Sciences humaines & sociales

  • Comment la France et la Grande-Bretagne se sont-elles partagé le Moyen-Orient ?
    À travers une analyse novatrice, James Barr montre que de 1916, date des accords Sykes-Picot, à 1948, tout a été mis en place pour dynamiter la région : la Syrie à feu et à sang, la montée des extrêmes terroristes, le statut de Jérusalem et la maîtrise du canal de Suez.
    Revenant sur le duel aussi venimeux que mal connu entre Londres et Paris, ce récit écrit d'une plume fluide s'attache aux protagonistes du conflit - politiques, diplomates, espions et soldats - et éclaire les problématiques passées et actuelles du Moyen-Orient.

  • Comment la France et la Grande-Bretagne se sont-elles partagé le Moyen-Orient ? A travers une analyse novatrice, James Barr montre que, des accords Sykes-Picot, en 1916, à 1948, tout a été mis en place pour dynamiter la région : la Syrie à feu et à sang, la montée des extrêmes terroristes, le statut de Jérusalem et la maîtrise du canal de Suez en ont tour à tour été les détonateurs.
    Telles sont les répercussions d'un long face-à-face entre Londres et Paris dont la rivalité se cristallise autour de la question juive. D'un côté, les Anglais ont recouru aux sionistes pour contrecarrer les ambitions françaises au Moyen-Orient, conduisant ainsi à une escalade tragique de la tension entre Arabes et Juifs. De l'autre, les Français ont joué un rôle décisif dans la création de l'État d'Israël. Ils contribuèrent à organiser une immigration à grande échelle et une subversion violente et dévastatrice qui, en 1948, finit par engloutir un mandat britannique en déconfiture.
    Revenant sur le duel aussi venimeux que mal connu entre la Grande-Bretagne et la France, ce récit écrit d'une plume fluide s'attache aux protagonistes du conflit - politiques, diplomates, espions et soldats - et éclaire les problématiques passées et actuelles du Moyen-Orient.

  • In 1916, in the middle of the First World War, two men secretly agreed to divide the Middle East between them. Sir Mark Sykes was a visionary politician; François Georges-Picot a diplomat with a grudge. The deal they struck, which was designed to relieve tensions that threatened to engulf the Entente Cordiale, drew a line in the sand from the Mediterranean to the Persian frontier. Territory north of that stark line would go to France; land south of it, to Britain. Against the odds their pact survived the war to form the basis for the post-war division of the region into five new countries Britain and France would rule. The creation of Britain's 'mandates' of Palestine, Transjordan and Iraq, and France's in Lebanon and Syria, made the two powers uneasy neighbours for the following thirty years.
    Through a stellar cast of politicians, diplomats, spies and soldiers, including T. E. Lawrence, Winston Churchill and Charles de Gaulle, A Line in the Sand vividly tells the story of the short but crucial era when Britain and France ruled the Middle East. It explains exactly how the old antagonism between these two powers inflamed the more familiar modern rivalry between the Arabs and the Jews, and ultimately led to war between the British and the French in 1941 and between the Arabs and the Jews in 1948.
    In 1946, after many years of intrigue and espionage, Britain finally succeeded in ousting France from Lebanon and Syria, and hoped that, having done so, it would be able to cling on to Palestine. Using newly declassified papers from the British and French archives, James Barr brings this overlooked clandestine struggle back to life, and reveals, for the first time, the stunning way in which the French finally got their revenge.

empty