Jean-Marie Guénois

  • Un livre sur le pape François qui n'est pas une hagiographie et qui est différent des autres livres.
    Sur les vingt-cinq livres aujourd'hui publiés sur ou autour du pape François, aucun ne prend du recul sur sa vraie personnalité, anticonformiste mais autoritaire et autocratique, ni sur son programme qui risque de menacer l'unité de l'Église. C'est donc le premier livre qui dit vraiment ce qui se passe dans les coulisses de ce jeune pontificat.
    Un livre qui aborde ce pontificat de façon totalement inédite et originale.
    La force du livre est d'analyser ce pontificat non de façon linéaire et chronologique mais problématique dans la rupture et la continuité avec Benoît XVI : En quoi François est un « antipape » même s'il joue son rôle ? Quelles sont la vraie portée et les limites de sa réforme ? En quoi Benoît XVI a d'une certaine manière « raté » sa succession et pourquoi a-t-il vraiment démissionné ? En quoi François qui n'était pas le candidat de Benoît XVI, exerce une rupture avec lui alors qu'officiellement il y a continuité ? En quoi François peut-il déclencher une réconciliation de l'Église avec le monde, notamment sur les questions de sexualité, et contribuer à une certaine renaissance de l'Eglise catholique ?
    Un livre clair et limpide, percutant, écrit par un journaliste parmi les plus reconnus sur le sujet.
    Jean-Marie Guénois a passé dix ans à Rome. Il est sur le plan international le « vaticaniste » français et francophone le plus reconnu. Il est un des très rares journalistes à avoir prévu la probable élection du cardinal Bergoglio. Sa forte notoriété dans ce secteur d'information devrait contribuer à faire de cet essai un livre vraiment remarqué cet automne.

    Sur commande
  • Elu très jeune (58 ans) Jean Paul II est à ce jour, avec Pie IX, le pape dont le mandat fut le plus long. Et quel pontificat ! Honni par les uns, adulé par les autres, maintes fois rescapé de la mort, il aura irrémédiablement marqué les 30 dernières années de son action morale et politique. Sa succession est un rude et immense enjeu qui voit s'affronter plusieurs clans et multiples tendances au sein de l'église catholique, ainsi que ses innombrables et insoupçonnables lois non écrites.
    Quelle style son successeur va-t-il adopter ? Certaines régions du monde sont en déclin religieux, d'autres en expansion. Il lui faudra arbitrer entre le dialogue oecuménique et le recentrage sur les catholiques. Empêcher que l'Eglise occidentale devienne une communauté parmi d'autres réservée à des initiés .
    Bouleversement géographique -le sud devient le pôle majeur de l'Eglise- , rapport aux médias, crises des vocations, dialogue avec la science, place des femmes.. les enjeux sont nombreux et capitaux. Une enquête précise et percutante vue de l'intérieur du Vatican.

    Sur commande
  • Adam et Ève - Noé - Abraham - Jacob - Joseph le Patriarche Moïse - Ruth - David - Salomon - Élie - Ézéchias - Jérémie Job - Jean le Baptiste - Marie - Jésus - Pierre - Paul de Tarse Marie-Madeleine - Jean le Disciple .
    La Bible est le livre le plus vendu au monde depuis l'invention de l'imprimerie. Texte de référence pour les juifs et les chrétiens, il est aussi essentiel à la compréhension de la littérature et de l'art occidental. Voici vingt portraits des plus grandes figures de cette saga incomparable.
    D'Adam et Ève à Jésus, d'Abraham à Marie, de Moïse à saint Pierre, du roi David à Marie-Madeleine, les personnages les plus fondamentaux des traditions juive et chrétienne défilent devant nous avec un souci constant de la narration, mais aussi une fine contextualisation historique et une recherche du sens spirituel de leur destinée.
    Sous la plume de dix-huit spécialistes juifs ou chrétiens, rabbins, prêtres, pasteurs, historiens, philosophes ou écrivains (Marc-Alain Ouaknin, Fabrice Hadjadj, Jean-Christian Petitfils, Michel-Marie Zanotti-Sorkine...), le coeur de la Bible se déploie dans la pluralité de ses interprétations et la diversité de ses approches.
    À l'heure où le fait religieux ne cesse d'interroger, ce livre est à la fois une contribution à un dialogue paisible entre les religions et au sein de la société, et une manière plaisante et sérieuse de découvrir le Dieu des juifs et des chrétiens.

