Madame D'Aulnoy

  • Un oiseau bleu, un nain jaune, une fée écrevisse, une princesse changée en biche, un verger de fruits confits, un attelage de souris, un pâté d'oiseaux chantant...
    Mme d'aulnoy transporte ici son lecteur de merveille en merveille. ces contes de fées, composés en manière de jeu à la fin du xviie siècle, visaient avant tout à divertir, amuser, étonner la cour : cette légèreté séduit encore aujourd'hui, et c'est avec plaisir qu'on suit la conteuse dans les palais enchantés, parmi les créatures féeriques et les animaux fabuleux. il faut redécouvrir aussi la modernité de ces contes : leur vocation revendiquée à n'être que jeux, leur absence de morale, leur ambiguïté constante en font une oeuvre non dénuée d'ironie, et dont l'audace étonne.

  • La Belle aux Cheveux d'Or est si jolie que le roi de la contrée voisine veut la prendre pour femme. Il charge le bel Avenant de convaincre la princesse de l'épouser. Mais le coeur de la Belle est un royaume difficile à conquérir, et le jeune ambassadeur n'est pas au bout de ses peines : aidé de son petit chien Cabriole, d'une grosse carpe, d'un corbeau et d'un hibou, il devra retrouver une bague perdue, tuer le terrible géant Galifron, affronter deux dragons et descendre dans une fosse remplie de serpents...
    La Belle aux cheveux d'or est suivie du Nain jaune et de L'Oiseau bleu. Loin du merveilleux bon enfant, ces trois contes, choisis parmi les Nouveaux contes de fées, peignent des univers inquiétants, peuplés de monstres et de créatures malveillantes.

  • Les fées l'avaient promis : Marcassin devait être un prince comblé. Entouré d'une cour qui le couvre d'éloges, promis à la femme qu'il aime, le futur souverain est cependant au comble du malheur. Il a tout pour être monarque ; tout, sauf l'apparence : le pauvre Marcassin est un sanglier.
    Par le prisme du merveilleux, Le Prince Marcassin interroge l'influence de la nature et de la culture sur les êtres. Dans ce conte de fées qui inspira La Belle et la Bête, Mme d'Aulnoy se livre surtout à la critique d'une société soumise au règne de l'apparence et de la flagornerie : la cour de Louis XIV.
    Le Prince Marcassin est suivi de La Belle et la Bête, de Mme Leprince de Beaumont, et de Babiole.

    - Objet d'étude : Le monstre, aux limites de l'humain - Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes - Prolongement : Monstres et métamorphoses.

  • Il était une fois une princesse à laquelle il ne restait plus rien de ses grandeurs passées.
    Elle prit donc la résolution de vendre le peu qui lui restait, et de s'en aller bien loin avec ses trois filles, s'établir dans quelque maison de campagne, où elles feraient une dépense convenable à leur petite fortune.

  • Des princesses, orphelines ou abandonnées à un sort funeste, des pères un peu naïfs, des marâtres et des belles-soeurs cruelles, des princes amoureux métamorphosés en oranger, des ogres voraces ou encore des équipages fabuleux tirés par des licornes, voici trois des contes de Madame d'Aulnoy parmi les plus connus.L'Oiseau bleu - Le conte le plus célèbre de Madame d'Aulnoy avec ses vers magiques : "Oiseau bleu, couleur du temps, vole à moi promptement" nous narre les heurs et malheurs de la belle Florine et du roi Charmant transformé en oiseau par la terrible fée Soussio, marraine de l'horrible Truitonne et amie de sa méchante mère...L'Oranger et l'abeille raconte l'histoire de cette princesse qui, encore bébé, est recueillie par un couple d'ogres terribles. Par quel miracle la fillette va-t-elle échapper à la gloutonnerie de ses parents adoptifs ? Petite sauvageonne qui ne connaît pas le langage des princes, comment va-t-elle pouvoir sauver ce charmant jeune homme qui un beau jour se retrouve sur son chemin ?Babiole aussi était encore bébé lorsque la vilaine Fanfreluche lui a jeté un sort épouvantable : transformée en guenon, elle aura toutes les peines à se faire reconnaître par sa propre mère, qui ne le supportera pas...Reprise à l'identique des textes parus dans le recueil du même nom (collection "Contes illustrés").

  • " pour les hommes, lorsqu'il est nuit, ils se promènent à pied sur le Prado.
    Ils abordent les carrosses où ils voient des dames, s'appuyant sur la portière et jetant des fleurs et des eaux parfumées sur elles. " Accusé de complot contre son vieux mari, la baronne d'Aulnoy doit s'exiler en Espagne. La célèbre conteuse décrit brillamment les fastes et les intrigues de la Cour de Madrid et s'inspire des moeurs galantes du Prado pour inventer quelques contes légers sur les passions espagnoles.
    Lettres choisis de la Relation du Voyage d'Espagne, publiée en 1690.

  • Altiere seduction

    Madame D'Aulnoy

    Madame d'Aulnoy (1650-1705) fut l'un des auteurs les plus lus et les plus appréciés de son époque.

    Femme de lettres française à la réputation sulfureuse, tour à tour gazetière, romancière, auteur de contes de fées, de romans historiques, ses Mémoires des cours européennes firent sa renommée au-delà des frontières. Sa Relation du voyage en Espagne (1691) est une mine d'informations sur la Cour et la vie galante de l'Espagne au XVIIe siècle. Ses impressions et la narration de son séjour à Madrid sont parsemées de dissertations historiques et géographiques.
    Madame d'Aulnoy montre surtout comment la galanterie joua un rôle capital à la cour de Philippe IV. Elle en décrit les spécificités, du cicisbeo jusqu'aux amancebadas, et en déroule toute la cérémonie dont la grâce ultime consistait à montrer au galant, auquel la dame avait déjà offert tous ses charmes, son pied nu.

