Loïc Gaume

  • Mythes au carré

    Loïc Gaume

    Après «Contes au carré», Loïc Gaume nous offre un nouveau recueil riche et unique, où une quarantaine de mythes grecs, d'Ulysse à Héraclès, de Zeus à Athéna, d'oedipe à Icare, sont racontés en quatre cases seulement ! Un livre indispensable pour tout lecteur, petit ou grand, féru de mythologie grecque !

  • Plus de place !

    Loïc Gaume

    Il fait un froid de canard. Par chance, un bonnet est tombé dans la neige. De quoi se mettre à l'abri ! Une souris s'y faufile, suivie d'une grenouille, une chouette, un lapin, un renard, un sanglier et un ours. "Plus de place ! " s'exclament les animaux au fur et à mesure que le bonnet se remplit. L'arrivée d'une minuscule fourmi fait exploser le bonnet et déclenche la colère des animaux. Mais est-elle la seule coupable ? Avec ce petit album très graphique, Loïc Gaume joue sur les notions de taille, d'accumulation, de disparition, mais aussi et avec les expressions animalières.
    Il invite les enfants à s'amuser avec le langage, les formes et les couleurs.

  • Contes au carré

    Loïc Gaume

    Et si tous les contes que nous connaissons, et même plus, pouvaient tenir en quatre cases ? Toutes leur richesse et leur singularité en seulement quatre petites cases ?! C'est le pari fou et audacieux qu'a entrepris Loïc Gaume, dont c'est ici le premier livre. De La princesse au petit pois à Baba Yaga, en passant par Barbe Bleue et Les Trois petits cochons, il nous propose une plongée fantastique dans l'univers des contes.
    Avec un trait très épuré, il a réussi à créer un monde riche de sens et de pictogrammes, où le loup est toujours le même, les mariages toujours symbolisés par une bague, etc. Un monde où les contes se font écho et se répondent les uns les autres.

  • Catastrophes !

    Loïc Gaume

    Bing ! Aïe ! Braoum ! Splash ! Aaaaah ! Tout commence pourtant par un simple petit accident de voiture... Mais de carambolage en coup de tonnerre, d'avalanche en coulée de lave, les catastrophes s'enchaînent mais ne se ressemblent pas. Comment Monsieur, le héros de cette histoire, mettra-t-il fin à cet engrenage infernal ?

  • Voici Jack, le petit livreur de pièces montées. Il apporte une montagne de choux à la crème à un certain Monsieur Fantôme. Il sonne, mais personne n'ouvre. Jack entre, monte les étages, tout est vide. Et soudain Clac, la trappe !
    La trappe happe Jack.
    La trappe le choppe par la culotte, le croque presque Jack est sous le choc.
    Le voilà planté dans le grenier, plongé dans l'obscurité, à côté de l'armure de grand-pépé.
    Mais quelqu'un sonne à la porte.
    Ce sont le poinçonneur et le papetier, la chapelière et le livreur de piano.
    Personne ne répond, ils montent et...
    Clac ! la trappe les happe !
    Tous happés, plantés dans cet étrange grenier.
    Mais qui les a donc tous appelé ?
    Monsieur Fantôme, pardi ! N'ayez pas peur, chers livreurs, il organise tout simplement... une fête d'anniversaire.
    Avec gâteaux, confettis, chapeaux et ... musique !

  • Philonimo t.6 ; le canard de Wittgenstein Nouv.

    Il était une fois un canard... à moins que ce ne soit un lapin ? Selon la perspective que l'on adopte, l'image change et avec elle l'histoire, car si un lapin ne peut pas s'envoler, le canard, lui, aura du mal à rentrer dans un terrier. Au chasseur donc de s'adapter, et avec lui, au lecteur bien sûr !

  • Il y a bien longtemps, sur une petite île perdue au coeur de l'océan, les animaux vivaient sans plumes ni écailles, sans poils ni fourrure. Madame Bouba, qui possédait certains pouvoirs, décida de leur offrir de beaux vêtements. Seuls manquèrent à l'appel Petit-Bernard et Grosse-Pince, deux crustacés insouciants qui chapardaient des noix de coco. Bien mal leur en prit... Ce malicieux récit, inspiré d'une légende traditionnelle kanak (Nouvelle-Calédonie), explique pourquoi le bernard-l'hermite revêt les habits des autres, et pourquoi le crabe de cocotier, honteux de sa nudité, se manifeste la nuit. Loïc Gaume propose une adaptation très contemporaine et graphique, axée sur une forme unique qui jalonne le livre et rappelle le côté originel, cyclique et intemporel du conte.

  • Fidèle à la ligne amorcée avec ses deux premiers numéros, la collection 3 s'étoffe d'un nouveau titre de choix. Associant deux auteurs confirmés (le déjà reconnu Christopher Hittinger et le trop discret Loïc Gaume, adepte de l'auto-édition - cf. éd. Les Détails) à un nouveau talent on ne peut plus prometteur (Adrien Houillère - cf. Turkey Comix # 22), ce 3e numéro lorgne cette fois du côté de l'architecture et fait se télescoper les approches : traversée du temps pour Hittinger (selon un dispositif prolongeant des tentatives de son dernier livre, Le Temps est proche), inventaire formel proche du dessin contemporain (avec une série de velux contractant les perspectives) pour Loïc Gaume, et logique de l'absurde dans un bâtiment mouvant et labyrinthique pour Adrien Houillère.

empty