Jean-Michel Cornu

  • Les chats sont comme les enfants, ils sont sans passé ni futur, ils jouissent du présent.
    Ce que d'autres font par la force, ils le font par adresse et avec souplesse, en s'en jouant. aussi sont-ils plus sûrs de réussir. ils emploient plus d'intuition que d'esprit. leurs ressources sont en eux-mêmes, ils n'y ont recours qu'à propos. indolents autant que circonspects, ils savent varier leur conduite : oisifs et à la fois amoureux du mouvement rapide et du bond furtif, doux, féroces, hautains, caressants, paresseux, endurants, irascibles, patients, opiniâtres à la chasse, à peu près éloignés de toute bassesse.
    Ils ne sont point animaux domiciliés par naissance mais libres parcoureurs des ravins et des monts. ainsi le chat plus que l'homme se rapproche de sa nature. les chats ont reçu en partage l'intrépidité, la beauté, l'insouciance aristocratique du lendemain que les moins velus de nous autres nomment le respect, l'amour même de quelques uns des plus considérables des hommes ; la caresse des plus sages.

  • Comment animer une communauté alors que vous manquez de temps ?
    Ce manuel propose une méthode pour organiser et faire vivre des groupes, allant de quelques membres jusqu'à un très grand nombre d'individus, en y consacrant seulement une heure par semaine. En s'appuyant sur les nouveaux progrès dans les domaines des neurosciences, sciences cognitives, de l'anthropologie, de la psychologie et de la théorie des jeux, l'auteur, expert international en intelligence collective, livre les clés et les techniques spécifiques de l'animation. Il articule les aspects théoriques et pratiques pour :
    - maîtriser la création d'une communauté numérique ou physique ;
    - favoriser la coopération, résoudre et éviter les conflits ;
    - faciliter l'organisation des tâches ;
    - mettre en commun les savoir-faire ;
    - développer les échanges et l'entraide ;
    - mutualiser les tâches ;
    - obtenir plus de visibilité.
    Ce guide pratique d'autoformation vous accompagne pas à pas dans la mise en place ou la réorganisation d'une communauté, puis dans son animation.

  • Plaisir de la contemplation des chats... J'aime peindre la ligne claire de leurs silhouettes agiles - attitudes fugitives faites de rusticité sauvage comme d'aristocratique nonchalance - avec le trait sans repentir du pinceau humide que commande un geste rapide. J'ai assez persévéré dans cet exercice pour qu'il en ait résulté presque à mon insu une imprégnation de mes modèles sur ma vie. Les peintres savent, cela. Les chats auront fini par me convertir à leur vie insouciante et vagabonde, sensuelle et oisive - ou me semblant telle. Pour mieux dire ils ont mis la pâte sur moi. J'ai examiné cette empreinte. Elle a le caractère de cette philosophie chinoise faite de détachement joyeux et d'acceptation sereine. Cette perception confère à mes compagnons pelus une humeur un peu narquoise dont je les sens dignes et un esprit, d'indépendance non dénué d'ironie fine qui m'amuse. C'est donc avec " l'oeil " de cette compréhension " toute philosophique " que j'ai imaginé les textes en contrepoint, de mes encres, un peu à la manière de ces chats lorsqu'ils veulent bien nous accompagner au long du sentier herbu ; de loin, sous les lisières, au gré de leur enjouement un peu farfelu, levant la tête à tout, oiseau qui passe et sans jamais être l'esclave d'une seule idée.

  • En France et dans le monde, le don était jusqu'à présent considéré comme étant la forme d'échange des sociétés archaïques :
    Soit pour des actions de philanthropie, au travers des aumônes, des offrandes, des pourboires ou actions de solidarités via des ONG, soit encore des fondations. De jeunes philanthropes, qui pour la plupart ont fait fortune dans les nouvelles technologies, ont contesté cette manière traditionnelle de donner. Ils ont cherché à adapter la philanthropie à la nouvelle économie et à la rendre plus performante en tirant profit des outils des nouvelles technologies. La crise financière et monétaire mondiale a encore changé la donne. Elle impose d'explorer de nouvelles formes de l'économie, et une approche radicalement nouvelle du don est apparue : le don peut-il être une alternative viable à la monnaie, à l'échange et la finance ? Peut-il y avoir une réalité économique au don ?
    Avec le don, il est possible de donner quelque chose qui a une valeur limitée pour soi - un objet, un service, un conseil - à une personne qui en a fortement besoin et qui y trouvera une grande valeur. De plus, celle-ci est répartie là où il y en a besoin plutôt que seulement là où il y a une contrepartie comme dans le cas de la monnaie et de l'échange.
    Cet ouvrage démontre comment le don peut être plus efficace économiquement que l'échange. Il permet de comprendre tous les nouveaux mécanismes du don et en explique en détail la mise en pratique.

