Jeff Domenech

  • Tweets Post Mortem

    Jeff Domenech

    • Jungle
    • 25 January 2017

    L'origine de tout cela ? La sortie du livre de Jeff Domenech, « Tweets post mortem », qui comme son nom l'indique compile avec humour les meilleurs tweets de feu nos personnalités préférées.
    Vous êtes-vous jamais demandé quelle serait l'opinion de Coco Chanel sur le foot actuel ? Ce que notre génération pourrait inspirer à Jim Morrison ? Quel message Cabu souhaiterait nous faire passer de l'au-delà ? Nous avons les réponses à vos questions ! Tremblez pauvres gens, les morts reviennent hanter nos vies... Littérature, sport, politique, musique, religion, sexe ; rien n'est épargné ! Ne prenez pas cette menace à la légère. Toute personne ouvrant ce livre s'expose à de graves dangers : de nombreux cas de zygomatite aigüe nous ont déjà été signalés, et l'expression MDR a enfin trouvé un sens. Il faut dire que le plus effroyable sortilège contenu dans ces pages n'est pas l'attaque de zombies, mais bien la crise de fou-rire. Car les morts ont un terrible secret : ils ne supportent pas les têtes d'enterrement !

  • «Certaines périodes de mon existence, en particulier au moment de l'enfance et de l'adolescence, n'ont pas été très agréables à vivre et restent comme des cicatrices. Je n'ai rien à cacher de mes plaisirs ni de mes douleurs, j'en ai subi comme tout le monde. Mais si l'on décide d'écrire son autobiographie avec honnêteté, il faut tout dire. » Issu d'une longue lignée de comédiens, Claude Brasseur est né en 1936. De son enfance, il garde le souvenir de dîners entouré de Jean-Paul Sartre, ou Ernest Hemingway. Après un détour par le journalisme, Claude Brasseur débute au théâtre dans les années cinquante puis fait ses premières apparitions au cinéma. À son retour d'Algérie, où il servit trois ans comme parachutiste, il donne la réplique à Jean Gabin dans Rue des prairies, et joue avec son père dans Les Yeux sans visage... Sa popularité, Claude Brasseur la doit à la télévision. Dans les années soixante-dix, le comédien séduit la France entière avec la série Vidocq. Son physique de baroudeur lui vaut souvent des rôles de flic, comme dans La guerre des polices, mais il sait également mettre son talent au service de comédies, comme Un éléphant ça trompe énormément, Nous irons tous au paradis, La Boum ou Camping.
    Dans cette autobiographie menée sous la forme d'une conversation avec Jeff Domenech - l'auteur de Belmondo, du rêve à la réalité, et co-réalisateur de Belmondo, itinéraire présenté au festival de Cannes 2011 -, Claude Brasseur livre pour la première fois sa vie, ses coups de coeur et ses coups de gueule, avec humour, finesse et une grande humilité.

    Portrait de Claude Brasseur par Claude Gassian © Flammarion © Flammarion, 2014

empty