Josy Eisenberg

  • ABC du judaïsme

    Josy Eisenberg

    • Grancher
    • 17 October 2007

    Le judaïsme est la source des grandes religions monothéistes auxquelles le monde moderne doit autant qu'à la Grèce et à la Rome antiques. Le mot "judaïsme" recouvre des concepts divers. Il désigne, avant tout, une religion, système de croyances, de rites, de prescriptions morales, fondés sur la Bible, le Talmud, la littérature rabbinique, et aussi sur la mystique et la théosophie de la Cabbale. Il désigne également une culture, résultat ou bien fondement de la Religion, mais ayant son propre devenir. Ce livre approche les grands problèmes que le judaïsme doit affronter aujourd'hui : le rapport avec les idéologies, depuis le messianisme révolutionnaire et internationaliste jusqu'aux courants nationalistes parmi lesquels le nationalisme juif appelé " sionisme " ; les mutations de la société et l'évolution de la condition humaine suscitent de nouvelles questions prises en compte par l'écologie et la bioéthique notamment. Quelles sont les réponses proposées par le judaïsme oe

  • Depuis 1962, le rabbin Josy Eisenberg anime le dimanche matin une émission consacrée au judaïsme, dans le cadre des programmes religieux. « Source de vie » est avec quarante-six ans d'antenne une des plus anciennes émissions de la télévision française. Elle constitue, pour des millions de téléspectateurs juifs et non juifs, un rendez-vous incontournable, un lien vivant avec une tradition millénaire.
    L'originalité de la série tient essentiellement à la qualité de médiateur de Josy Eisenberg, qui oblige ses interlocuteurs les plus érudits à se mettre à la portée du plus grand nombre.

    Au cours du dernier tiers de siècle, Josy Eisenberg a reçu de nombreux grands écrivains, juifs comme non juifs, pour parler de la Bible, de Dieu, de littérature, et même de bande dessinée.
    Ce volume nous fait revivre les rencontres les plus mémorables.
    Avec :
    Albert Cohen et Marcel Pagnol à propos de Ô vous, frères humains (1972) ;
    Jean Blot et Claude Lanzmann à propos de Belle du Seigneur (1969) ;
    Jacques Attali et Robert Badinter à propos du roman du premier, La Vie éternelle (1989) ;
    Jean d'Ormesson sur le temps, l'Ecclésiaste et Job (1996) ;
    Ruth Reichelberg à propos de Don Quichotte et de la judéité de Cervantès (1999) ;
    Claude Hagège sur la renaissance de l'hébreu (2001) ;
    Joan Sfar à propos du Chat du rabbin (2004).

  • La femme au temps de la BIBLE La Bible passe pour un livre d'hommes. Ses héros les plus célèbres, d'Abraham à saint Paul, sont des hommes, et Dieu lui-même est bien Dieu le Père. Pourtant, d'Eve à Marie, en passant par Sarah et Rebecca, Deborah, Judith et Esther, Anne et Elisabeth, nombreuses sont les femmes qui ont joué un rôle majeur au cours des quinze siècles que couvrent l'Ancien et le Nouveau Testament.
    Quel était le statut social, religieux et économique de ces femmes ? Comment la Bible jugeait-elle la féminité ? Eve est-elle responsable de tous les maux de l'humanité ? Moïse aimait-il les femmes, et les femmes aimaient-elles Jésus ? Qu'est-ce que saint Paul a vraiment dit sur elles ? La condition féminine dans le pays de la Bible était-elle meilleure que dans les civilisations avoisinantes, Egypte, Syrie, Babylonie, Assyrie ? C'est à toutes ces questions, essentielles pour comprendre la civilisation judéo-chrétienne et la place de la femme dans l'histoire du monde occidental, que ce livre répond.
    On trouve posées dans la Bible - et quelquefois résolues - quelques-unes des questions de bioéthique qui préoccupent si fort les femmes de notre temps : les mères porteuses, la stérilité, la contraceptionà Le livre de Josy Eisenberg - qui refuse les partis pris religieux de tous bords pour s'en tenir strictement aux sources bibliques et historiques - ouvre des horizons qu'on ne soupçonnait pas. S'agissant des femmes, la Bible n'est pas celle que l'on croit Josy Eisenberg, rabbin, historien, a publié une série d'ouvrages concernant la Bible. Depuis trente ans, il réalise et présente chaque dimanche l'émission A Bible ouverte, qui a fait mieux connaître la Bible à des millions de téléspectateurs.

  • L'etoile de jacob

    Josy Eisenberg

    • Cerf
    • 14 February 1989
  • Le judaisme

    Josy Eisenberg

    • Grancher
    • 3 September 1999
  • Il y a un proverbe juif admirable : « L homme pense, Dieu rit. » Inspirés par cette sentence, nous aimons imaginer que Josy Eisenberg, Grand Rabbin cathodique pas très catholique, a entendu un jour le rire de Dieu.

