Josyane Savigneau

  • Trente-cinq ans après la parution d'Ainsi soit-elle, best-seller féministe qui a changé la vie de nombreuses femmes, il faut recommander l'écoute des entretiens que Benoîte Groult a accordés à Clémentine Autain pour l'émission de France Culture " A voix nue ".
    L'auteur y apparaît extraordinairement libre, vive, enjouée, provocante, intempestive, charnelle. Issue d'un milieu " artiste ", Benoîte Groult a expérimenté les brutalités et les joies de la Libération : mariages malheureux, veuvages, divorce, maternité contrariée, avortements clandestins, vocation de femme de lettres arrachée à un milieu d'hommes censément " éclairés "... Des épisodes édifiants qui rappellent d'où vient le combat pour l'égalité hommes/femmes, et le chemin qu'il reste à parcourir.
    Josyane Savigneau retrace ce destin détonnant, au féminisme tardif parce que vécu et découvert dans la lutte, pour l'avortement, contre l'excision... L'histoire des droits des femmes est loin d'être achevée. Travail, politique, vie privée : Benoîte Groult nous indique les territoires à investir, les lignes à écrire.

  • " solitude.
    Je ne crois pas comme ils croient, je ne vis pas comme ils vivent, je n'aime pas comme ils aiment. je mourrai comme ils meurent ", écrivait marguerite yourcenar à trente ans. personnage principal d'un roman patiemment construit -sa vie-, marguerite yourcenar, première femme à entrer à l'académie française, a traversé le siècle avec une liberté singulière, aventureuse, obstinée.

  • Son premier roman, paru en 1940 elle avait vingt-trois ans -, la fit célébrer comme l'enfant prodige de la littérature américaine. Ses lien, d'amitié avec Tennessee William ou Henry Miller, les rumeurs sur son homosexualité en firent la cible des ligues de vertu. Son mariage, son divorce, son remariage avec Reeve - héros du Débarquement et écrivain raté - creusèrent dans sa vie un sillon de désespoir. Ses pièces triomphaient à Broadway tandis qu' elle s'enfonçait lentement dans la maladie et l'alcool...
    Au-delà d'une vie de légende, Carson McCuller apparaît aujourd'hui comme ce qu'elle est : une des voix les plus bouleversantes du roman américain, hantée par la solitude et l'enfance ; un grand écrivain souvent mal compris qui conserva jusqu'au bout son coeur de jeune fille.

  • Avec Philip Roth

    Josyane Savigneau

    «Il a annoncé qu'il cessait d'écrire et de publier. Pendant vingt ans je suis allée le rencontrer pour lui parler de ses romans. Ce n'était pas toujours facile. Mais un dialogue s'était noué, une amitié complice, rythmée et enrichie au contact d'une oeuvre puissante, provocante, en perpétuel mouvement. C'est cette expérience de lecture et ce dialogue, cet exercice d'admiration aussi, que je veux restituer pour le faire partager. C'est un voyage singulier que de redécouvrir des romans familiers, toujours au contact de leur auteur. Philip Roth fait retour sur des personnages, des idées, des situations, des convictions. Et parle librement de l'Amérique de son enfance, de la guerre, de son identité, du statut - qu'il conteste - d'"écrivain juif américain", du malentendu entre les hommes et les femmes, de la démocratie, des ravages de la "political correctness". Il a reconsidéré certaines de ses certitudes et s'accroche à d'autres. Mais au fond, cet écrivain d'exception n'a pas changé, et son oeuvre, au terme de cette traversée, me paraît toujours comme un tout, d'une exceptionnelle richesse et d'une parfaite cohérence. Finalement, en le relisant, je me dis que tous ses romans composent un seul grand livre.» Josyane Savigneau.

  • Carson mc cullers

    Josyane Savigneau

    • Stock
    • 25 October 1995

    La première véritable biographie publiée en France d'un auteur à la fois très célèbre (Le Coeur est un chasseur solitaire) et très mal connu. Et pourtant quel roman que sa vie. Elle forma le plus étrange des couples littéraires avec son époux, Reeves McCullers, un couple dévasté par des rêves impossibles et d'implacables réalités que l'alcool ne réussit jamais à masquer.

  • Longtemps je pensais que le portrait était un genre à éviter. Surtout pour un écrivain, qu'on ne devait pas rencontrer parce que tout était dit dans l'oeuvre. C'était dans l'esprit de l'époque. J'avais tort, bien sûr, mais j'ai mis du temps à m'en convaincre. Il fallait que les contraintes du métier m'y obligent. J'ai bientôt découvert la richesse de cet exercice dont je n'ai cessé depuis de goûter les charmes.Je me souviens encore de mes premières « visites au grand écrivain », intimidée, presque effrayée : de mon intrusion entre l'auteur et son oeuvre ; de la crainte d'être déçue par le décalage entre la prose et la parole ; ou de ne pas réussir à restituer la singularité de ces rencontres. Les doutes se sont dissipés, j'y ai vite pris goût.Voici une promenade, toute personnelle, dans mes exercices d'admiration. Ils ne portent pas uniquement sur des écrivains, mais aussi sur des éditeurs, des comédiens, des hommes de culture... Au fil des pages et d'un portrait à l'autre se dessine ainsi tout un paysage qui commence à s'éloigner, je m'en rends compte aujourd'hui, un monde d'hier mais qui reste vivant parce qu'il continue à nous parler de ce que nous sommes toujours. (Jo. S.)

  • Dans cet ouvrage, la grande journaliste, ancienne directrice du Monde des livres, tient la plume pour faire entrer le lecteur dans une longue conversation avec l'écrivain le plus prolixe en matière de femmes et d'amour : Philippe Sollers. Ensemble, ils évoquent leur longue amitié et peu à peu, Josyane Savigneau amène Sollers à se dévoiler, à évoquer ses relations amoureuses, la jalousie, la création littéraire, mais aussi la viellesse, la religion, la mort, le fait d'être catholique. Il se dégade du texte un charme très captivant, Philippe Sollers fait bien sûr preuve de l'esprit qu'on lui connaît, mais il livre aussi des réflexions très profondes, inédites, étonnantes et révèle, à 83 ans, une pensée pleine de jeunesse et d'énergie.

    />
    Les auteurs Philippe Sollers est l'un des plus célèbres écrivains français.Il a publié, depuis 1958, des dizaines des romans et d'essais chez Gallimard. Il a obtenu le Grand prix du Roman de la Ville de Paris en 1988 etle Grand prix de Littérature Paul-Morand de l'Académie française en 1992.

    Josyane Savigneau est journaliste, elle a dirigé le Monde des Livres, supplément hebdomadaire du Monde, de 1991 à 2005. Elle est l'auteure de plusieurs livres, dont deux biographies, de Marguerite Yourcenar et de Carson McCullers. Elle a publié en 2014, Avec Philippe Roth (Gallimard).

  • Droit de vote accordé aux femmes en 1944, légalisation de l'avortement, reconnaissance du caractère criminel de viol, parité dans la représentation politique, lutte pour l'égalité économique entre hommes et femmes.... Cet ouvrage retrace les grandes étapes du combat féministe en France depuis la fin de la seconde guerre mondiale, entre conquêtes, obstacles et régressions.

empty