Jean-Marc Besse

  • Voir la terre : six essais sur le paysage et la géographie

    Jean-Marc Besse

    • Parentheses
    • 28 October 2021

    Comment voyait-on la Terre quand on allait par les chemins, mais aussi, comment la pensait-on et comment la représentait-on ? C'est de paysage qu'il s'agit dans cet ouvrage, c'est-à-dire de l'ensemble des relations sensibles que les sociétés modernes ont tissées avec leur environnement naturel et urbain. Quelles conséquences cette pensée du paysage a-t-elle eues sur la littérature, la philosophie, mais aussi l'action politique, dans la modernité ? Telles sont les questions que l'auteur se propose d'aborder, dans un vaste panorama historique, qui conduit de l'ascension du mont Ventoux par Pétrarque en 1336 jusqu'aux interrogations les plus récentes soulevées par la crise écologique, en passant par Bruegel, Goethe, la géographie classique et la phénoménologie.

  • La nécessité du paysage

    Jean-Marc Besse

    • Parentheses
    • 22 November 2018

    Une des questions majeures que rencontre aujourd'hui l'humanité, en tant qu'espèce et en tant que société, est celle qui concerne la condition écologique de son existence. Elle est en crise et connaît de profonds et vastes bouleversements qui se traduisent dans les paysages et leurs dégradations, qui en sont comme le reflet et le dépôt.
    Ce livre et la collection qu'il introduit voudraient orienter l'attention vers le paysage considéré non comme une conséquence mais plutôt comme une condition de départ de l'existence humaine. S'il y a une nécessité du paysage, c'est avant tout parce qu'il est une donnée constitutive et incontournable de l'existence humaine, individuelle et sociale.

  • Habiter ; un monde à mon image

    Jean-Marc Besse

    • Flammarion
    • 5 October 2013

    Chacun cherche sa maison, la base à partir de laquelle il lui devient possible d'exister. On habite aussi les rues, les villes et les paysages. Tous ces lieux et ces espaces ont leur qualité propre, leur mémoire. Mais habiter, c'est également laisser des marques sur le sol, dessiner des surfaces, transformer la terre en une vaste demeure.
    Il y a plusieurs manières d'habiter : entendre son voisin, ce n'est pas forcément s'entendre avec lui ; déménager, ce n'est pas être en exil ni partir en vacances. Faisons-nous la différence entre une demeure habitée et une maison hantée ? Il faut donc raconter ces tables et ces lits, ces expériences concrètes, ces chemins où les hommes marchent et vivent.
    Variations philosophiques et littéraires sur nos façons d'être et de nous sentir en un lieu, ce livre est un traité du savoir habiter - et donc un savoir-vivre.

  • Enfermement - anne-marie filaire

    Jean-Marc Besse

    • Tarabuste
    • 1 October 2006

    Sur commande

  • Forme du savoir, forme de pouvoir - les atlas geographiques a l'epoque moderne et contemporaine Nouv.

  • Le goût du monde ; exercices de paysage

    Jean-Marc Besse

    • Actes sud
    • 31 October 2009

    Le paysage constitue une perspective nouvelle pour la pensée de la ville, dans un contexte qui n'est plus celui de la ville historique mais bien plutôt celui de l'urbanisation générale du monde. Plus encore, le souci du paysage tient aujourd'hui une place décisive dans les préoccupations pour la qualité des cadres de vie offerts aux popu lations, en relation avec les interrogations sur l'identité des lieux, sur la gouvernance des territoires, ou encore sur la protection des environnements naturels.
    De façon convergente, on observe qu'un véritable champ de recherche s'est organisé autour de la question du paysage, où se croisent plusieurs disciplines (sciences sociales, histoire et théorie des arts et de la littérature, philosophie, écologie, géographie, architecture et urbanisme, agronomie). Une nouvelle culture du paysage prend son essor, qui correspond sans doute à de nouvelles formes d'expérience de l'espace, de la société et de la nature, et en tout cas à de nouvelles aspirations collectives concernant l'environnement. Mais cette convergence entre le développement de la recherche et un contexte social et politique devenu plus attentif aux enjeux paysagers fait apparaître des horizons inédits, aussi bien pour les pratiques professionnelles des aménageurs et des paysagistes que pour les théories paysagères. De nouvelles questions sont désormais posées, dont la conséquence est l'élargissement et la reformulation des concepts et des représentations du paysage.

