Albert Chenevier de Créteil, ainsi qu'une dizaine d'intervenants extérieurs - un écrivain, un danseur, des étudiants des Beaux-Arts de Paris et leur enseignant Marc Pataut -, ont mené une activité artistique collective, de septembre 2014 à juin 2015. Celle-ci a donné lieu à une chorégraphie et à une exposition présentée à l'été 2015 à Créteil, et à cet ouvrage, conçu entre 2016 et 2018.

    Ce livre vise à rendre compte, à travers un montage de documents mêlé à un récit, du mouvement de cette activité, de l'esprit d'expérimentation qui l'a conduite, de l'imaginaire et des formes auxquels elle a donné corps.

  • Nourri de l'accumulation d'expériences personnelles et collectives, le travail photographique de Marc Pataut (né à Paris en 1952) traite du rapport des individus à eux-mêmes et à la société, faisant apparaître à l'image des visages, des corps, des appartenances, des parcours de vie. S'élaborant chacun sur une longue durée et sur un territoire spécifique, les projets menés par l'artiste sont fondés sur la collaboration. Les formes d'expérimentation qu'il instaure avec les personnes qu'il associe à la conception de ses oeuvres varient selon le contexte dans lequel il intervient.
    Son processus de travail demeure ainsi en lien étroit avec un domaine d'activité, avec une situation sociale, avec l'histoire d'un lieu, avec une époque.
    Constituée d'une sélection d'une quinzaine d'essais photographiques réalisés entre 1981 et aujourd'hui, cette publication montre l'oeuvre documentaire de Marc Pataut dans la relation politique qu'elle développe au temps, à la société, à l'espace et au territoire.

  • Catalogue de l'exposition Satellite, l'observation provoquée au Laboratoire artistique international du Tarn à Albi, fruit d'un séminaire-atelier conduit par Gérard Azoulay, responsable de l'Observatoire de l'espace (Centre national d'études saptiales, Paris) et Marc Pataut, artiste et enseignant aux Beaux-Arts de Paris. Sept artistes ayant participé au séminaire présentent les oeuvres qui leur ont été inspirées par la diversité des activités qu'engendre le projet spatial et à laquelle ils ont été confrontés.

empty