  • La Bible est le livre le plus vendu au monde depuis l'invention de l'imprimerie. Sous la plume de spécialistes, juifs ou chrétiens, voici vingt portraits des plus grandes figures de cette saga incomparable.
    D'Adam et Ève à Jésus, d'Abraham à Marie, de Moïse à saint Pierre, du roi David à Marie-Madeleine, les personnages les plus fondamentaux des traditions juive et chrétienne défi lent devant nous avec un souci constant de la narration, mais aussi une fi ne contextualisation historique et une recherche du sens spirituel de leur destinée.
    À l'heure où le fait religieux ne cesse d'interroger, ce livre est une manière plaisante et sérieuse de découvrir le Dieu des juifs et des chrétiens.

  • À 10 ans, au lycée Montaigne de Bordeaux, Claude Dagens voulait devenir professeur d'histoire. Quinze ans plus tard, dans ce même lycée, il enseignait Phèdre à ses élèves de seconde, après avoir été lui-même élève de l'École normale supérieure et après avoir passé une agrégation de lettres classiques. Peu après, à l'École française de Rome, il allait être repris par l'histoire et fasciné par l'action de Dieu dans l'histoire, durant l'Antiquité tardive, de saint Pierre à saint Grégoire le Grand.
    Cet homme a été appelé par Dieu à devenir prêtre dans une période de crise intense dans la société française et dans l'Église, en 1970. Il a exercé son ministère à Bordeaux, durant quinze ans. En 1987, il a été choisi comme évêque par le pape Jean-Paul II et envoyé à Poitiers, puis à Angoulême, en Charente, dans le pays de François Mitterrand dont il a célébré les obsèques à Jarnac. En 2008, à sa grande surprise, il a été élu à l'Académie française pour succéder à l'historien René Rémond : à la suite du Père Ambroise-Marie Carré, il est devenu comme un aumônier pour les membres de cette assemblée. Tout en demeurant le pasteur du diocèse d'Angoulême, il participe chaque semaine aux travaux de l'Académie française, attentif aux personnes qu'il y rencontre et qu'il y découvre, d'Hélène Carrère d'Encausse à Alain Decaux et Jean d'Ormesson, et de Florence Delay à Érik Orsenna, à Michel Serres et à Frédéric Vitoux. Ce livre n'a pourtant pas du tout l'allure d'une biographie. L'heure n'en est pas venue. Il est le fruit d'une rencontre et d'une amitié avec Jean-Marie Guénois, journaliste au Figaro. Entre 2009 et 2011, au cours de 23 entretiens, Claude Dagens ne raconte pas sa vie. Il parle de ses parents, qui n'avaient que le certificat d'études, de la formation reçue à Paris et à Rome, à travers le groupe " tala " de la rue d'Ulm et en parcourant les catacombes de l'époque paléochrétienne. Il évoque surtout ses combats actuels d'évêque qui ne se résigne pas à cette opposition prétendue insurmontable entre la tradition chrétienne et la tradition laïque. Il parle de ces questions profondes de vie et de mort que posent souvent des jeunes incertains devant l'avenir. Il insiste sur le paradoxe qui caractérise la mission de l'Église catholique en France, et ailleurs qu'en France, durant ces premières années du XXIe siècle : dans l'affaiblissement des institutions catholiques se dessinent, comme en creux, les lignes d'une force d'une renaissance spirituelle, que beaucoup refusent de voir.
    " Souci du monde et appels de Dieu " : ces mots ne désignent pas un écartèlement, mais la conscience d'un combat à mener dans des conditions relativement nouvelles, qui exigent des chrétiens qu'ils vivent en chrétiens, en croyant, en aimant, en espérant, là où la foi, l'amour fraternel et l'espérance en Dieu sont difficiles. Chemin faisant, Claude Dagens répond aux questions à travers lesquelles Jean-Marie Guénois l'oblige à se livrer davantage, en s'expliquant non seulement sur son titre d'académicien " immortel ", mais surtout sur ses luttes, sur sa solitude, sur l'exercice de sa charge d'évêque, sur les liens complexes entre l'identité nationale et l'identité catholique en France.

  • Dans le contexte actuel de réformes ou de scandales dans l'Église catholique, oser poser la question « un pape peut-il se tromper ? » confine à l'impertinence pour certains, à l'évidence pour d'autres. Néanmoins, théologiquement, historiquement, l'autorité intellectuelle du pape, son « infaillibilité », par ailleurs très encadrée dans le droit canonique, a toujours été contestée au fil des siècles par les pouvoirs politiques, par les courants doctrinaux, voire par des cardinaux. Et, seul contre tous, le successeur de Pierre a parfois dû lutter âprement pour tenir son cap. Mais jamais sans arguments ni raisons.
    Puisant dans une approche interdisciplinaire vivante, les auteurs nous dévoilent la longue histoire de cette autorité intellectuelle du pape qui touche aussi la délicate question de la vérité dans le monde moderne.
    Une somme étonnante. Un livre qui rend intelligent.

    awaiting publication
empty