  • Voir la terre

    Jean-Marc Besse

    • Actes sud
    • 3 May 2000
  • Face au monde - atlas, jardins, georamas

    Jean-Marc Besse

    • Desclee de brouwer
    • 15 January 2003

    Bien avant l'époque de « la terre vue du ciel », les cartes du monde ont fait l'objet d'un spectacle, pour un public de plus en plus large. Ce livre étudie ainsi la rencontre de la géographie et des arts dans la ville. Il décrit le fonctionnement et raconte l'histoire de quelques espaces exemplaires.
    A la Renaissance, dans toute l'Europe, artistes et géographes ont été convoqués pour montrer à la fois la grandeur du monde et celle des princes qui le dirigent. En France, sous l'Ancien Régime et la Révolution française, les tentatives se sont succédé pour transformer de grands jardins en immenses cartes, à l'intérieur desquelles le peuple aurait pu, en se promenant, voir le monde, apprendre sa géographie, et connaître le territoire du Royaume ou de la République.
    Le XIXe siècle invente un procédé nouveau : on sait peu en effet qu'à côté des panoramas, un certain nombre de géoramas ont été bâtis à Paris et à Londres, où le public pouvait contempler, dans la pénombre, de gigantesques cartes sphériques du monde. Ces salles de spectacle ont connu un grand succès, à l'époque des expositions universelles, avant de disparaître brutalement au début du XXe siècle, sans doute remplacées par le cinéma.

    Jean-Marc Besse, agrégé de philosophie, et docteur en histoire, est chargé de recherches au CNRS. Il est l'auteur de Voir la terre. Six essais sur le paysage et la géographie, Actes Sud/ENSP, 2000.

  • Les grandeurs de la terre ; aspects du savoir géographique à la renaissance

    Jean-Marc Besse

    • Ecole normale superieure de lyon
    • 3 October 2003

    Sur commande

  • Pendant près de 40 ans, Thibaut Cuisset (1958-2017) a construit une Å«uvre sur le paysage à travers des campagnes successives, en France et à l'étranger. Arpentant les paysages, il développe un style singulier qui s'appuie sur un équilibre ténu entre sujet, couleur et lumière. Les campagnes françaises et le cours des fleuves représentent un champ de recherche essentiel dans les recherches de Thibaut Cuisset sur le paysage. Le corpus d'images constitué autour de la Loire en est une démonstration notable, témoignant à la fois de la constance de l'écriture du photographe et de son évolution, tant dans la composition que dans les modalités d'exposition des photographies. Ainsi, l'exposition présentée au Château de Tours montre le travail réalisé par Thibaut Cuisset autour de la Loire pendant près d'une décennie, au gré de plusieurs commandes et prix photographiques. Réunissant pour la première fois l'ensemble de ces séries et proposant certaines photographies inédites, LoireÂ: Thibaut Cu

  • Faire métropole par le paysage convoque une structuration métropolitaine sur le temps long où le paysage cristallise un récit politique. Le sentier métropolitain GR 2013 incarne cette volonté d'Aix-Marseille-Provence, en actualisant un lien nature-culture ancien. Il ouvre aussi un potentiel pour agir avec et par le paysage à un moment où le changement climatique bouscule les cadres de l'action publique dans son rapport au vivant désormais garant de l'habitabilité du territoire.Les cahiers POPSU rassemblent les connaissances produites au fil des travaux de recherche-action menés par la Plateforme d'observation des projets et stratégies urbaines (POPSU) dans le cadre du programme «Métropoles».

  • Le temps de l'île

    ,

    • Parentheses
    • 20 June 2019

    Les îles évoquent en chacun de nous émotions et savoirs parfois imprévisibles :
    Souvenirs, désirs, vacances, couleurs et odeurs, jeux et lectures, inquiétudes... Elles constituent un catalogue de nos vies réelles et rêvées.
    En les arrachant à la seule géographie physique, en renversant l'approche traditionnelle qui les appréhende comme une figure de l'Autre et de l'Ailleurs, un lieu périphérique, éloigné voire marginal, le livre et l'exposition qui en est le prétexte interrogent espaces, savoirs et sociétés à partir de la condition îlienne et de ses expériences.
    Un croisement de domaines - histoire, philosophie, art, photographie, cinéma... - d'où la poésie et la politique ne sont pas absentes.

  • Au cours du développement de l'enfant, des processus affectifs qui échappent à sa conscience comme à ceux qui l'entourent peuvent se jouer. Et certaines de ses interrogations et attitudes peuvent dérouter ses parents. Dans cet ouvrage, les auteurs abordent les complexes les plus fréquents chez l'enfant et l'adolescent et en analysent les mécanismes. Ils se penchent aussi sur les comportements et réactions que les parents et éducateurs adoptent face à ces fameux «?complexes?», et aux répercussions qu'ils peuvent avoir. S'appuyant sur des témoignages réels issus de leur pratique, les deux auteurs décortiquent des situations éducatives concrètes pour en exposer les enjeux.
    Quarante ans après sa première édition, cet ouvrage présente une actualisation nécessaire de la problématique : la société s'étant transformée, les enfants grandissent en faisant face à de nouvelles réalités. Les auteurs proposent donc des pistes de réflexion pour aborder les complexes et les interrogations de l'enfant aux adultes qui les accompagnent dans ce cheminement.
    Une lecture indispensable pour tous ceux qui sont au contact d'enfants et d'adolescents et qui souhaitent les aider à vivre sereinement les étapes charnières de leur vie.