    Ce livre n est pas le fruit de quelques mois de travail.
    Il n est pas, non plus, la raisonnable somme d un dur labeur accompli sous les lampadaires de la Bibliothèque Nationale. Il est l éclatement du rêve délirant d un fanatique. Mais de ces fanatiques de l humour qui ont commencé à l aimer à l âge de quinze ans.

    Cette patiente prospection, sans outils, sans casque protecteur, les mains vides, au plus profond des coulisses de la littérature d humour juif, nous vaut des joies réelles, ces mêmes joies que devaient connaître les chercheurs d or quand ils découvraient un peu de poudre dans des tonnes de rocaille.

  • Mots de tête

    Josy Eisenberg

    Les dictionnaires de citations, les encyclopédies de jeux de mots, les livres de blagues ne manquent pas ! L'ennui, c'est qu'ils contiennent tous, à quelques différences près, les mêmes mots, les mêmes astuces, les mêmes blagues.
    Josy Eisenberg, talmudiste, auteur d'ouvrages avec Elie Wiesel, Adin Steinsaltz ou Armand Abécassis, a repris des mots - et aussi dans des registres libertins, où l'on n'attendait guère un Grand Rabbin - pour provoquer notre imagination. Prenez un mot de la langue. Lentement, patiemment, envisagez sous plusieurs angles son vocable. Et à la manière des talmudistes, créez à partir de ce mot une définition inédite et drôle.
    Toute lecture devient ainsi une permanente et imaginative gymnastique intellectuelle. Le Grand Rabbin Josy Eisenberg fut accoutumé, dès son enfance, en lisant un mot en hébreu, à lui attribuer simultanément plusieurs significations. Et, tout aussi naturellement, à en faire de même avec la langue française. A la manière d'un psychanalyste, il a aussi couché sur son divan moult noms ou expressions pour décrypter leur inconscient.
    Ce n'est pas une lecture, c'est une écoute. Avec les yeux, on ne saisit que le sens littéral. Mais avec l'oreille, tout change. Elle entend autre chose que ce que voit l'oeil, et entendre est synonyme de comprendre. Ce livre est euphonique. Il ne faut pas lire les variations qu'il suggère : il faut presque les prononcer. C'est la polysémie constituant la trame de ce livre qui le rend atypique et particulièrement drôle.

  • Depuis plus de 50 ans, Josy Eisenberg contribue au rayonnement du judaïsme. Producteur de deux émissions, La source de vie et À Bible ouverte, devenues chaque semaine un rendez-vous incontournable, il enrichit notre paysage culturel et intellectuel. Grand rabbin, homme de religion et de culture, il a ouvert une voie inédite dans l'approche des questions juives en croisant philosophie, histoire, littérature et sciences religieuses. C'est un judaïsme ouvert qu'il nous donne à découvrir.
    De ses rencontres hebdomadaires avec ceux qui ont forgé le judaïsme d'aujourd'hui est née l'idée de cet ouvrage : un choix d'échanges avec des figures contemporaines du monde intellectuel et religieux, pour penser les rapports entre judaïsme et philosophie.
    De David Ben Gourion à André Néher, d'Alain Finkielkraut à André Misrahi, de Bernard Henri Lévy à Emmanuel Berl... cet ouvrage, sous forme de dialogues, nous permet de découvrir ou redécouvrir, l'analyse de nombre de ceux qui pensent les liens entre judaïsme et philosophie.
    Une entrée pleine et claire dans le monde juif d'aujourd'hui. Un livre événement.
    En même temps paraît un 2e ouvrage qui est le pendant de ce premier livre : Judaïsme et psychanalyse.

  • Les non-juifs curieux d'approfondir cette religion étroitement liée à l'histoire et dotée d'une profondeur spirituelle, mystique et méditative découvriront les différents courants au sein de la communauté (Ashkénazes, Sépharades et réformateurs, orthodoxes et libéraux), les célébrations et leur signification et reviendront sur l'histoire du peuple juif depuis sa genèse jusqu'au génocide de la Shoah.
    Les juifs en quête de repères y trouveront des informations claires sur la pratique pour aborder la judaïté sous tous ses aspects : l'histoire du peuple juif (de la genèse du peuple à l'holocauste) ; la pratique du culte ; les fêtes et célébrations (leurs déroulements et leurs significations).
    Enfin, dans la partie des dix vous trouverez dix personnalités juives que l'on doit connaître et les réponses à dix questions fréquentes sur le judaïsme.

  • L'alphabet hébraïque se compose de 22 lettres. Pas uniquement un outil pour l'écriture ou le langage, elles sont, selon la cabale et le Talmud, à l'origine de la création du monde. Chaque lettre correspond à une valeur numérique, ce qui a permis aux maîtres de la Torah de développer une dimension cabalistique de l'interprétation de la Torah, la « Guématria ».
    En 22 chapitres qui constituent autant de récits merveilleux que de prétextes à confronter des interprétations religieuses ou morales, Josy Eisenberg et Adin Steinsaltz font comprendre à tout lecteur - croyant ou pas - le sens profond de la valeur intemporelle des textes bibliques.

