Points

  • « C'est un pays où l'on doit justifier sa vie en publiant au moins un recueil de poèmes. » écrit Dany Laferrière, dans son discours prononcé le 28 mai 2015 à l'occasion de son entrée à l'académie française. En Haïti, la poésie est considérée comme le genre littéraire par excellence. Il faut dire que des poètes incontournables du mouvement surréaliste sont passés par là. Aujourd'hui, une nouvelle génération de poètes voit le jour. Qui sont-ils ? A quelle source s'abreuvent-ils ? James Noël est allé à la rencontre de 65 poètes haïtiens pour récolter ce que chacun d'entre eux considère comme les cinq plus beaux poèmes qu'ils n'aient jamais écrits.

    Né en Haïti en 1978, James Noël est écrivain, poète, acteur et chanteur. Il est aussi fondateur de la revue lntranQu'îllités (éditions Zulma).

  • « Vice viscéral, je revendique la pyromanie comme une poétique, un état second, pour traverser le froid, la mort, et autres pièges de notre temps. La pyromanie est en vérité la dernière planche de salut de la chaleur humaine. » Le pyromane adolescent Les poètes sont-ils des pyromanes adolescents qui chantent l'espoir du monde ? Leurs mots embrasent les cours. Leurs amours nous donnent de quoi rêver et vivre. James Noël n'a d'autre métier que celui de pyromane. Pour lui, c'est la seule manière d'être : la fulgurance de l'enfant qui dit que toute nuit est jour férié par amour. James Noël est un cracheur de mots, un funambule qui déverse la poudre des étoiles.

empty