Langue française

  • En 1989, l'immense élan démocratique qui soulevait la chine était réprimé dans le sang. bien des intellectuels engagés dans le mouvement furent alors contraints de quitter le pays. j'étais l'un d'entre eux.
    Ce livre est né de l'exil, des réflexions qu'il impose, du nouveau regard qu'il suscite.
    Pourquoi prêter tant d'attention au parcours des intellectuels ? d'abord parce que, de même que les lettrés étaient au coeur de la vieille civilisation, leurs héritiers, les intellectuels, sont le poumon d'une modernité qui reste à construire, et dont le projet même les divise. ecartés entre le pouvoir et le peuple, le passé et l'avenir, influencés par un occident dont ils voudraient s'émanciper, leurs programmes auront souvent été à l'origine des grands mouvements politiques, sociaux et culturels du siècle : leur histoire est celle du pays.
    Mais, c'est également mon parcours personnel qui m'a incité à me pencher sur cette question. etudiant à l'université de pékin, j'ai participé aux mouvements contestataires étudiants des années 1980. jeune universitaire, je me suis engagé dans les débats de l'époque. passionné d'art et de littérature, j'ai fréquenté les milieux d'avant-garde. sociologue et économiste, j'ai mené plusieurs enquêtes sur la société chinoise.
    L'exil n'a pas entamé mon engagement. au contraire, grâce aux échanges, de plus en plus nombreux et faciles, entre la chine et le monde, grâce aussi à mes réseaux personnels, j'ai pu suivre l'évolution de la chine et de ses intellectuels en observateur privilégié.
    Avant d'être le propos d'un témoin, ce livre est donc d'abord celui d'un chercheur qui voudrait contribuer à mieux faire comprendre la chine et les chinois d'aujourd'hui.

    Zhang lun

empty