Laurent Galandon

  • Le 30 octobre 1938, Orson Welles met en ondes, sur CBS, la Guerre des mondes de H. G. Wells, racontant l'attaque de la Terre par des extra-terrestres. C'est la panique ! « Une fausse guerre terrifie tout le pays », titrent les quotidiens du lendemain.
    Dans le récit de Laurent Galandon, afin « d'échapper au massacre des Martiens », un homme tue sa femme et tire sur son fils avant de se suicider. Un ancien journaliste vedette de CBS, Douglas Burroughs, va mener l'enquête. Il en fera un livre. A Fake Story pose la question du vrai et du faux avec un art consommé, dans une enquête policière réjouissante.

  • Le cinéma est une arme de guerre.Paris, 1941. Le pyromane détruisant les pellicules de films allemands et l'assassin de Victoire courent toujours. À travers son exploration des milieux interlopes du spectacle sous l'Occupation, le commissaire Engelbert Lange voit resurgir de vieux démons. Hanté par le fantôme de sa mère qui l'avait abandonné pour tenter une carrière de comédienne et espionné de près par la Gestapo, pas facile de garder la tête froide pour résoudre cette double-enquête digne d'un film de Clouzot...À travers ce polar historique bien ficelé et dessiné par la prometteuse Alicia Grande, Laurent Galandon nous fait arpenter les rues d'un Paris occupé où le cinéma peut aussi bien servir à contester le pouvoir qu'à le maintenir.

  • Le cinéma est une arme de guerre.

    Paris, sous l'Occupation, septembre 1941. Un incendie dans le cinéma Le Concordia détruit la pellicule d'un film de propagande nazi. Chargé de résoudre l'affaire, le commissaire français Engelbert Lange découvre sur les lieux qu'il est surveillé par la Gestapo. Car c'est la deuxième fois qu'un acte similaire est perpétré dans la capitale, les autorités allemandes prennent donc la chose très au sérieux : la piste terroriste est privilégiée. Son enquête va conduire Lange dans le monde du 7e Art. Il va découvrir l'intensité créatrice et le vent de liberté qui subsistent dans un Paris sous tension. Mais entre la pression de ses supérieurs et celle de l'occupant, il va surtout devoir rendre des comptes... et voir resurgir de vieux démons.

    À travers ce polar historique bien ficelé et dessiné par la prometteuse Alicia Grande, Laurent Galandon nous fait arpenter les rues d'un Paris occupé où le cinéma peut aussi bien servir à contester le pouvoir qu'à le maintenir. Une enquête en deux volumes.

  • Max Ferlane a la réputation de pouvoir exfiltrer n'importe qui de n'importe quelle situation désespérée. Ce genre de réputation attise assez vite les convoitises. Esseulé dans une jungle hostile, poursuivi par une armée complète, le voici impliqué dans une mission à laquelle il ne voulait pas participer... Quand il est question de gros sous, on n'a pas toujours le choix.

  • Lip

    ,

    • Dargaud
    • 20 March 2014

    Un scénario/document mâtiné de fiction qui raconte la prise en otage des montres Lip par les ouvriers de l'usine. 329 jours de lutte racontés à travers le prisme d'une ouvrière, Solange, d'abord réticente puis partie prenante, qui perdra tout au cours du conflit. L'affaire Lip a tenu en haleine toute la France en 1973, les ouvriers ayant décidé d'occuper l'usine et de cacher le stock de 25 000 montres comme trésor de guerre. Un roman graphique de 176 pages - dont un cahier supplémentaire inédit - pour découvrir la lutte des ouvriers dont le leitmotiv était : « On fabrique, on vend, on se paie ! »

  • Paris, 1919. Alors que la Conférence de la paix se prépare, Camille utilise ses talents d'hypnotiseuse pour détrousser un riche bourgeois. Démasquée, elle tombe entre les mains du Colonel Brunaire, redoutable chef des services secrets.
    Pour éviter le bagne, il lui faudra mettre son don au service du pouvoir.

  • Paris, 1919. Alors que la Conférence de la paix se prépare, Camille utilise ses talents d'hypnotiseuse pour détrousser un riche bourgeois. Démasquée, elle tombe entre les mains du Colonel Brunaire, redoutable chef des services secrets. Pour éviter le bagne, il lui faudra mettre son don au service du pouvoir.

  • La tuerie

    ,

    • Arenes
    • 17 April 2019

    Une BD politique et socialeUn sujet au coeur de l'actualité .Une enquête qui se lit comme polar.

