Julie Colombet

  • Deux enfants s'emparent de leurs doudous pour leur faire vivre une folle aventure. Ils les entraînent de péripétie en péripétie à la poursuite d'une sorcière. Ainsi, d'une salle de classe au fin fond d'une forêt en passant par une grotte pleine de chauve-souris, les doudous deviennent les marionnettes animées de ces deux terribles conteurs en culottes courtes (ou plutôt en pyjamas !).
    Dialogues hilarants et situations rocambolesques abondent au fil des pages, et les doudous, comme les lecteurs, ne sont pas au bout de leurs surprises. Car l'imagination enfantine n'a pas de limites !

  • Une réjouissante histoire de tolérance et d'acceptation.
    Bertie fait partie du club des lemmings distingués. Un club aux règles strictes et aux activités raffinées, telles que réciter Hamlet ou jouer du piano. Mais il aspire à autre chose. Sa rencontre avec un ours est un choc : l'ours aime se rouler dans les fleurs et grimper aux arbres ! Bertie aimerait bien essayer, mais ces activités pas du tout distinguées sont contraires aux règles ! Après de nombreux tests, les lemmings décident que cet encombrant apprenti ne peut pas faire partie de leur club. Il faudra un acte héroïque de l'ours pour les faire changer d'avis. Car finalement, chacun peut être distingué... à sa manière ! Original et décalé, un album sur la tolérance et l'acceptation de l'autre.

  • Assis sur un gros caillou, Lapinou attend. Qu'attend-il ? Ou qui ? On ne sait pas. Écureuil, Rouge-Gorge, Blaireau, Grenouille, Renard, Chat, Ours, Chouette et Cerf aimeraient bien le savoir, mais Lapinou ne répond pas et leur conseille de se taire. Tous attendent alors en silence, ensemble. Et quand, dans la nuit maintenant tombée, apparaît le marchand de sable qui troue l'obscurité avec ses grains dorés, tous s'endorment, apaisés.
    Un album qui ravira les petits avec sa joyeuse accumulation d'animaux et les accompagnera tout en douceur vers le sommeil.

  • Ce passionnant documentaire animé présente en pop up neuf espèces et leurs bébés, de la portée unipare du koala à la ponte du poisson-clown, en passant par le chevreuil, le renard, le chat, le suricate, l'autruche, le lapin et la souris. Dès leur naissance, ces bébés animaux mènent des existences bien différentes : certains sont issus d'une portée unique et protégés par leur mère jusqu'à l'âge de deux ans, tel le bébé koala, alors que d'autres peuvent avoir plus de dix-huit frères et soeurs, comme le souriceau, ou plus de mille cinq cents comme le bébé poisson-clown ! Et si la maman koala laisse grandir son bébé dans sa poche ventrale, la maman renard emprunte le terrier d'un blaireau ou d'un lapin pour y faire naître ses petits. Quant aux autruchons, ils ont la chance de se développer à l'intérieur des plus gros oeufs du monde.

  • Un bestiaire qui associe les animaux sur des critères insolites : leur taille, leur vitesse, leur nombre de poils.
    Un livre drôle, beau et intelligent qui s'amuse avec les rapports de taille : l'ours brun est haut comme deux moutons, le ouistiti mignon est grand comme un oeuf d'autruche !
    L'occasion d'en découvrir un peu plus sur des animaux peu connus : le maki catta, le lemming, le galago...

  • Le seigneur des herbes

    Julie Colombet

    Une histoire tendre, inspirée du folklore argentin, contée par un grand-père capybara - les capybaras sont ces rongeurs géants des zones humides sud-américaines, leur nom signifie « seigneur des herbes » - sur les origines des espèces argentines et de leurs particularités.
    Où l'on apprend pourquoi les alpagas ont un si long cou, ou les ours à lunettes les yeux cerclés de blanc, et surtout comment le majestueux seigneur des herbes est devenu quadrupède, et comment il a gagné l 'admiration de tous les animaux de la pampa. Récit des origines fantaisiste et plein d'humour, Le Seigneur des herbes fait découvrir aux enfants toutes sortes de bêtes extraordinaires, sous le trait irrésistiblement duveteux de Julie Colombet.
    Le leporello qui se déploie au dos du livre présente une carte de l'Argentine et des animaux qui la peuplent.

