Le Courage

  • Le Courage, revue internationale annuelle en plusieurs langues, est en réalité un essai à plusieurs auteurs, centré autour d'un thème  : en 2019, Orphée est à l'honneur.
    Contrairement à Oedipe, Orphée n'a pas eu le malheur d'être abîmé dans la fondation d'une nouvelle théorie. Même s'il a servi de figure tutélaire aux artistes, poètes, musiciens, peintres, cinéastes, depuis des siècles, cet être mythique d'une importance majeure, conserve aujourd'hui tout son mystère, toute son ambigüité, toute sa force de signification. Certains ont bien essayé de faire de son retour en arrière une métaphore de leurs désirs réactionnaires, quand d'autres ont tenté de tirer sa légende du côté d'une justification aveugle de l'autorité, mais Orphée, artiste idéal, amoureux de la création et de la vie, ne peut en faire qu'à son caprice ; et les auteurs du Courage, en des temps d'injonction moraliste et d'utilitarisme esthétique, l'y encouragent.
    Ils sont écrivains, ils sont chorégraphes, ils sont artistes, ils sont musiciens, ils proposent grâce à des fictions, des analyses, des dessins, des partitions, leur vision d'un Orphée du monde entier, grec, haïtien, persan, carioca, arabe, français, sans oublier Eurydice. Le mythe réécrit se colore et éclate en chansons.
    Edition multilingue en français, anglais, persan, arabe, portugais (traduits).

  • Connexions secrètes

    Lucas Courage

    • Scrineo
    • 3 October 2019

    Je m'appelle Lucas Courage. Je n'ai pas choisi ce nom ni d'avoir un pouvoir extraordinaire, mais secret. Je n'ai pas choisi d'avoir un père espion, ni d'être recruté avec lui par le Président de la République pour démanteler un réseau de terroristes. Je n'ai pas choisi non plus l'aventure, les poursuites, les énigmes ... Partir au Shahistan, être pris en otage, assister à des assassinats ... ! Je n'ai pas choisi de vivre, comme dirait Manon - Ah Manon ... - Je n'ai pas choisi de vivre dans ce monde de dingues !

  • Est-ce donc un énième livre sur l'arthroscopie du genou que vous avez entre les mains ?Non ! Ici, comme pour la précédente édition consacrée à l'épaule, la volonté affichée n'est pas à l'exhaustivité mais à la synthèse pédagogique. Le « couteau suisse » de l'arthroscopeur en devenir ; à garder à portée de main dans sa bibliothèque. Nous avons tous débuté un jour, avec nos lots de tâtonnements et d'hésitations. Nul ne naît virtuose de l'arthroscope. Même si la réalisation de certains gestes par un opérateur aguerri peut donner, aux plus jeunes, une fausse impression de facilité. Mais comment transmettre alors aux plus grands nombres ces fondamentaux essentiels pour acquérir un geste précis et fiable et ainsi leur éviter les errements qui ont jalonnés nos premières arthroscopies ? Le compagnonnage, cette démarche active d'enseignement, d'un maître vers l'apprenti, de connaissances et d'une expérience acquise au fil du temps, est le « gold standard » de l'enseignement de la chirurgie et doit le rester. L'approche de cette collection est donc de se rapprocher de ce mode de transmission direct du savoir afin de le rendre accessible à tous en dehors des murs du bloc opératoire.

  • Ce livre n'est pas un ouvrage scientifique comme on l'entend habituellemet. c'est un guide pour aider les débutants en arthrroscopie d'epaule à faire leur premiers pas.

    Il est écrit avec simplicité en utilisant le langage du compagnonnage.

    Pour praticiens les plus chevronnés, il peut vous aider à enseignemer, mais il peut aussi servir de guide de survie pour se souvenir des fondamentaux quand les choses se gâtent. Les illustrations et les vidéos sur le site compagnon sont nombreuses.



    Une part importante est faite aux basiques, et aux interventions les plus courantes avec des techniques originales.

    Une belle manoeuvre en bateau, c'est souvent une catastrophe évitée de justesse.