  • Retrouvez les volumes 1, 2 et 3 dans cette sublime intégrale Janvier 1912. Quatre jeunes parisiens sont conduits dans une lointaine campagne. Condamnés à diverses peines, ils rejoignent la colonie pénitentiaire agricole "Les Marronniers". Les poulbots vont découvrir et apprendre de nouvelles règles dans ce lieu que l'on appellera plus tard les "bagnes d'enfants". L'injustice et la violence, mais aussi l'amitié et la solidarité, constituent le quotidien des colons. Jean a ses secrets, Adrien ses doutes, Miguel ses blessures, Honoré un caractère bien trempé... Et nos héros refusent d'être écrasés par le système pénitentiaire. D'autant plus qu'à l'échelle de ce microcosme social, ils ont chacun leurs projets...

  • Léopold Sully-Darmon est l'avocat le plus célèbre du barreau de Paris. Il s'apprête à défendre une femme, ex-officier dans l'armée de Saddam Hussein, accusée d'acte de torture sur des prisonniers qui sont aujourd'hui réfugiés en France. Innocente ou coupable ? LSD ne se posera la question qu'après avoir fait acquitter sa cliente avec brio. La star des prétoires et des médias aurait-il été manipulé ?

  • Paris. Mai 68. Pour être auprès de son amie Camille plus que par conviction politique, Gabriel, ouvrier en usine, participe aux manifestations. Porté par l'enthousiasme et l'insouciance des étudiants, il crie les slogans et lance des pavés. Après une violente charge de CRS, Gabriel est finalement arrêté avec d'autres jeunes gens. Au poste de police, les parents viennent chercher leur turbulente progéniture. Personne ne viendra sortir Gabriel de sa cellule. Ses parents sont décédés des années plus tôt. Après de longues heures d'attente, il se retrouve seul face à un CRS. Si Gabriel le rencontre pour la première fois, l'homme, lui, semble le connaître. Et ce que Gabriel pensait être un simple interrogatoire se transforme en séance d'humiliation personnalisée. Comment ce CRS le connaissait-il ? Pourquoi cette haine à son encontre ? Des questions perturbantes qui s'imposent soudainement dans la vie terne et sans histoire du jeune homme.

  • Léopold Sully-Darmon est l'avocat le plus célèbre du barreau de Paris. Après avoir fait acquitter une femme, ex-officier dans l'armée de Saddam Hussein, accusée d'acte de torture sur des prisonniers, LSD s'interroge. Innocente ou coupable ? La star des prétoires et des médias aurait-il été manipulé ?

  • France 1941. Jeune orphelin fasciné par les oiseaux, Simon vit dans sa campagne, loin de la tourmente. Pourtant, l'antisémitisme s'insinue progressivement jusque dans son quotidien pour lui rappeler qu'il est Juif. Confronté à la bêtise humaine, Simon va devoir fuir. Pourtant, où qu'il se trouve, la Dame Blanche apparaît : prédateur de mauvais augure ou ange gardien nocturne ? Sa fuite l'emmènera jusque dans les montagnes où il pensera trouver un nouveau temps de paix. Mais la gangrène se propage rendant toujours plus provisoires les moments de répit... .

  • Léopold Sully-Darmon est l'avocat le plus célèbre du barreau de Paris. Il s'apprête à défendre une femme, ex-officier dans l'armée de Saddam Hussein, accusée d'acte de torture sur des prisonniers qui sont aujourd'hui réfugiés en France. Innocente ou coupable ? LSD ne se posera la question qu'après avoir fait acquitter sa cliente avec brio. La star des prétoires et des médias aurait-il été manipulé ?

  • Une fable à «La vie est belle».
    France, 1941. Simon, un jeune orphelin juif fasciné par les oiseaux, est rattrapé par l'antisémitisme qui sévit jusqu'au fin fond des campagnes françaises. Capturé par la milice après avoir aidé des résistants, il fait la connaissance de la jeune Ada dans le train qui les mène aux camps de la mort. Mis en cage au beau milieu de l'enfer, Simon devra l'accrocher à la moindre étincelle d'espoir pour survivre...et retrouver Ada.

  • L'appel

    ,

    • Glenat
    • 2 November 2016

    Pour Cécile, mère célibataire, ce devait être un matin comme les autres. Sauf que Benoît, son fils, n'est pas là. À sa place, un message vidéo dans lequel il annonce être parti faire le Djihad en Syrie auprès de ses « frères » de l'État Islamique. Il lui dit qu'il est heureux, qu'elle n'a pas à s'inquiéter. Il promet de l'appeler... Cécile est sous le choc, elle n'a rien vu venir. Elle a besoin de comprendre : comment son fils, qui n'était même pas croyant, a-t-il pu se radicaliser aussi vite ? Qui sont les responsables ? Et pourquoi ne s'est-elle rendue compte de rien ? Interrogeant ses amis, ses connaissances, elle part en quête du moindre indice. Mais le soir, seule, chez elle, ne reste que le silence de l'attente. Les yeux rivés sur son téléphone, elle attend son appel. Celui qui lui redonnera peut-être espoir.