  • " Michel l'ours blanc se pose des tas de questions, sur lui, sur ses amis et sur le monde qui l'environne : pourquoi n'est-il pas rose comme les crevettes ? Pourquoi le 1er avril ne tombe-t-il pas tous les jours ? Et si ses amis de la banquise étaient aussi grands ou poilus que lui ? Michel se sent différent, se tracasse et cherche des réponses à ses questions existentielles. A ces questions en apparence simples, Julie Colombet répond subtilement, usant de toute la finesse de son trait particulier, et propose une histoire habile sur l'apprentissage fondamental de la différence et de la connaissance de soi.

  • Qui a dit que la nuit tous les chats sont gris ? Sûrement pas l'Éléphant qui au bord d'une mare se fait repousser par un Poisson plutôt craintif. Du Poisson têtu ou de l'Éléphant malicieux, lequel aura le dernier mot ?
    Avec ses planches de camaïeux rythmés, Julie Colombet s'amuse à rappeler que les apparences sont souvent trompeuses et les couleurs bien plus encore.
    Un album pour jouer à reconnaître les images-mots ou plus simplement s'endormir sans avoir peur de la nuit.

  • Wombat, le super héros Nouv.

    Un documentaire foisonnant et plein d'humour sur un animal étonnant !

    Le wombat est un mammifère australien de la famille des marsupiaux, absolument épatant ! Peu connu, et menacé par les aléas climatiques, écologiques ou les interventions de l'homme sur son territoire, il réserve pourtant bien des surprises... Ainsi, saviez-vous que le wombat fait des cacas carrés ? Qu'il obstrue son terrier avec ses fesses, pourvues de plaques osseuses à la façon d'un bouclier ? Mieux encore, que pendant les mégafeux en Australie, cet animal normalement solitaire est devenu un super-héros : il a laissé entrer dans sa tanière les animaux mis en danger par les incendies !
    Un documentaire foisonnant d'humour et d'informations, pour devenir imbattable sur cet animal attachant, atypique et superstar méconnue...
    Des illustrations attachantes et drôles, dans la veine des nouveaux documentaires.

  • Un mini pop-up d'éveil coloré et savoureux, bien solide pour les petites mains !
    Mademoiselle Mangetou, la chenille aux belles teintes bleues, a faim : elle traverse le jardin (et le livre, comme si elle traversait les pages) pour goûter ici à une fraise, là à un jouet en bois, ici encore à un chou à la crème ou à un morceau de fromage. Trop sucré, trop dur, trop mou, trop gras : rien ne lui va ! Jusqu'à ce qu'elle arrive à une grande feuille toute fraîche. Miam ! Cette fois, c'est la bonne : et croc ! Mademoiselle Mangetou se régale ! La chenille est présentée en volume, sous forme de pop-up accordéon beau et original que les petites mains auront bien du plaisir à manipuler. Plaisir des yeux et de l'apprentissage dès 18 mois !

  • Un ours solitaire décide de tomber amoureux et de se marier. Mais ce n'est pas simple, pas simple du tout. Car il lui faut tout d'abord assumer son identité d'ours. Et « un ours, c'est méchant, un ours c'est dangereux, ça tue les petits enfants et ça les mange en pot-au-feu ! ». Un livre-CD drôle, tendre et subtil autour de la question de l'identité.

  • Dans la famille de Calum le petit tamanoir, tous ont des métiers extraordinaires mais lui se sent bête et sans talent spécial. En revanche, il a une particularité qui ne plaît guère à sa famille puisqu'il n'aime pas manger les fourmis et préfère même s'en faire des amies. Une histoire sur la différence.

  • La mère de Samuel ne cesse de le répéter : « Mon fils n'aime pas lire ». Elle l'a déjà dit à la voisine, la coiffeuse, le dentiste, la postière et même le chat. Samuel n'est pas de cet avis, d'abord il lit des bandes dessinées et puis, ce n'est pas qu'il n'aime pas lire, c'est surtout qu'il n'aime pas qu'on lui dise quoi lire et quand. Malgré ses protestations, elle l'oblige à passer ses mercredi après-midi à la bibliothèque. Pour Samuel, trop c'est trop, il est temps d'entrer en résistance, en créant avec sa bande « le club de ceux qui n'aiment pas lire ». Première action, saper le moral des parents, et tous les coups sont permis. Mettre du chocolat dans les pantoufles, de la farine dans le lit, de la terre dans le café... Deuxième action :
    Prendre d'assaut la bibliothèque et se barricader à l'intérieur.
    Une fois seuls, les enfants s'en donnent à coeur joie. Les étagères tombent, les livres s'envolent... Mais la révolte se termine bientôt :
    Les adultes parviennent à rentrer, les enfants sont séparés et le carnage de la bibliothèque laisse place à l'interrogation des parents.
    Pourquoi leurs bambins se sont-ils laissés aller à de tels actes ? Et surtout, comment faire pour que les mots se mettent enfin à leur chanter des histoires ?

