Jean-Paul Chabrol

  • Le 24 juillet 1702, l'abbé du Chaila, archiprêtre et persécuteur infatigable des protestants cévenols, est assassiné au Pont-de-Montvert. C'est le détonateur de la guerre des camisards. Quelles sont les grandes phases de cette révolte ? Dans quel contexte international se déroule-t-elle ? Pourquoi en Cévennes ? Qui sont les prédicants ? Qu'est-ce que le prophétisme ? Huguenots, camisards, qui sont-ils ? Combien sont-ils ? Quels sont leurs chefs ? Quelles troupes envoie Louis XIV ? Qu'appelle-t-on le Désert ? Y a-t-il des camisardes ? Dans quel climat religieux vivent les camisards ? Que revendiquent-ils ? En 40 réponses, Jean-Paul Chabrol apporte un éclairage original sur cette révolte pour la liberté de conscience qui marqua de son empreinte les Cévennes et, bien au delà, l'Europe.

  • En interrogeant ses origines, ses présupposés philosophiques et spirituels, ainsi que sa méthode, cette brochure expose à quel point l'homéopathie repose sur des principes ésotériques qui ne sont pas sans dangers pour leurs utilisateurs.

  • D'Aigoual à Zippies, une centaine d'entrées, parfois inattendues, tracent un portrait sensible et original des Cévennes. Par-delà l'historien et le géographe, Jean-Paul Chabrol partage dans un ouvrage très personnel un savoir familial transmis le plus souvent de manière orale, de génération en génération. Tissant dans un subtil équilibre des liens entre Histoire, anecdotes et légendes, Jean-Paul Chabrol fait vibrer l'essence meme des Cévennes, sa culture. L'écriture tour à tour sobre, instruite, emportée, joyeuse, tragique rend une saveur à nulle autre pareille, l'émotion d'une mémoire.

  • À la fin du XVIIe siècle, sous la terrible répression de Louis XIV, les protestants français sont contraints d'abjurer leur foi. En Dauphiné, puis en Languedoc, des femmes et des hommes s'élèvent, par leurs discours et par une gestualité étonnante, contre ce viol des consciences. On les appelle des prophètes. Mais qu'est-ce qu'un prophète ? Que signifient ces expressions corporelles, ces tressaillements qui ont souvent prêté à moquerie et longtemps terni la révolte des Camisards, une « guerre de prophètes » ? Sait-on que le mot « fanatique » a été créé à cette époque ? Que ces manifestations d'exaltation ont essaimé jusqu'aux États-Unis ? Phénomène de masse jusqu'au début du XVIIIe siècle, le prophétisme huguenot provoque l'incompréhension et, au sein même de l'Église protestante, un profond malaise.
    En 40 réponses, Jean-Paul Chabrol apporte un éclairage clair et original sur ce phénomène qui a marqué de son empreinte les Cévennes et la guerre des Camisards, mais aussi l'histoire des protestants de France, d'Europe et d'Amérique du Nord.

  • A la veille de l'assassinat de l'abbé du Chaila, le 24 juillet 1702, qui marque le début de la guerre des Camisards, l'affaire du Magistavols nous plonge au coeur d'une Cévenne en pleine effervescence, traumatisée par la répression menée sans relâche depuis vingt ans par Louis XIV.
    Révélatrice des enjeux de pouvoir entre l'abbé du Chaila, l'intendant Basville et quelques protestants intrigants, cette affaire dévoile les origines de la révolte et en révèle les singularités. En ce printemps 1702, le prophétisme embrase les hautes terres du pays cévenol. L'ombre d'Esprit Séguier plane. Pour le pouvoir, il faut de toute urgence "éteindre ce feu qui se rallume plus fort que jamais".

  • Rolland l'insoumis

    Jean-Paul Chabrol

    • Alcide
    • 1 March 2012

    Incorruptible, courageux, audacieux et irréductible, Pierre Laporte, dit Rolland, est la grande figure héroïque de la guerre des Camisards.
    Seule la trahison aura raison de sa bravoure et de son opiniâtreté. La maison natale de Rolland, le Mas Soubeyran, est devenue en 1911 le musée du Désert, témoignage de la popularité que ce chef camisard avait acquise depuis sa mort tragique, en août 1704. C'est en ce lieu que les protestants ont choisi de se rassembler, chaque premier dimanche de septembre, pour une Assemblée du Désert.
    Rolland s'inscrit ainsi dans une tradition mémorielle ancienne, collective et familiale, qui a conservé, à travers trois siècles, la légende de ce chef camisard. Jean-Paul Chabrol nous entraîne dans le combat épique, bref et violent de cet homme, mais aussi dans l'écho de cette vie : les raisons du triomphe posthume de ce héros aux dépens de l'autre grande figure camisarde, Jean Cavalier, et la construction d'un mythe romantique qui vient éclairer un personnage hors du commun.

  • L'installation de la Réforme à Nîmes a provoqué au sein de la société et de ses institutions un profond bouleversement. C'est dans ce contexte, du 30 septembre au 1° octobre 1567, que des catholiques sont massacrés par des huguenots, dans Nîmes, au lendemain de la foire de la Saint-Michel. Cet évènement majeur de l'histoire de la ville restera longtemps dans les mémoires sous le nom de " Michelade ". Que s'est-il passé durant ces 2 jours ? Ces journées sont-elles la conséquence directe du déclenchement de la deuxième guerre de Religion (1567 - 1568) ? Une éruption spontanée et incontrôlée de violence ? Un massacre prémédité ?
    En remettant en perspective la Michelade par la première étude complète et approfondie de cet évènement, Jean-Paul Chabrol apporte un éclairage nouveau sur un épisode majeur de l'histoire protestante en Languedoc, faisant de ce livre une référence.