  • La prière juive s'articule autour de deux grands pôles, dont la formulation remonte à l'Antiquité : le Chema, la profession de foi juive, et la Amida, la prière proprement dite. La Amida, qui signifie littéralement en hébreu " être debout ", comporte dix-neuf bénédictions où alternent louanges, professions de foi et requêtes particulières ou collectives. Elle couvre tout le spectre des croyances et des espérances du judaïsme et constitue, en fait, une véritable anthologie de la foi juive, riche de références bibliques et de postulats théologiques. Durant une année, Adin Steinsaltz a dialogué avec Josy Eisenberg. Cet ouvrage reproduit fidèlement leurs dix-neuf dialogues sur la Amida, enrichis d'explications complémentaires et de notes. Il porte un regard moderne sur ce texte fondamental récité trois fois par jour, et qui constitue le sommet de la piété juive.

  • Rabbi Nahman de Braslav est un des plus grands maîtres de la tradition hassidique, ce mouvement mystique juif fondé sur la joie né en Europe orientale au XVIIIe siècle. Ses enseignements les plus profonds, il ne les a pas dispensés dans des essais, mais dans des contes, dont les sens multiples peuvent toucher toutes les âmes, à tous les âges. Le plus connu de ces contes narre l'histoire du fils d'un roi et du fils d'une servante échangés à la naissance et dont les destins se croisent : symbole de l'exil du peuple juif et de sa marche vers la délivrance, mais aussi symbole de l'exil de l'âme en ce monde et de son progrès vers son Père, le Roi céleste.
    Les rabbins Josy Eisenberg et Daniel Epstein nous font revivre cette histoire qui est la nôtre, en en explorant les secrets, les messages, les harmoniques.

  • Jacob, Rachel, Léa et les autres... Le peuple juif, l'une des deux grandes sources de notre civilisation - l'autre étant la culture grecque - a eu pour ancêtres un petit groupe d'hommes et de femmes. La Bible décrit longuement les rencontres, les aspirations et les conflits de ces Patriarches et Matriarches qui ont donné naissance au peuple d'Israël à travers douze tribus : Ruben, Siméon, Lévi, Juda, Issa'har, Zebulon, Dan, Naphtali, Gad, Asher, Joseph et Benjamin.
    D'incessantes ambiguïtés pèsent sur ce récit. Jacob aime Rachel, mais il épouse aussi Léa. Quels sont les deux amours qui vivent dans l'inconscient de chacun d'entre nous ? Le peuple hébreu est destiné à vivre sur la Terre Sainte ; pourtant, l'histoire que Josy Eisenberg et Armand Abecassis ont commentée dans leur quatrième année d'entretiens télévisés, se déroule tout entière en Syrie, dans un exil qui préfigure la Diaspora. Onze des douze fils de Jacob naissent en dehors de la Terre Sainte. Israël est-il d'ici et d'ailleurs ? Quant à Jacob, il traverse de multiples épreuves avant le combat final - avec l'Ange - à la suite duquel il prendra le nom d'Israël. Bien qu'ayant fortement contribué à l'épanouissement de son beaupère Lahan et de son pays d'accueil, il suscite l'envie, la calomnie et la haine. Quel rôle, réel ou phantasmatique, les Juifs jouent-ils dans leurs patries respectives ?
    Telles sont quelques-unes des questions auxquelles les auteurs tentent de répondre en proposant, comme dans les trois premiers tomes de «A Bible ouverte», une.synthèse de milliers de commentaires que l'histoire de Jacob et de ses femmes a inspirés à vingt siècles d'exégèse rabbinique.

  • La rencontre entre David Ben Gourion et Josy Eisenberg, présentateur de l'émission "La source de la vie" sur France 2, est très surprenante.
    Nous découvrons un Ben Gourion que nous ne connaissions pas, qui évoque son amour de la terre d'Israël et de son peuple mais, aussi, de la philosophie - Aristote, Spinoza... -, de la Bible, des grands textes de la théologie juive...
    Un Ben Gourion qui nous parle à coeur ouvert de son combat et, avec chaleur, de ce qu'il aime... ou n'aime pas !
    Cet entretien a été diffusé en 1970 sur le "petit écran". Ce livre est précédé d'un merveilleux texte, oublié, de Joseph Kessel sur sa découverte de l'Etat hébreu et sa rencontre avec Ben Gourion.
    Josy Eisenberg n'est pas seulement présentateur et réalisateur de télévision sur France 2, où il anime deux émissions hebdomadaires sur le judaïsme, il est aussi Grand Rabbin, historien, théologien et scénariste. Il a publié de nombreux ouvrages.

empty