  • De la fin du règne de louis xiv à la révolution française, une exceptionnelle floraison de conteurs et de conteuses s'adonne au conte merveilleux sous toutes ses formes.
    Mme d'aulnoy occupe une place remarquable au sein de cette production: elle n'est pas seulement l'initiatrice, dès 1690, de cette vogue qui s'épanouit dans la dernière décennie du xviie siècle. elle constitue également, par l'ampleur et l'originalité de sa production féerique, l'une des représentantes privilégiées de ce genre. elle illustre en effet la naissance du conte féminin, terrain d'épanouissement d'une écriture mondaine et galante souvent empreinte de romanesque.
    Plus largement, c'est au carrefour des cultures orale et écrite, populaire et littéraire, ancienne et moderne que ces contes puisent leur inspiration, leur esthétique, leur poétique ainsi que leur riche imaginaire. les amateurs de féerie ne s'y trompèrent pas : ils plébiscitèrent les vingt-cinq contes de fées de mme d'aulnoy, dont le succès fut immédiat et durable. traduits en anglais avant ceux de perrault, plus souvent réédités, au xvllle siècle, que ceux de son confrère, ils furent salués, exploités, voire pillés par les conteurs ultérieurs.
    Mais ils subirent aussi le contrecoup d'une double dépossession : la relégation aux rayons souvent dépréciés de la littérature enfantine; et leur récupération par une culture populaire peu soucieuse de leur auteur. c'est à la redécouverte de ces contes de fées qu'invite donc le présent ouvrage, présentant, avec un premier volume de contes des fées, l'intégralité des contes et de leurs récits-cadres.

    Sur commande
  • De la fin du règne de Louis XIV à la Révolution française, une exceptionnelle floraison de conteurs et de conteuses s'adonne au conte merveilleux sous toutes ses formes. Mme d'Aulnoy occupe une place remarquable au sein de cette production : initiatrice, dès 1690, de cette vogue qui s'épanouit à la fin du XVIIe siècle, elle constitue également, par l'ampleur et l'originalité de sa production féerique, l'une des représentantes privilégiées de ce genre. Elle illustre en effet la naissance du conte féminin privilégiant une écriture mondaine et galante souvent empreinte de romanesque. Plus largement, c'est au carrefour des cultures orale et écrite, populaire et littéraire, ancienne et moderne que ces contes puisent leur inspiration, leur esthétique, leur poétique, ainsi que leur riche imaginaire.
    Les amateurs de féerie ne s'y trompèrent pas : ils plébiscitèrent les vingt cinq contes de fées de Mme d'Aulnoy, dont le succès fut immédiat et durable. Traduits en anglais avant ceux de Perrault, plus souvent réédités, au XVIIIe siècle, que ceux de son confrère, ils furent salués, exploités voire pillés par les conteurs ultérieurs. Mais ils subirent aussi une double dépossession : la relégation aux rayons souvent dépréciés de la littérature enfantine ; et leur récupération par une culture populaire peu soucieuse du texte littéral. C'est à la redécouverte de ces contes de fées qu'invite donc le présent ouvrage.

  • Belle belle ou le chevalier fortune - suivi de la belle aux cheveux d'or Nouv.

  • Oeuvre intégrale à commander en supplément du pack de lecture.

    Sur commande
  • Les contes t.1

    Madame D'Aulnoy

    Sur commande
  • Les contes t.2

    Madame D'Aulnoy

    Sur commande
  • Pour sauver la vie de son père, la Belle, une jeune fille d'une incroyable beauté accepte de rester à jamais prisonnière de la Bête, un prince à qui une méchante fée a jeté un mauvais sort. Mourra-t-elle sous les griffes du monstre ? Quel sort lui réserve cette créature mi-homme mi-animal ? La Belle est résignée à affronter le pire mais au pays des contes, tout est possible...

  • Poussez la porte de ce recueil. Vous découvrirez les aventures d'un étrange fiancé à la barbe bleue, d'un vaillant chevalier, d'une courageuse fillette et d'une sirène intrépide. Quatre contes palpitants et émouvants.

    - Des questionnaires progressifs de compréhension et d'analyse du texte ;
    - Des exercices de lecture d'images ;
    - Des exercices de vocabulaire à partir de champs lexicaux.
    - Des travaux d'écriture ;
    - Des activités : Histoire des arts ;
    - Des activités B2i ;

    - Les grands thèmes de l'oeuvre :
    1. Un univers merveilleux 2. Des héros mis à l'épreuve 3. L'initiation du lecteur - Deux groupements de textes :
    1. Quêtes et épreuves ;
    2. Tentations et transgressions Recommandé pour la classe de 6?.

    Notes, présentation et dossier par Emmanuelle Baril.
    Notes, présentation et dossier par Emmanuelle Baril, certifiée de lettres classiques. Recommandé pour la classe de 6?.

  • Retrouvez votre âme d'enfant avec ce livre où se côtoient des belles, une bête éperdumment amoureuse, un prince changé en oiseau, une barbe bleue, un loup déguisé en grand-mère, un chat aussi rusé que botté et autres marraines aux baguettes enchantées. Ces contes de Charles Perrault, Madame d'Aulnoy et de Madame Leprince de Beaumont sont illustrés par des gravures, dessins ou chromos: de vrais pépites de féerie à garder précieusement dans sa bibilothèque. La magie du conte est intemporelle et pour petits et grands ça commence par : Il était une fois....

empty