Julien Cendres

  • Le nom de Chantal Thomass occupe une place de choix dans les media depuis le milieu des années soixante. Connue et reconnue pour l'élégance autant que pour l'insolence de ses créations, cette "aventurière" de la mode a su imposer un style devenu, au fil du temps, synonyme de raffinement et de liberté pour d'innombrables femmes.
    Ce livre, véritable portrait de Chantal Thomass par Julien Cendres, dévoile toute la richesse et l'étendue d'un univers artistique pour partie ignoré. Au travers du récit de la vie et de l'oeuvre d'une femme "extraordinaire", c'est aussi l'histoire de toutes les femmes modernes que raconte, en filigrane, Femme selon Chantal Thomass.

  • Georges Bataille ou Renaud Camus, Colette ou Marguerite Duras, Jean Genet ou Hervé Guibert, André Pieyre de Mandiargues ou Claude Simon, Boris Vian ou Gérard de Villiers... Des oeuvres d'écrivains inattendus, Julien Cendres a su détacher quelques-unes des plus belles pages de littérature érotique du XXe siècle. Avec délicatesse et pudeur, il offre à lire de brèves histoires d'émois, de fantasmes, de jeux amoureux ou de jouissances extraordinaires...
    De la diversité des textes choisis ressort « une vision très personnelle et parfois surprenante, passionnante, d'un siècle d'écrits érotiques qui ont en commun de parler du plaisir du corps, de tous les corps, de tous les plaisirs... », comme le souligne Régine Deforges. Une vision tendre, irriguée par un désir protéiforme, aux antipodes du parti pris pour la crudité.

    Julien Cendres, né à Versailles en 1961, vit aujourd'hui dans le Perche. Il est notamment l'auteur de Femme selon Chantal Thomass (Flammarion, 2001) et de À la splendeur abandonné (Joëlle Losfeld, 2002). Il a publié de nombreux textes dans des revues littéraires - Les Lettres françaises, La Quinzaine littéraire, L'Infini, etc.

    Sur commande

  • Expression d'un regard nouveau sur le monde, " paradis terrestre " au milieu de la forêt de Marly, le Désert de Retz est l'oeuvre de l'extravagant François Racine de Monville, et le plus remarquable des jardins anglo-chinois.
    Conçu à la fin du XVIIIe siècle comme un microcosme architectural et paysager - il abritait un temple grec, une pyramide égyptienne, une pagode chinoise, une tente tartare ce lieu d'exception a de tout temps attiré d'innombrables personnalités politiques dont la reine Marie-Antoinette, Benjamin Franklin et Thomas Jefferson, et suscité de nombreuses créations artistiques contemporaines : Colette, Jacques Prévert, Abel Gance, les Surréalistes, etc.
    Sauvé de l'anéantissement par la volonté d'André Malraux puis rattaché aux Grands Travaux par François Mitterrand, le Désert de Retz fait aujourd'hui l'objet d'un vaste programme de restauration et ouvre pour la première fois ses portes au public. Cet ouvrage, la seule monographie consacrée au Désert de Retz, retrace l'histoire de ce lieu " symbolique " qui continue de susciter l'enthousiasme et la passion.
    Richement illustré, il présente de nombreux documents inédits et des photographies de Denise Bellon, Daniel Boudinet, Robert César, Philippe Dollo, Patricia Farazzi, Izis, Michael Kenna, Jean-Noël Loriers et Steve Wilson...

  • Une évocation inédite du Perche, à travers la prose poétique d'un écrivain, Julien Cendres, et le regard singulier d'un photographe d'art, Christian Vallée.

  • Bien loin de la légende forgée après sa mort, Raymond Radiguet (1903-1923) n'est pas seulement l'auteur - il s'en faut de beaucoup - de l'un des plus célèbres romans du XXe siècle, Le Diable au corps, d'un second roman de moins sulfureuse réputation, Le Bal du comte d'Orgel,et d'un recueil poétique, Les Joues en feu ; et bien que " lancé à grands frais " par Bernard Grasset, il n'est pas non plus réductible à ce " phénomène de l'édition parisienne" contre lequel s'élèveront tant de critiques.

    Son talent et sa personnalité lui vaudront la considération et l'amitié indéfectibles des plus grands noms du monde des arts. D'apparence fragile, "l'enfant avec une canne ", " le jeune homme qui porte monocle " sera de toutes les réjouissances des folles années de l'après-guerre ; mais à aucun moment il ne sacrifiera son oeuvre au tourbillon du Tout-Paris - ou à ses amours... Très tôt devenu célèbre, Radiguet n'est pourtant en rien une" apparition miraculeuse" :" Qui pouvait prévoir que, dans la trajectoire fulgurante que fut son existence, devait être inscrite une évolution aussi complète que rapide, le témoignage d'une vie de vingt ans qui avait déjà atteint une sorte d'accomplissement ?" (Tristan Tzara) En retraçant son parcours insolent avec force détails, Chloé Radiguet et Julien Cendres nous permettent de découvrir la complexité - et de mesurer l'importance - de cet " enfant terrible " des Lettres françaises.

empty