  • Un héros ? Un traître ? Un vaniteux ? Un paysan intelligent, hardi, courageux, de « forte race cévenole » ? Un exalté ? Un fanatique ? Un génie militaire ? Au XVIIe siècle, dans une société française très hiérarchisée de rangs et d'honneurs, Jean Cavalier déconcerte. Comment ce jeune homme, paysan puis mitron, a-t-il pu devenir à vingt et un ans un chef de guerre redoutable à qui « on obéissait comme à peu près à Dieu lui-même » ? Son éloquence, sa vivacité d'esprit, son intelligence, son courage et son autorité ont séduit tous ceux qui l'ont suivi jusqu'au mois de mai 1704, date à laquelle Jean Cavalier choisit la voie de la négociation pour sortir de la guerre, au grand dam de ses compagnons d'armes.

  • Entre 1685 et 1702, période qui suit la révocation de l'édit de Nantes et qui précède la guerre des Camisards, la résistance de la population protestante cévenole s'organise. Les cultes sont célébrés lors d'assemblées " au Désert " ou chez des particuliers. Le risque est grand d'être découvert, les peines encourues terribles. Dans ce contexte d'oppression et de violence, qui peut prévoir la réaction de ceux qui n'ont plus rien à perdre ?

    Meurtre à Anduze ! À partir des interrogatoires des suspects, l'historien Jean-Paul Chabrol approche au plus près la réalité de la répression. Qui a tué le notable Lambert ? Pourquoi ? Construit comme une enquête policière, ce récit dramatique d'un événement aujourd'hui oublié nous plonge dans l'effroi qui saisit alors la petite ville et ressuscite le courage exceptionnel de ces hommes et ces femmes " opiniâtres " qui luttèrent pour la " liberté de leurs consciences ".

  • Emouvante et terrible histoire que celle d'elie marion, chef camisard qui sacrifia la promesse d'un parcours professionnel remarquable à son engagement pour la liberté de conscience.
    Camisard instruit, fait peu commun, il nous rapporte un témoignage saisissant sur les dramatiques conditions de vie que furent celles de ses compagnons d'armes. figure emblématique du prophétisme cévenol, mouvement équivoque et controversé, il tentera de diffuser ses convictions à travers toute l'europe. mais cette tentative, aussi vaine que pathétique, n'est-elle pas le témoin du long étouffement de la plus originale des révoltes populaires du royaume de france ?.

  • Les 330 cartes et quelques 100 notices de l'Atlas des Camisards renouvellent et transforment la perception et la compréhension d'une page de l'histoire de France qui a marqué l'Europe entière. Comprendre les enjeux historiques, le contexte international, les stratégies des parties prenantes ou la géographie des batailles ; se représenter les chefs camisards, leurs territoires, niais aussi les dragonnades, les caches, les assemblées, les galériens, les prisonnières de la tour de Constance puis l'action de restauration d'Antoine Court : par l'originalité et la multiplicité de leurs approches, ces cartes marquent une innovation sans équivalent. Si la guerre des Camisards se déroule de 1702 à 1704, elle se situe dans une histoire longue de dissidences religieuses européennes. L'Atlas des Camisards s'inscrit dans un cadre historique de plusieurs siècles, de l'introduction de la Réforme dans le royaume de France, au XVe siècle, aux temps de la persécution, de la guerres puis de la reconstruction d'une Eglise protestante au XVIe siècle, jusqu'à la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen garantissant la liberté de religion.
    Agrégé de géographie, historien, professeur de Chaire supérieure, Jacques Mauduy est également cartographe. Il a publié plusieurs livres de référence, de la géographie du western aux Etats-Unis aux reliefs des montagnes cévenoles. Agrégé d'histoire, Jean-Paul Chabrol est spécialiste du Gévaudan et des Cévennes, en particulier des singularités sociales et religieuses de ces territoires. Il est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages consacrés à la guerre des Camisards et au phénomène prophétique.

  • Pour la première fois, un livre entièrement consacré aux Cévennes vues du ciel pour lequel nous avons privilégié un grand format. Jean du Boisberranger est un spécialiste de la photographie aérienne. Durant trois ans, il a survolé ces montagnes pour rendre leurs couleurs et leurs tons, au gré des saisons. Un travail éblouissant et subtil qui vient raconter différemment ce territoire chargé d'histoire. Afin de compléter le travail du photographe, Jean-Paul Chabrol raconte les Cévennes, à travers deux présentations traitant de l'histoire et de la géographie ainsi qu'à travers les légendes des photographies. Un texte vivant et enlevé où la petite histoire éclaire la « grande ».

  • Traversée par le Gardon, Alès est adossée aux Cévennes dont elle est à la fois la capitale et la porte d'entrée majeure. De l'époque gallo-romaine à nos jours, la ville a constamment assumé une double vocation, commerciale et industrielle, à la jonction des montagnes et de la plaine.

  • En cette deuxième moitié du XVIIIe siècle, le Gévaudan (la Lozère actuelle) est un province pauvre et isolée, un pays de petits vergers et de loups. C'est alors qu'une Bête répand la terreur. Quelle est-elle ?

  • Florac

    ,

    • Alcide
    • 12 August 2015

    Une présentation contemporaine, une nouvelle collection pour aborder le patrimoine et l'histoire du Languedoc par ses monuments, ses villes et ses villages. Florac, la belle histoire des Cévennes, partez à la découverte de la sous-préfeture du département de la Lozère, avec un texte de l'historien Jean-Paul Chabrol, richement illustré par les photographies de Michel Verdier.

empty