Bookelis

  • Rien que des mots...

    Luc Libon

    Orp-le-Grand dort dans son nid de blé et de betteraves sucrières. Les champs le morcèlent tout autour et au milieu, dans chaque rue, presque dans chaque maison, les cabarets accueillent les chalands. Les voisins aussi. Les paysans aiment boire la bière au goulot avant, pendant et après leur journée. Chaque maison est à la fois une ferme et un café. On entend geindre le vieux coq sur le fumier et les porcs, énormes, se vautrent dans leur fange... C'est dans ce cadre paysan qu'est ne Pierrot, mon allumeur de réverbères.

  • Mon Pierrot, que n'ai-je été à tes côtés lorsque tu es péniblement passé de vie à trépas. Où étaient tes potes? Les autres, les fidèles, quoi? Ceux qui ont partagé tes joies et tes peines. Excuse-nous! Englués dans notre combat quotidien pour mieux vivre dans ce monde de merde, nous avons perdu nos repères, trahi nos valeurs. Je reviens vers toi avec cette lettre fraternelle pour ranimer le souvenir de notre jeunesse à Orp-le-Grand. Je reviens dire que tu étais un type bien. Avec Gigi à tes côtés. J'ai créé pour vous deux le Jardin de la Simplicité. Visitons-le ensemble!

empty