Jacques Olivier

  • Instrumentalisée de toutes parts, trahie, jugée et condamnée, Jeanne d'Arc reste une figure inaltérable de vérité, de liberté et d'espérance. Canonisée en mai 1920 en vue de réconcilier la France divisée entre catholiques et républicains, fêtée la même année comme symbole du patriotisme à la demande du Parlement, puis solennisée par l'Église en 1922 comme patronne secondaire de la France, elle offre un enseignement d'une incroyable actualité. Prophète de la nouvelle alliance, elle s'adresse autant au roi de France qui reçoit par le sacre son pouvoir politique « de par le roi du ciel », qu'à la hiérarchie de l'Église dont le pouvoir doit se mettre d'abord au service des choses divines, Dieu devant toujours être « Premier servi ».
    /> L'abbé Jacques Olivier dévoile ici le véritable sens de l'étendard de Jeanne, qui contient un enseignement politique et théologique lumineux pour notre modernité.
    Cette thèse doctorale est une explication précise et argumentée du mystère de sainte Jeanne d'Arc d'après les documents authentiques.

  • À quelques kilomètres d'Embrun dans les Hautes-Alpes, sur les bords du lac de Serre-Ponçon, jaillit soudain un château aux allures médiévales, le château de Picomtal. Au début des années 2000, les nouveaux propriétaires effectuant des travaux découvrent, au revers des planchers qu'ils sont en train de démonter, des inscriptions. Cent vingt ans plus tôt, au début des années 1880, le menuisier qui a monté le parquet dans les différentes pièces s'est confié. L'homme sait qu'il ne sera lu qu'après sa mort. Il adresse un message outre-tombe et parle de lui, de ses angoisses, de sa famille, de ses voisins, faisant revivre une société villageoise confrontée au progrès économique matérialisé par l'arrivée du chemin de fer, mais aussi à l'avènement de la République.
    Pour autant c'est surtout quand il évoque les secrets des uns et des autres, quand il parle de sexualité, que Joachim Martin s'avère un témoin passionnant des moeurs souvent cachées de son temps. On dispose de peu de témoignages directs des gens du peuple, mais cette façon de s'exprimer est totalement inédite. Qui plus est ces confessions revêtent un caractère exceptionnel. À travers son témoignage, sur luimême et son village, c'est ainsi toute une époque qui revit.
    Jacques-Olivier Boudon est professeur d'histoire contemporaine à l'université Paris Sorbonne où il dirige aussi le Centre d'histoire du XIXe siècle. Président de l'Institut Napoléon et directeur scientifique de la Bibliothèque Marmottan, il a publié une trentaine d'ouvrages consacrés à l'Empire et à l'histoire du XIX e siècle, dont Les Naufragés de la Méduse.

  • Le 21 septembre 1822, quatre sergents sont guillotinés à Paris. Trois d'entre eux avaient appartenu à la Grande Armée de Napoléon. Déçus par la monarchie restaurée de Louis XVIII, ils s'étaient laissé séduire par un projet d'insurrection fomentée par la Charbonnerie, société secrète où on retrouve des libéraux, et à la tête de laquelle est le célèbre général La Fayette. Découverte à La Rochelle en mars 1822, la conspiration donne lieu à un procès auquel échappent les chefs de file. Seuls sont condamnés des seconds couteaux. Les royalistes ultras désormais à la tête du pays ont voulu faire un exemple. L'indignation est générale. Pendant un siècle et demi, du jour de l'exécution à la Seconde Guerre mondiale, le martyr des quatre sergents de La Rochelle sera répété, raconté, révéré, employé comme un argument définitif contre une monarchie abusive, par les bonapartistes, bien sûr, mais aussi par les républicains de toutes les sortes.

    Jacques-Olivier Boudon dévoile non seulement les coulisses d'un des plus fameux complots du XIXe siècle, mais aussi celui d'un mythe fédérateur des oppositions au roi, au pouvoir arbitraire, à l'oppression, trente ans à peine après la Révolution française et la prise de la Bastille.

  • 2 juillet 1816. La frégate La Méduse s'échoue sur un banc de sable au large de la Mauritanie. Cent cinquante passagers sont abandonnés sur un radeau qui dérive pendant treize jours. Quinze seulement survivent. Quatre témoignent de cette expérience hors du commun. Leur récit bouleverse et divise la France de la Restauration. À travers la mise en cause du capitaine, c'est le gouvernement lui-même qui est attaqué. Au-delà de cette dimension politique, les Français découvrent avec stupeur cette aventure tragique et macabre où, sans provisions, les naufragés se sont entretués, les rescapés dévorant la chair des cadavres. Partant des récits des témoins et d'archives inédites, Jacques-Olivier Boudon nous raconte les rebondissements de ce drame qui touche les replis les plus sombres de l'âme humaine.

