Jean-claude Gawsewitch

  • Quand un homme de foi destitué se libère du carcan de l'Église et s'engage auprès des opprimés.

    Véritable maître à penser de toute une génération déçue par le conservatisme d'une Église jugée parfois comme intolérante, Jacques Gaillot est devenu une figure incontournable de la scène médiatique et politique française. Aussi charismatique que Soeur Emmanuelle, aussi provocateur que Guy Gilbert, Jacques Gaillot n'a jamais cessé de lutter aux côtés des sans-papiers et des mal-logés. En janvier 1996, il crée le site Partenia qui lui permet de maintenir le dialogue, élargi à des milliers d'internautes de tous les horizons.
    Au jour le jour, il relate ses expériences, ses impressions de voyage, ses rencontres. Les massacres de Gaza, les morts dans les prisons, Cuba, Obama, qui, à peine récompensé par le prix Nobel de la Paix, envoie des renforts en Afghanistan, Jacques Gaillot pose sur le monde un regard plein de compassion. Il confie ses prières. Le rang ou le statut des hommes et des femmes qu'il croise sur son chemin importent peu. De ses Carnets se dégage le charme de l'écoute particulière de cet homme ; de chaque page émane un authentique témoignage du don de soi et du partage de la parole de Dieu.
    Pour celui qui a fait le choix des plus démunis, aucun combat n'est à exclure. Dix ans après sa révocation, il reste un infatigable semeur : toujours en chemin ! son immense tolérance est à l'image de son regard bleu, comme deux fenêtres grandes ouvertes sur un monde ensoleillé par la foi.
    Jacques Gaillot a aujourd'hui 75 ans. Cette date anniversaire est l'occasion pour lui de nous livrer ses réflexions comme on conte le monde, le soir, à la veillée.
    En humaniste engagé, le site Internet Partenia qu'il a mis en ligne depuis 4 ans connaît des records de fréquentation. Traduit en 7 langues, le site propose un forum, des carnets de route et des interventions sur l'actualité.

empty