Vagamundo

  • Une cérémonie familiale a été l'occasion, pour Luce Guilbaud, d'un voyage au Cambodge et au Laos. Les photos de ces pays dans les albums de son père, le Mékong, Angkor, l'obsédaient depuis l'enfance comme un patrimoine lointain. Les lieux, les coutumes, les rencontres, tout lui parlait, l'accueillait dans l'étrangeté et la familiarité de ces pérégrinations sous forme de pèlerinage : une sorte de retour là où elle n'étais jamais allée, une mémoire qu'elle avait nourrie de lectures et d'images.
    Les mots sont venus simplement accompagner cette expérience de l'Orient, chaleureuse, pleine de sèves, de sons et d'odeurs colorés. Trois encres signées de l'auteur accompagnent ces textes courts qui se suivent comme un chant, une litanie.

empty