    Sur commande
  • On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l'ont engendré " affirmait Albert Einstein. C'est en suivant cette devise, dans le contexte actuel de crise économique et financière, que cet ouvrage fournit des solutions radicalement innovantes pour établir de nouvelles formes d'échanges. Fruit d'un travail d'intelligence collective (experts sur les monnaies complémentaires, collectivités territoriales, entreprises, banques, innovateurs, etc.) sous la direction de Jean-Michel Cornu, La monnaie, et après ?, décrypte d'abord toutes les fonctions de la monnaie (traditionnelle, complémentaire, virtuelle), explore tous les concepts émergents, puis analyse les transformations de la notion de valeur, la gouvernance des biens communs, les apports des nouvelles technologies, les manières de vivre ensemble et les nouveaux moyens de mesure qui fournissent une vision plus juste de la valeur. Il explique en détail les innovations et les outils qui permettent de nouvelles formes d'échanges et même de dons, tout en favorisant le développement des territoires et en réconciliant social et économie. Des spécialistes de renommée internationale tels que Laurent Gille (Télécom ParisTech), Clarisse Herrenschmidt (CNRS, Collège de France), Patrick Viveret (économiste et philosophe), nous donnent des clés pour mettre les valeurs que nous voudrions voir se développer dans le monde au sein des mécanismes qui permettent d'échanger et de donner.

    Sur commande
  • Qui peut comprendre et maîtriser les différents choix technologiques auxquels nous sommes confrontés ? Aujourd hui, l'homme peut non seulement agir sur lui-même et sur son environnement, mais il a aussi acquis le pouvoir de détruire sa niche écologique, voire l'humanité toute entière. De nombreuses innovations vont se fondre dans notre quotidien ou notre corps. Des domaines tels que les NBIC (nanotechnologies, biotechnologie, information et cognition) ouvrent grand l'univers des possibles, mais en suscitant de nombreuses interrogations. On voit apparaître des matériaux qui changent leurs propriétés en fonction de l'environnement, des nano-usines, des interfaces directes entre le cerveau et les ordinateurs, des robots qui mangent pour acquérir de l'énergie, l'observation en temps réel du cerveau humain...
    Nous sommes désarmés face à notre incapacité collective à faire des choix d une ampleur historique et à les appliquer. Comment mobiliser l intelligence collective des hommes face à ces défis majeurs ? Il est devenu primordial de poser le débat et y associer l'ensemble des acteurs de la société : chercheurs, politiques, industriels et citoyens. ProspecTIC donne une vision d ensemble des recherches en cours dans le monde entier. Il propose une vulgarisation des avancées technologiques les plus récentes en mettant en évidence les applications concrètes qui auront un impact majeur sur notre quotidien. Il est urgent que les questions d éthique accompagnent le développement des sciences et des technologies. Lire ProspecTIC, c est devenir acteur du débat sur les conséquences fondamentales des nouvelles technologies sur notre vie.

  • De nouvelles formes de monnaies, complémentaires de " l'argent " conventionnel, se sont développées durant ces dernières décennies.

    Ce sont des outils d'innovation sociale qui réduisent l'impact des crises financières et influencent la société dans laquelle nous vivons. Elles favorisent certaines activités et échanges : l'économie locale, e lien social, l'éducation, la culture, l'emploi, l'environnement, a reconnaissance dans les réseaux sociaux, etc. Aujourd'hui, ces nouvelles monnaies se multiplient (plus de 5 000 dans le monde) et touchent un nombre grandissant de personnes grâce à l'utilisation de l'internet et du téléphone.

    Elles ne se limitent plus à une échelle locale avec l'entrée en scène de collectivités territoriales, de grandes entreprises telles que Facebook ou Google, et même de gouvernements. Cet ouvrage fournit toutes les clés pour comprendre ce phénomène et explique comment créer une monnaie : Quelles sont ses grandes fonctions ? Quand faut-il une monnaie ? Quelles monnaies pour quels usages ? Pourquoi les multiplier ? Comment concevoir une monnaie ? Est-ce légal et à quelles conditions ? Comment lui faire jouer un rôle social ? Comment concevoir une monnaie qui favorise l'innovation ? Ce livre s'adresse à tous les acteurs qui veulent concevoir et mettre en oeuvre de nouveaux types de monnaies pour favoriser l'innovation sociale : économistes, responsables de collectivités territoriales, gouvernements, créateurs de nouveaux services et de l'internet, banques, et aussi tous les citoyens qui ont l'intention de participer à ce nouveau courant d'innovation.