  • Pour la première fois, les éditions Flies France se tournent vers les tout-petits, de 2 à 5 ans, et leur dédient une toute nouvelle collection intitulée « Le Jardin des contes », qui s'inscrit logiquement dans l'ensemble de collections consacrées au folklore traditionnel.
    Celle-ci se propose de faire découvrir de manière ludique aux jeunes enfants le riche répertoire des conteurs du monde entier. Dans chaque album, les petits croqueurs d'histoires trouveront un court récit, adapté de manière amusante et destiné à être lu à voix haute, et rythmé par de grandes illustrations à la fois poétiques et colorées.
    Chaque volume aborde des valeurs essentielles, présentées de manière simple et amusante. Cette fois, il est question du partage. Pour ce volume, on a adapté un conte très connu partout en Russie en choisissant une version racontée par les Mordoves, une des nombreuses minorités du pays. Deux personnages traditionnels du conte, Ours et Renard, s'associent pour jardiner. Mais à chaque récolte, il faut choisir qui prend quoi : les hauts ou les bas des plantes. Pauvre Ours, gentil mais pataud, se trompe à chaque fois et se retrouve avec la partie non comestible. Renard, dont la ruse est bien connue, en sort toujours gagnant et se délecte de plats délicieux. Mais comment faire pour ne pas être lésé la prochaine fois : ne serait-il pas temps de mieux connaître les fruits et légumes ?
    Les dessins espiègles de Julie Colombet qui sait si bien peindre les animaux rendent cette petite histoire particulièrement gourmande.

  • Un ours solitaire décide de tomber amoureux et de se marier. Mais ce n'est pas simple, pas simple du tout. Car il lui faut tout d'abord assumer son identité d'ours. Et « un ours, c'est méchant, un ours c'est dangereux, ça tue les petits enfants et ça les mange en pot-au-feu ! ».
    Un livre-CD drôle, tendre et subtil autour de la question de l'identité.
    Durée du CD: 51 minutes.

  • La collection « Le Jardin des contes » se propose de faire découvrir de manière ludique aux tout-petits les histoires du monde entier. Cette fois-ci elle accueille un conte allemand qui raconte l'histoire du petit pain rond qui part à l'aventure et rencontre toutes sortes d'animaux. Tous sont très attirés par le petit pain si apétissant qu'ils en salivent déjà. Mais ni le loup, ni le renard, ni le lapin, ni le cochon n'arriveront à l'attraper. Le petit pain courageux et véloce sort indemne de ces rencontres périlleuses et continue son petit bonhomme de chemin en laissant ses adversaires sur leur faim. Dans cette version optimiste du conte raconté un peu partout dans le monde, le pinceau inspiré de Julie Colombet fait apparaître une galerie d'animaux sympathiques et un peu bêtas. La typographie imaginative porte la course sautillante du petit personnage qui déjoue tous les pièges.

    Sur commande
  • La collection « Le Jardin des contes bilingues » se propose de faire découvrir de manière ludique aux tout-petits les histoires du monde entier en français et en langue originale. Cette fois-ci elle accueille un conte allemand qui raconte l'histoire du petit pain rond qui part à l'aventure et rencontre toutes sortes d'animaux. Tous sont très attirés par le petit pain si apétissant qu'ils en salivent déjà. Mais ni le loup, ni le renard, ni le lapin, ni le cochon n'arriveront à l'attraper. Le petit pain courageux et véloce sort indemne de ces rencontres périlleuses et continue son petit bonhomme de chemin en laissant ses adversaires sur leur faim. Dans cette version optimiste du conte raconté un peu partout dans le monde, le pinceau inspiré de Julie Colombet fait apparaître une galerie d'animaux sympathiques et un peu bêtas. La typographie imaginative porte la course sautillante du petit personnage qui déjoue tous les pièges.

    Sur commande
empty