  • Naissances de la géographie moderne (1760-1860) ; lieux, pratiques et formation des savoirs de l'espace

    , ,

    • Ecole normale superieure lettres et sciences humaines
    • 14 September 2010

    Les années 1760-1860 sont marquées en France par l'apparition des premières formes d'une institutionnalisation de la géographie. De nombreux débats animent alors les mondes académiques et professionnels sur la nature et les fonctions sociales de la géographie. Mais les savoirs auxquels renvoie la géographie durant toute cette période se caractérisent par une grande diversité, et parfois par des contradictions, du point de vue des formes qu'ils adoptent, des pratiques dont ils sont l'expression, des intentions qui les animent, voire des parcours individuels qui les portent. En réalité ce sont des cultures géographiques différentes qui se fréquentent, et s'affrontent parfois, au sein de ce qui est appelé « la géographie ». La diversité de ces cultures savantes apparaît dans les objets étudiés, mais aussi dans les langages, les instruments, les pratiques cognitives et sociales, voire dans les projets politiques où la géographie est impliquée. Comment, dès lors, la géographie a-t-elle mis en ordre les formes de savoir qui la traversent ? Quelles ont été les cultures géographiques qui se sont croisées à cette époque et comment peut-on les caractériser ? Dans quels dispositifs épistémiques, mais aussi matériels et institutionnels les pratiques géographiques se sont-elles rencontrées, reconnues, ignorées, repoussées et mélangées ? Est-il possible d'identifier divers modes de rationalité savante et divers types de savoirs de l'espace, qui auraient coexisté au sein de la géographie moderne ?

  • Bashung(s), une vie

    Marc Besse

    • J'ai lu
    • 25 October 2011

    Biographie établie à partir d'une série de 200 entretiens menés avec le chanteur. Il y évoque ses succès et ses échecs, ses espoirs, le milieu du show-business, des années 1970 à aujourd'hui. Le récit est préfacé par celui qui fut son confident et parolier et l'ensemble est illustré de photographies appartenant à la famille de l'artiste.

  • On connaît la chanson... Trois ou quatre minutes dans une vie, ce n'est pas grand-chose. Et pourtant, ces chansons ont changé nos vies. Elles en sont la bande son : elles nous parlent de notre propre vécu, en disent long sur une époque, une société. Mais derrière chacune, il y a un mystère : celui de leur naissance, parfois très hasardeuse, sinon douloureuse. Mystère qui devient parfois miracle quand ces chansons deviennent d'immenses succès, souvent à la grande surprise de leurs géniteurs. Il fallait les raconter, en une seule volume. C'est ici fait avec "Dessous de Songs" : 31 histoires échevelées sur l'incroyable genèse et le destin insoupçonné des 31 chansons françaises et internationales significatives de notre temps. 31 nouvelles pulpeuses, fiévreuses, malicieuses... 31 petits scénarios de vie, d'intimité créatrice, d'instantanés capturés dans la magie de l'instant et du contexte. Une saga où chacun vivra et revivra l'époque, l'esprit et la folie dans laquelle les chansons qui nous habitent se sont fabriquées et comment elles sont devenues des phares de notre culture collective. Ces chansons que vous connaissez vont maintenant vous parler d'elles, vous confier leurs mémoires : la nôtre. Peut-être dorénavant les écouterez vous d'une toute autre oreille...

  • BJORK

    Marc Besse

    • J'ai lu
    • 1 September 2004

    MusiqueLa musique en Librio, c'est près de 40 titres
    qui racontent la formidable saga des plus
    grands noms de la chanson, de la pop,
    du jazz, du reggae, du funk, de la techno...
    Des biographies inédites, rédigées par des
    journalistes spécialisés, pour (re)découvrir
    les stars d'hier et d'aujourd'hui.Un murmure, puis un cri, une voix fêlée venue
    d'ailleurs... On reconnaît Björk en une fraction de
    seconde. Chaleureuse et inaccessible, sophistiquée
    et provocante, timide et explosive, elle déconcerte
    son public autant qu'elle le séduit. «J'aime m'en
    remettre à la magie», dit-elle en parlant de sa
    musique. Et la magie opère... La fée islandaise est
    devenue en une décennie la grande prêtresse de
    l'électro-pop, respectée par ses pairs et admirée
    par d'innombrables fans.