    Sur commande
  • Arthur Rimbaud, mort en 1891 à l'âge de 37 ans, a passé la majeure partie des dix dernières années de sa vie en Arabie et en Afrique, et notamment en Éthiopie (alors nommée Abyssinie). Jean-Michel Cornu de Lenclos, chercheur, éditeur et écrivain, grand connaisseur de l'oeuvre de Rimbaud, a fait de nombreux séjours dans ce pays. Il en a rapporté une série d'études passionnantes - et inédites -, travaux d'historien autant que de critique littéraire, que nous avons choisi de réunir sous le titre L'Abyssinienne de Rimbaud (titre du premier article du livre).

  • Ce texte « adapté du chinôa » est une parodie des livres de sagesse taoïste, cette philosophie chinoise très ancienne faite de détachement joyeux et d'acceptation sereine. Le titre est un clin d'oeil à l'oeuvre célèbre de Li-tseu : Le Vrai Classique du vide parfait. Le texte, composé « d'historiettes édifiantes » souvent burlesques, est accompagné d'encres au pinceau noir réalisées par l'auteur; Un beau livre d'humour et de sagesse.

  • " On comprend mieux, en lisant ces courts poèmes, qui empruntent souvent leur forme au haïku, à quel point la nourriture est une question cruciale, indissociable de la littérature [...] comme en littérature, il s'agit en cuisine de mettre le monde en bouche.
    Le monde : le mystère originel des substances et des corps. Mais pas seulement : avec les repas, le temps qui passe, les moments du jour, le désir, l'amour, les liens sociaux. Les saisons, les paysages mêmes [...] Tout cela, condensé en quelques mots, maître Keu nous le donne à savourer. Mais l'éloge de la jouissance est indissociable, chez maître Keu, de la formulation d'une sagesse. " (Pierre JOURDE).
    Dans ce livre peu commun, voue ne trouverez ni petites ni grandes recettes et, le plus souvent, pas de recettes du tout.
    Mais en le refermant vous vous apercevrez combien la cuisine de maître Keu nécessite peu de préparation sinon jouissance et contemplation. Vous y découvrirez moins des recettes et des tours de main que des solutions idéales à toutes vos questions.

  • Une ténébreuse histoire dans un château perdu où il est question d'une étrange bibliothèque dont tous les ouvrages sont reliés en peau humaine. Un roman gothique écrit à la Vallée-aux-loups par un Horace Walpole qui aurait lu Bataille et Mandiargues. Il vous fera délicieusement dresser les cheveux sur la tête. L'auteur est éditeur, chercheur à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales, spécialiste du séjour africain de Rimbaud. Il vit en Éthiopie dans la vieille cité sainte de Harar quand il n'est pas à chevaucher sur les traces du voyageur toqué en compagnie de son Leica.

  • Où il est question d'un ermite et de son chat. Le plus sage des deux n'est pas celui qu'on croit. Le chat finira par enseigner son maître. Le titre est un clin d'oeil à l'oeuvre célèbre du grand philosophe taoïste, Li-Tseu : Le Vrai Classique du vide parfait. Cette suite d'historiettes édifiantes, parfois burlesques, est accompagnée d'encres au pinceau noir réalisées par l'auteur.

  • Cet ouvrage composé de 2/3 d'applications (QCM, questions de réflexion, entraînement, solutions) et d'1/3 de révision présente les bases de l'enseignement de la statistique descriptive. Il permet d'utiliser les possibilités offertes par les calculateurs électroniques extrêmement puissants. Trois des dix TD expliquent comment réaliser un exercice sur tableur. Des sujets corrigés d'annales complètement actualisés dans cette troisième édition sont proposés en fin d'ouvrage.

  • Cet ouvrage composé de 2/3 d'applications (QCM, questions de réflexion, entraînement, solutions) et d'1/3 de révision présente les bases de l'enseignement de la statistique descriptive. Il permet d'utiliser les possibilités offertes par les calculateurs électroniques extrêmement puissants. Trois des dix TD expliquent comment réaliser un exercice sur tableur. Des sujets corrigés d'annales complètement actualisés dans cette troisième édition sont proposés en fin d'ouvrage.

empty