Kalliope Agapiou-Josephides

  • Chypre est devenue membre de l'Union européenne le 1er mai 2004 et la préside pour six mois à compter du 1er juillet 2012. L'île présente cependant la singularité de constituer le seul Etat membre de l'Union européenne caractérisé par une division politique et territoriale qui génère une étonnante diversité de régimes juridiques. L'Université de Chypre (Chaire Jean Monnet en intégration européenne) et l'Université François Rabelais de Tours (GERCIE) ont décidé de conjuguer leurs efforts pour rendre compte de cette situation si particulière. Le présent ouvrage qui réunit en langue française des textes produits par des universitaires français, chypriotes grecs ou grecs, ainsi que des praticiens du droit, se donne pour ambition de dresser un panorama complet de la réalité politique et juridique exceptionnelle qui prévaut dans la grande île de méditerranée orientale.

    Sur commande
  • L'élargissement historique de l'Union européenne à dix nouveaux Etats membres le premier mai 2004 a surtout été perçu comme
    l'aboutissement d'un processus continental permettant le retour à l'Europe de pays anciennement placés sous domination soviétique.
    De ce fait, l'adhésion à cette date de la république de Chypre, ce petit bout d'Europe en Méditerranée orientale, n'a pas
    connu le même retentissement. C'est la raison pour laquelle cet ouvrage entend retracer les conditions dans lesquelles cette adhésion
    s'est réalisée, en l'absence d'une réunification de l'île que l'on pouvait pourtant légitimement espérer en la circonstance. On y trouvera les diverses contributions qui ont été présentées lors du colloque organisé à Nicosie les 3 et 4 mai 2004 par l'Université de
    Chypre, en collaboration avec le GERCIE de l'Université François Rabelais de Tours.

empty