Laurent Brun

  • Bois guitare

    Laurent Brun

    Sur commande
  • Sur commande
  • 1987, Manchester : dans un entrepôt reconverti en club la musique s'apprête à vivre sa dernière grande révolution. Vingt-cinq ans plus tard, la house music est un phénomène mondial. Ses artistes sont devenus des idoles ou bien les hérauts de nouvelles avant-gardes artistiques, quand l'esthétique techno est omniprésente dans notre paysage culturel.
    Depuis les ghettos noirs-américains de Detroit et Chicago jusqu'à l'explosion planétaire à l'orée des années 2000, du triomphe de la techno dans les charts internationaux à l'avènement du peer-to-peer, Laurent Garnier raconte, à travers son expérience et ses souvenirs, l'épopée électro : ses moments clés, ses acteurs, événements et lieux phares, ses histoires secrètes, ses excès et ses enjeux.
    Acteur essentiel et témoin privilégié de l'aventure électronique, il dévoile de l'intérieur les coulisses de l'odyssée techno.

  • La veste rouge à la bonne longueur, les bottes bien cirées, l'épée fixée solidement au côté et la couronne plantée droit sur la tête : la panoplie parfaite ! Mais difficile d'être un petit roi bien comme il faut, quand on a un ami aussi farceur que le petit bonobo !

    Sur commande
  • Le Dj techno français, figure majeure de la musique techno à travers le monde raconte l'épopée électronique, depuis les ghettos noirs-américains jusqu'à l'explosion planétaire : sa maturation, ses moments clefs, sa fulgurante conquête du monde, ses acteurs phares, ses histoires secrètes, ses excès et ses enjeux. Il livre aussi sa propre expérience : ses choix, ses doutes, ses joies...

  • Les contributions rassemblées dans le présent volume s'intéressent toutes, à travers des oeuvres différentes appartenant à des genres divers - romans, arthuriens ou non, chansons de geste, poésie lyrique, théâtre, mais aussi compilation historique ou traduction -, à la même question, à savoir la façon dont la littérature française de la fin du Moyen Âge a reçu, relu, réécrit les textes médiévaux antérieurs, et spécialement ceux du Moyen Âge central. Se dévoilent ainsi des postérités plus (Chrétien de Troyes, toujours lui) ou moins attendues (qui se souvient de la mise en prose de Guillaume de Palerne par Pierre Duran ?) ; des phénomènes subtils ou massifs de rajeunissement linguistique, de réécriture - entre le vers et la prose, la " prose en dévers " - ou d'échos, évidemment lyriques ; d'autres de croisement et d'hybridation des matières, des genres, théâtre et allégorie, compilation historique et roman arthurien - sans oublier la légende de Barlaam et Josaphat, qui traverse plus d'un genre. De tous ces textes nouveaux greffés sur d'anciens textes, il peut ainsi ressortir l'image d'une littérature qui ne se construit pas tant dans le recul ou la distanciation vis-à-vis d'elle-même que dans " un toujours jeune recommencement ".

empty