Lechien/Rozier

  • Humanitaire

    Lechien/Rozier

    • Pu de rennes
    • 12 June 2002

    Depuis une quinzaine d'années en France, un nouveau mode d'action humanitaire est apparu.
    Des organisations aidant au développement du Tiers-Monde refusent l'étiquette " humanitaire " pour celle de " solidarité internationale ". Se démarquant aussi d'un militantisme politique perçu comme trop idéologique et prisonnier de conflits internes, elles tentent de structurer leur militantisme autour du modèle de l'expertise : souci du diagnostic, élaboration d'un projet ad hoc aux finalités précises, évaluation de l'efficacité des actions de terrain, ajustement des compétences professionnelles à l'objectif visé.
    Ainsi des salariés proposent, sur la base de leur métier, des " transferts de technologie " et se rendent, en équipe restreinte, en Afrique ou en Asie pour des opérations de modernisation technique cherchant à associer les acteurs locaux. En quoi ce type d'engagement vient-il renouveler un militantisme plus ancien où ce sont les plus proches qui sont aidés et où la loyauté envers les plus faibles se dit davantage en termes politiques ou en " inclination du coeur " ? Comment se constitue ici le sentiment d'obligation envers les autres ? Comment les autres lointains sont-ils perçue et placée parmi toutes les justifications possibles de l'action ? L'enquête, qui porte sur une centaine d'entretiens et l'observation des réunions au retour de la mission, permet de découvrir un monde de dévouements ; mais un monde pris entre reconversion et déplacement de l'intérêt pour les plus fragiles, entre passion publique et préoccupation managériale.
    Elle restitue, ce faisant, les paradoxes et les dilemmes que rencontrent ces militante, toutes ces épreuves parfois inattendues et toujours à surmonter pour pouvoir continuer à pratiquer l " humanité " et l'altruisme auxquels ils croient. Ce livre examine ainsi tout à la fois ce que représente concrètement " l'humanitaire " et ce que l'on appelle " les nouvelles formes de militantisme ".

empty