    Fiction d'un réalisme social saisissant, L'Appel est à la fois un roman graphique sur la radicalisation des jeunes, et un récit sur l'incompréhension : celle d'une mère face aux choix de son fils, qui fait écho à celle de notre société face à ce phénomène qui la frappe en son coeur.

  • Le Contrepied de Foé est le nouveau one-shot des auteurs de Lip, Laurent Galandon et Damien Vidal. Ils nous content le parcours d'Urbain, jeune passionné de football au Cameroun, dont les rêves de gloire vont être exploités par un agent véreux. Le voici abandonné à Paris, sans papiers et sans un sou en poche. À travers la destinée d'Urbain, les auteurs dévoilent avec justesse l'une des faces cachées du football et le quotidien d'un clandestin en France.

  • Paris 1983, un jeune violoniste est sous les feux de la rampe. Il s'appelle Hasmet Erden, il est turc, fils de berger. En public, il exécute une partition inconnue "Hommage à mon grand-père". Celle-ci est consignée sur un antique cahier à fleurs. En entendant la mélodie, un vieillard est pris de malaise. Le lendemain, dans sa chambre d'hôpital, l'homme explique au musicien l'histoire de ce cahier : il avait appartenu à sa soeur, avant avril 1915, avant que sa famille et toutes les familles arméniennes de sa ville aient été déportées vers le néant.
    Hasmet apprend alors une histoire que l'histoire officielle de son pays récuse, celle de l'élimination systématique d'un peuple...

  • Comme des milliers d'autres, Ada et Lucja sont soeurs. Comme des milliers d'autres, Ada et Lucja sont juives. Comme des milliers d'autres, elles sont arrêtées avec leurs parents lors de la rafle du Vel d'hiv', le 16 juillet 1942. Commence alors leur course effrénée pour la survie. Une aventure où, pour fuir la réalité et garantir leur sécurité, Ada invente à Lucja un monde où les princesses échappent aux loups à bottes cloutées... Mais jusqu'à quand ?...

  • Paris. Mai 68. Pour être auprès de son amie Camille plus que par conviction politique, Gabriel, ouvrier en usine, participe aux manifestations. Porté par l'enthousiasme et l'insouciance des étudiants, il crie les slogans et lance des pavés. Après une violente charge de CRS, Gabriel est finalement arrêté avec d'autres jeunes gens. Au poste de police, les parents viennent chercher leur turbulente progéniture. Personne ne viendra sortir Gabriel de sa cellule. Ses parents sont décédés des années plus tôt. Après de longues heures d'attente, il se retrouve seul face à un CRS. Si Gabriel le rencontre pour la première fois, l'homme, lui, semble le connaître. Et ce que Gabriel pensait être un simple interrogatoire se transforme en séance d'humiliation personnalisée. Comment ce CRS le connaissait-il ? Pourquoi cette haine à son encontre ? Des questions perturbantes qui s'imposent soudainement dans la vie terne et sans histoire du jeune homme.

  • Réaliser un film pour réaliser son rêve.
    Célestin, Constance et Marcel tournent leur film clandestin. Cependant, ils sont arrêtés à l'issue d'une nuit de tournage suite à une dénonciation anonyme. Grâce à l'intervention de l'actrice Véronika Forsans, ils évitent la prison. Qui les a dénoncés ? Le musicien Mollard ? Une comédienne jalouse ? L'enquête de Célestin va rapidement le conduire jusqu'au coupable et aux raisons qui l'ont poussé à la dénonciation : Véronika Forsans ! Célestin imagine un nouveau scénario pour dénouer les vieilles rancoeurs et faire surgir la justice. Ses armes : l'amitié et la caméra.

  • Vivre à en mourir conte le destin de Marcel Rayman, ce jeune juif polonais pacifiste, qui, face à l'abomination nazie, prendra les armes auprès de Missak Manoukian et d'autres résistants. Pendant deux éprouvantes années, durant lesquelles il verra sa famille déportée, Marcel Rayman fait l'apprentissage de la clandestinité, de la « guérilla urbaine », de la mort, de la peur. et de la trahison. Son visage apparaîtra sur l'infamante Affiche Rouge, propagande de l'occupant destinée à discréditer les actions de la résistance parisienne.

  • Placées chez Berthe, une vieille guérisseuse engagée dans la résistance, Ada et Luçja, devenues Camille et Alice, vont une fois de plus être obligées de fuir pour survivre. Elles croient trouver la paix en zone libre dans une colonie d'enfants juifs protégés par le docteur Zimmerman. Malheureusement, en cet hiver 1942, les blindés nazis traversent la ligne de démarcation...

empty