Fayard

  • L'Etat secret

    Jacques Follorou

    • Fayard
    • 10 October 2018

    À la fin du mois de mai 2017, alors qu'Emmanuel Macron succède à François Hollande, un quotidien américain révèle que la France aurait fourni au contre-terrorisme irakien une liste de vingt-sept noms de djihadistes français aux fins d'élimination.
    Cette affaire faisait écho à une autre, survenue en octobre 2015 :
    Celle de Salim Benghalem, un ressortissant visé, en Syrie, par des frappes ordonnées depuis Paris.
    En réalité, aucun cadre juridique n'autorisait l'État à cibler ces Français. Il l'a décidé en secret, considérant qu'il était seul à détenir la vérité en matière de sécurité. Sans s'encombrer de contre-pouvoirs, ni de débats.
    Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. Services de renseignement, justice, Parlement... Sous le coup de l'émotion, et pour créer une illusion de protection, l'État a bouleversé l'équilibre de nos institutions. Il n'a cessé d'étendre son pouvoir au détriment de la démocratie.
    Au fi l d'une enquête glaçante dans les coulisses de l'État secret, Jacques Follorou raconte comment, en un tour de passe-passe, la démocratie a été mise à mal. Et comment cela n'a eu de cesse de nous affaiblir devant une menace terroriste toujours plus grande.

    Jacques Follorou est journaliste d'investigation au Monde. Il est notamment l'auteur de Démocratie sous contrôle : la victoire posthume d'Oussama Ben Laden (CNRS, 2014).

  • Le sujet est tabou. Il embarrasse les gouvernements, les élus, les magistrats et les policiers. Il terrorise des citoyens confrontés à une menace latente.


    Le milieu corse constitue, en effet, un pouvoir occulte et redouté. En Corse, où il fonctionne comme une véritable mafia. Sur le continent, où il domine le grand banditisme. Et à l?étranger, où il noea cessé de soeactiver.


    Retraçant loehistoire des « parrains corses » depuis plus de sept décennies, grâce à des archives inédites, des documents confidentiels et des centaines de témoignages, les auteurs de ce livre révèlent loeessor continu doeun système criminel plus puissant quoeil noey paraît.


    De 1930 à 1980, les parrains corses ont prospéré, entre Marseille et Paris, grâce à une solidarité clanique, des activités diversifiées, une violence rare, une implantation internationale et de solides appuis politiques. Les caïds corses ont dirigé la French Connection, filière française de loehéroïne, quoeil faudrait rebaptiser Corsican Connection. Ils ont été mêlés à la plupart des grands événements de loehistoire du pays, dans les coulisses de tous les pouvoirs, bénéficiant souvent de protections hors du commun.


    Au début des années 80, le milieu corse a connu un tournant historique en se repliant sur son île natale. Les parrains ont profité du paravent créé par loeactivisme des nationalistes. Aujourdoehui, ils contrôlent un territoire sur lequel ils imposent leur loi. Ils exercent une pression constante sur les élus locaux et gangrènent l?économie insulaire. Ils tiennent à distance loeappareil judiciaire et policier. Ils ont des amis haut placés...

empty