    Il en va de même pour les arthroscopies de l'épaule. Il faut savoir se méfier de ce qui a l'air simple.

    Ce guide n'est pas un livre de technique, il sera une aide pour se sortir de situations délicates.

    En se basant sur l'expérience, on diminue le risque de se trouver en mauvaise posture.

    Pour rendre la lecture plus agréable, ce guide est présenté avec de nombreuses photos en faisant un parallèle avec d'autres situations pour marquer les esprits. Quelques citations ou proverbes sont utilisés, ils prennent de leur sens lorsqu'ils sont mis à l'épreuve.

    Pour compléter le parallèle maritime, les bons marins se jugent dans le gros temps. C'est dans ces situations que les fondamentaux permettent de s'en sortir. Il faut rapidement mettre en place les réflexes qui sauvent. Le cerveau a besoin dans ces cas, de tiroirs simple à ouvrir. C'est ce que nous avons tenté de faire dans ce guide.

    Sur commande
  • Plus qu'une revue, Le Courage est un essai à plusieurs auteurs. Le thème de 2017  : Âge d'or/Âge de fer. L'âge de fer, nous y sommes. La marée de la violence populiste déferle sur le monde. L'un est élu, l'autre menace. Qu'est-ce que cela fait  ? Comment tenir  ? De quelle façon protéger les choses de l'esprit  ? Écrivains, cinéastes, artistes, ils sont vingt-trois, dans sept langues et quatre alphabets différents, à réfléchir d'un point de vue littéraire et artistique à cette situation inédite dans nos vies. Japonaise, Égyptienne, Israélien, Pakistanais, Libanais, Allemand, Anglais, Américains, Brésilien, Français, ils réfléchissent aux temps actuels et futurs, sous forme d'essai, de fiction, de photographies, de dessins. Parmi eux, une série de tweets de Donald Trump éclate comme une bombe de vulgarité et de menaces.
    La démocratie est-elle en danger  ? Être femme à l'ère du virilisme revanchard est-il devenu plus difficile  ? Y a-t-il une jeunesse dangereuse  ? Le Brexit est-il un néopuritanisme  ? Les clowns sont-ils des monstres  ? Les inhumains s'imaginent-ils nous faire peur  ? Les âges d'or passés du romantisme et de la fête peuvent-ils revenir  ?
    Comme à chaque numéro, Le Courage donne la parole à trois jeunes écrivains jusque-là non publiés, publiant leurs premières fictions et une conversation sur l'avenir qu'ils contribueront à créer.
    Contre cet âge de fer, nous promettons un âge d'or.
     

    Sur commande
  • L'ex

    Sylvain Courage

    En 2007, elle était sûre de mener son camp vers des victoires futures. En 2012, la gauche l'a emporté. mais c'est François Hollande, son ancien compagnon, qui s'est installé à l'Élysée. Ségolène Royal ne siège pas à la table des vainqueurs. La déroute des législatives de La Rochelle a compromis son avenir politique. Le « tweet » assassin de sa rivale Valérie Trierweiler l'a renvoyée à ses malheurs sentimentaux. Et son rêve de présider l'Assemblée nationale a viré au cauchemar.
    Ségolène Royal est l'ex-candidate, l'ex-compagne, l'ex-madone des sondages. Comment en est-elle arrivée là ? Pourquoi le couple mythique qu'elle formait avec François Hollande a-t-il explosé ? Comment est née la rivalité féroce qui l'oppose à l'actuelle First Lady ? Qui a tiré les ficelles du complot de La Rochelle ?
    Sylvain Courage a suivi Ségolène Royal pendant de longs mois, recueilli ses confidences, celles de ses proches, mais aussi les piques de ses ennemis. Avec force détails et révélations, il tire les fils d'un destin dramatique qui aura marqué notre histoire politique.

  • Le Courage, revue internationale annuelle, en plusieurs langues, est en réalité un essai à plusieurs auteurs, en 2018, les « Minorités supérieures ? ».

