Jean-Daniel Magnin

  • Le stagiaire devient, après une série de malentendus, l'homme providentiel puis l'homme à abattre. La comédie épingle la catastrophe de la société du travail, portrait narquois du monde professionnel et de ses délires.

  • Marsus, artiste inconnu du grand public, s'est jeté dans un broyeur à ordures après que sa femme Mildy l'a quitté pour jouer dans le soap opera de Schulman.
    Depuis vingt ans, tous le croient mort. Or, Marsus est devenu Pirole, le gardien du musée consacré à son oeuvre. Une nuit, Mouchk et Vrrt, deux visiteurs du musée, s'y laissent enfermer et réussissent à faire fonctionner le Centre du monde, une installation de Marsus : apparaissent alors les personnages du soap opera de Mildy. Cette " gentille comédie qui s'est laissée aller à son élan de sincérité ", cette farce sur la tragédie du public propose une vision burlesque de la société du spectacle à son apogée virtuelle, visitée par des personnages en mal de culture.

  • Leviathan coccyx

    Jean-Daniel Magnin

    Autour de la figure de Leviathan Coccyx, dictateur nouvellement renversé, se
    dessinent, sur fond d'humour noir, les névroses et folies d'une famille où l'amour et la mort se mêlent de manière brutale. Renversé par le nouveau pouvoir en place, le dictateur Leviathan Coccyx fuit avec sa femme Anastasia et sa fille Marilé ; c'est dans la maison de campagne de sa bonne Lolio
    qu'il trouve refuge. Dehors, le peuple réclame son suicide, mais Leviathan n'a qu'une obsession : le sexe, partout, tout le temps. Tout aussi délurés, les autres personnages laissent libre cours à leurs pulsions. Anastasia, ancienne internée psychiatrique, souhaite s'exiler avec l'argent du pouvoir. Marilé, quant à elle, est une jeune fille fragile, follement amoureuse de son père. C'est Lolio, la bonne, qui s'occupe des névroses de tous, couchant avec le père, faisant des piqûres à la mère comme à la fille. Au centre de cet univers passionnel, incestueux et cruel, le drame se construit et se chorégraphie autour d'un cercueil, ancien présent de Leviathan à Lolio. Marilé veut y dormir. Leviathan rate son suicide, viole et tue l'espionne mademoiselle Fuchs, dont le rectum était équipé d'un émetteur. Il faut fuir en cachant Leviathan dans le cercueil, mais, jamais en retard d'un caprice, il refuse.

  • Notre époque ayant autant de mémoire qu'un rhinocéros lancé au galop dans le vide, il ne nous a pas semblé vain de publier ces trois épais carnets aux pages couvertes d'une écriture enfantine, récemment trouvés au milieu d'un champ de fleurs sauvages, à l'est de la Silésie. Un jeune vagabond de vingt-neuf ans, mort d'épuisement dans son sac de couchage, les tenait serrés contre sa poitrine.Une première lecture nous a persuadé qu'il s'agissait des carnets de Thout' Nielsporte, ce chef facétieux qui, par l'entremise de son avatar aux yeux de caméléon, avait conduit les gamers du monde entier à s'affranchir des trois grands Éditeurs qui tenaient entre leurs griffes l'ensemble des jeux en ligne et des univers persistants. Le « Petit Alexandre le Grand » des mondes virtuels n'avait pas encore dix-sept ans, dans les années 2029, quand il libéra les MMORPG et les unifia en un seul continent, « la Pangée Libre », allusion au supercontinent qui devrait se former dans 250 millions d'années par la conjonction de l'Afrique, des Amériques et de l'Eurasie. Cette zone virtuelle libre, appelée aussi « Big Pizza » par ses usagers, était un immense conglomérat numérique rassemblant des jeux en ligne et des espaces 3D de toutes marques, qui n'avaient pas été conçus pour se retrouver connectés les uns aux autres. Thout' et ses guildes réussirent à créer des passerelles non prévues par les développeurs et à en prendre le contrôle. Ils entraînèrent des millions de joueurs dans un nouveau monde open source, géré directement par ses usagers, selon un système d'échange Peer-to- Peer où l'équipement informatique de chaque abonné était devenu un rouage du système global. La volatilisation soudaine de Big Pizza, le vendredi 18 février 2039 à 18 heures 09 GMT, est venue mettre fin à leur autonomie insolente, sans que les causes de ce Global Off n'aient jamais pu être clairement établies...Les trois carnets retrouvés apportent un éclairage inédit sur cet événement qui a précipité plusieurs millions de gamers professionnels dans la détresse la plus complète. Nous allions mettre sous presse ce témoignage sans attendre l'identification officielle du corps, lorsqu'est tombée la dépêche annonçant le résultat des analyses génétiques effectuées sur le cadavre. Il s'agit bien de Thout' Nielsporte, il s'agit bien de ses écrits.

  • Etranges créatures aux couleurs métalliques, les libellules fascinent l'être humain par leur charme et leur élégance. Le photographe naturaliste Daniel Magnin vous emmène à la découverte de ces insectes incroyables accompagnée des textes du philosophe Alain Cugno qui adopte avec malice le point de vue d'une de ces demoiselles.

  • Vents contraires est une initiative collaborative sur le web. Aujourd'hui, c'est un livre qui reprend les meilleurs mots, les meilleurs dessins, le bel esprit de résistance d'une revue monstre qui compte des centaines de milliers de lecteurs. Plus de 2 700 billets en ligne, dont 380 vidéos. Un million de pages vues.
    Jean-Michel Ribes : « Il était intéressant de proposer, via Internet, quelque chose qui ressemble à l'esprit du Rond-Point, une espèce de magazine en ligne. J'ai souhaité qu'on y réfléchisse ensemble et on a abouti à cette revue collaborative un peu iconoclaste, un peu farfelue, un peu incongrue, dans le sillage dadaïste ou la lignée de ces humoristes que Breton a réunis dans son Anthologie de l'humour noir, c'est-à-dire des gens qui bougent le monde avec esprit et humour, qui se détachent d'une actualité trop souvent prégnante et en font autre chose. J'ai proposé ce titre parce que j'imaginais quelque chose à l'envers de la mode, à l'envers du flot de la "bien-pensance", du flot du discours unique. » Un look de papelard typographié à l'ancienne. Les têtes des chroniqueurs dessinées par Stéphane Trapier. Des billets livrés dans leur phylactère qui s'empilent sans hiérarchie. Tel est l'aspect de Vents contraire. Après le succès des deux tomes du catalogue Le Rire de résistance imaginé par Jean-Michel Ribes, l'idée est venue de construire une encyclopédie du rire de résistance, un collaboratif.

empty