  • Automne 1989 : Marc Besse rencontre quatre garçons pleins de rage et d'avenir, alors qu'Aux Sombres héros de l'amer? vient d'électriser une salle de concert toute entière. Le lien établi ce soir-là entre le quatuor et le journaliste ne se rompra jamais, et Marc deviendra l'oreille puis la mémoire de ce groupe hors normes. Patiemment, inlassablement, il recueillera les états d'âme, les anecdotes, les révélations et témoignages qui feront de lui le plus grand spécialiste de Noir Désir.

    Comment survivre au succès?? Grandir sans se perdre en route?? C'est à ces questions que répond Marc Besse, comme à celle du 27 juillet 2003, où tout s'est effondré en quelques heures dans la chambre 35 du Domino Plaza Hotel de Vilnius, en Lituanie. L'auteur lève aussi le voile sur huit ans de silence, de rendez-vous manqués, de méandres et vicissitudes racontés sans détours, jusqu'à ce qu'épuisé, Serge Teyssot Gay ne jette l'éponge et sonne le glas du groupe, le 30 novembre 2010.

    Journaliste historique des Inrockuptibles et auteur de l'incontournable biographie Bashung(s), une vie, Marc Besse signe un document inédit, véritable bible de Noir Désir. Sans concession, ni fausse pudeur, l'auteur se plonge dans la réalité de quatre hommes qui crurent pouvoir tenir bon, jusqu'au bout, jusqu'à la mort.

  • Indochine

    Marc Besse

    • J'ai lu
    • 23 December 2008
  • Bashung, soudain, parlait de Johnny Kidd, et se roulait sur scène pendant " Shakin'All Over ". Façon Vince.

  • Noir desir

    Marc Besse

    • J'ai lu
    • 9 September 2003

    Musique La musique en Librio, c'est près de 40 titres qui racontent la formidable saga des plus grands noms de la chanson, de la pop, du jazz, du reggae, du funk, de la techno... Des biographies inédites, rédigées par des journalistes spécialisés, pour (re)découvrir les stars d'hier et d'aujourd'hui.
    Groupe phare de la scène rock française, Noir Désir émerge au début des années 1980. Inspiré par le punk blues et par la poésie de Mallarmé ou de Lautréamont, le groupe réalise son premier tube avec «Aux sombres héros de l'amer» en 1989. Suivent cinq albums toujours plus révoltés les uns que les autres, qui évoluent d'un rock tempétueux vers des sonorités plus innovantes et subtiles.
    Malgré un succès mérité et une double Victoire de la Musique en 1998, Noir Désir, symbole d'un rock militant et populaire, reste fidèle à ses convictions et à son refus du compromis. Les quatre Bordelais veulent préserver leur liberté de pensée. Leur engagement sur le terrain associatif et politique le prouve: lutte contre le racisme, la mondialisation et le fascisme, pour la fraternité et la tolérance...
    Pour Noir Désir, la musique sert la parole, une parole vraie, humaine.

  • Noir désir ; point final

    Marc Besse

    • Ring
    • 9 January 2014

    Trois ans après l'explosion du groupe, la bible de Noir Désir signée par le légendaire biographe des Inrockuptibles, actualisée et augmentée, enfin en édition poche.

    Plus qu'une biographie, "Noir Désir à l'envers, à l'endroit" est un voyage en apnée au coeur de Noir Désir : LE groupe de rock qui fut à la France ce que les Rolling Stones furent au monde. Un groupe toujours sur le fil du rasoir, un collectif en perpétuelle remise en cause qui a fait du débat interne le moteur de sa création. Quatre égos en négociation permanente, mais cimentés autour de valeurs musicales et de convictions citoyennes : Bertrand Cantat l'éternel exalté utopiste, Serge Teyssot Gay le tellurique inventeur guitariste, Jean-Paul Roy le silencieux bassiste et Denis Barthe, le batteur pacificateur. Un groupe qui changera le visage de la musique en France et n'aura de cesse de se ré-inventer... pour survivre.

    Et Noir Désir survivra, en toute intégrité, imposant une intransigeance artistique et une droiture exemplaire, malgré les vents contraires et les vertiges des sommets réservés à ceux qui tutoient l'admiration populaire. Jusqu'à ce 27 juillet 2003, où tout s'est effondré en quelques heures dans la chambre 35 du Domino Plaza Hotel de Vilnius en Lituanie. Comment Noir Désir aurait-il pu survivre à la catastrophe ultime ? Comment continuer après la tragédie de la mort ?

    Ils en garderont pourtant l'illusion, pendant huit ans d'épreuve. Huit ans de points de suspension, d'épreuve, de soutien indéfectible à leur chanteur et ami Bertrand Cantat condamné pour le meurtre de sa compagne Marie Trintignant. Huit ans de silence, de tentative de retour dont « A l'envers à l'endroit » raconte sans détours les méandres et les vicissitudes, jusqu'à ce que, épuisé, Serge Teyssot Gay ne jette l'éponge et sonne le glas du groupe, le 30 novembre 2010.

    Indisponible

empty