    L'infériorité numérique ne fait pas plus l'infériorité « morale » que la majorité ne prouve la raison. Depuis quelques années, les minorités sont honnies ; on les accuse d'être des « communautés », de faire sécession, de comploter contre la majorité pour leur profit. Il en va des minorités comme de tout dans l'humain, le bien et le mal y sont partagés. Des minorités inférieures existent sans doute, comme « le paquet de déplorables » qui a voté pour Trump, élu avec moins de voix que son adversaire, mais y a-t-il des minorités supérieures ? En tout cas, en tant qu'inférieures en nombre, on leur doit l'attention et le tact. C'est à quoi les auteurs du Courage 4 réfléchissent dans ce numéro.
    On y trouvera un agrégé de grammaire conversant avec un jardinier chinois ; le grand architecte Paul Andreu (ah, les architectes) parlant avec le grand artiste abstrait Carlos Cruz Diez (ah, l'art contemporain !). Loïc Prigent parle des snobs. Sandrine Treiner, des idiots utiles ayant fait la gloire d'un roman qui prédisait l'élection d'un président islamiste en France, et Oriane Jeancourt-Galignani, des critiques littéraires aussi précieux et menacés que la mulette perlière d'eau douce. Clémentine Mélois propose des images inquiétantes et cocasses, Philippe Corbé écrit sa première fiction, où il est question d'un homme devenant femme. Charles Dantzig étudie les idées majoritaires qui peuvent faire tant de mal aux écrivains, comme celle de la beauté. Romila Thapar, une des plus grandes historiennes de l'Inde, co-fondatrice de l'Université Nehru à New Delhi, explique ce que c'est que de tenter d'enseigner sous la terreur nationaliste indoue. Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, fait dans un discours crucial les premières excuses officielles d'un pays à une minorité, la LGBTIQ. La grande généticienne Evelyne Heyer explique le destin des minorités supérieures, et on lira l'étonnant récit de vie de Dorothée, Pygmée persécutée chez les Tutsis et les Hutus, car on est toujours la minorité d'une minorité.
    Comme à chaque numéro, trois écrivains débutants ont une conversation atour du thème de l'année et publient leur première fiction ou leurs premiers poèmes.
    Ecrits en français, italien, anglais.

    Sur commande
  • Tout ce que j'ai vécu, tout ce que je n'ai pas pu dire, je l'écris. Il y a trois choses essentielles dans ma vie et qui l'ont marquée à jamais : l'absence de ma mère, l'absence d'un « père » et l'absence de mes enfants. Trois malheurs et trois bases de l'enfer que j'ai vécu. Je suis une mère de deux enfants, Masirène et Eli, que j'aime de tout mon coeur et à qui je dédie ce livre. C'est peut-être une manière de demander pardon et de donner « la preuve » de ma souffrance durant des années. Cette souffrance qui m'a amenée à maltraiter ma fille et à ne pas savoir être une maman aimante et sécurisante. Cette souffrance est réelle et n'excuse en rien ce que j'ai fait endurer à ma fille Masirène, et indirectement à Eli. L'abandon, la maltraitance, le rejet, la dépression post-partum, et les troubles transgénérationnels ont eu le temps de s'installer en moi jusqu'à ma descente aux enfers, sans que personne de mon environnement familial, amical, professionnel ne se rende compte de ce que je vivais.

  • Le rire et l'humour

    Courage - J

    • Persee
    • 21 September 2011

    Ce n'est pas un roman ni un recueil de nouvelles, de quoi s'agit-il??

    La première partie met en scène un certain nombre de personnages comme Alain Térieur, Jean Rail, Edmond Nazillon, mais aussi Hitler, Staline, Freud et George Bernard Shaw. Ils rencontrent des problèmes de folie, de divorce, d'infidélité conjugale. pour ne citer que ces thèmes.

    La deuxième partie propose 215 citations qui rappellent les bons mots de Jean Cocteau, Pierre Dac, Frédéric Dard, Coluche, Woody Allen.

    La troisième partie prend la forme de 442 devinettes et histoires qui évoquent aussi bien Aristote que Sherlock Holmes, ou Catherine Deneuve, Martine Aubry, ou le président Chirac.

    Un livre qui sort des sentiers battus. A découvrir?!

  • Sur commande
empty