  • Napoléon et la dernière campagne constitue le troisième et dernier opus de Jacques-Olivier Boudon relatif à l'épopée napoléonienne sur le front après Napoléon et la campagne de Russie, 1812 et Napoléon et la campagne de France, 1814.
    L'annonce du débarquement de Napoléon à Golfe-Juan le 1er mars 1815 retentit comme un coup de tonnerre dans une Europe pétrifiée par l'audace de l'homme qui a dominé le monde pendant quinze ans. Acclamé à son retour, Napoléon retrouve en vingt jours ses habits d'empereur et s'engage dans une série de réformes libérales qui marqueront d'un sceau nouveau l'Empire des Cent-Jours. Mais il est très vite confronté à l'opposition irréductible des puissances européennes hostiles à ce retour. Dès lors la guerre est inévitable. Napoléon repart en campagne, mais il ne parvient pas à souder autour de sa personne une nation lasse de la guerre. Ce sera sa dernière campagne, une campagne courte ponctuée par la bataille de Waterloo, toujours controversée. À partir d'archives et de mémoires du temps, l'auteur met en scène cette dernière campagne de Napoléon, à la fois héroïque et tragique.

  • « Bérézina ! » Ce mot aujourd'hui passé dans le langage courant illustre à lui seul combien l'expérience de la campagne de Russie est ancrée dans la mémoire nationale. Cette mémoire est, du reste, partagée par les Russes qui font de 1812 un élément fondateur de leur histoire.
    L'affrontement des deux empires, alliés depuis 1807, qui se déroule dans la démesure avant de tourner au désastre, offre une dramaturgie qui se prête au récit : phase de préparation, début de la campagne jusqu'à son apothéose lors de l'entrée dans Moscou, bientôt en flammes, puis chute, avec cette lente retraite dramatique effectuée pour l'essentiel à pied, dans le froid glacial de l'hiver russe.
    Au-delà de la narration des principaux épisodes de cette expédition, une réflexion s'impose sur le traumatisme qu'a représenté cette tragique campagne. À travers des sources nombreuses, une littérature riche, Jacques-Olivier Boudon s'attache à croiser les approches pour nous aider à comprendre le rôle majeur de cet épisode dans la construction des mémoires européennes.

  • Grâce à une série étonnante de victoires (Champaubert, Montmirail, Montereau ou Craonne...), Napoléon a inscrit la campagne de France au coeur de son épopée. Même si elle s'achève par l'abdication de l'Empereur, elle est comparable aux actions d'éclat qu'il a pu conduire en Italie, en Autriche ou en Prusse. Napoléon, chef de guerre, n'a rien perdu de sa superbe. Il parvient toujours à galvaniser ses hommes et à donner l'impression à ses adversaires d'être à la tête d'une armée innombrable. Sans avoir été vaincu en une bataille décisive, l'Empereur doit cependant se résoudre à abdiquer, après la chute de Paris et la défection de ses proches. La campagne de France marque ainsi la fin de l'Empire.
    La France est lasse de dix ans de guerre et de quinze ans de pouvoir autoritaire. Le charisme de Napoléon ne suffit plus à entraîner les foules derrière lui. La population subit aussi pour la première fois les effets de la guerre, les violences qu'elle engendre, l'occupation du territoire, et aspire à la paix. Dernier épisode de l'affrontement qui a opposé les Européens à la France issue de la Révolution, la campagne de France scelle enfin le sort de l'Europe pour le siècle à venir.

  • L'auteur de cette maxime n?est autre que Napoléon qui expliqua même que la première qualité d?un général était de savoir émouvoir son armée. Il s?y employa mieux que quiconque et fit la démonstration de son génie également en matière rhétorique. Convaincu que « les mots étaient tout », il sut galvaniser ses troupes et de l?ouverture de la campagne d?Italie aux adieux à la veille garde, il prononça certains des plus beaux discours de guerre. Bien connues dans les pays anglo-saxons, ces proclamations et allocutions militaires sont tombées, en France, dans l?oubli. Elles sont réunies pour la première fois depuis la fin du 19e siècle.

  • Enfants de 1928 : Nés juste avant Grande Dépression, nous avons grandi en même temps que montaient les extrêmes droites en Europe. Puis sont arrivés les premiers congés payés et la réduction du temps de travail, la démocratisation de la TSF et la grande légende de l'Aéropostale... Nous avions 11 ans quand éclata la guerre, qui a pour nous le goût des topinambours et des rutabagas. Enfin, la libération du pays coïncida avec la libération des esprits - nous découvrions alors le jazz, le cinéma, la vie...

  • Lorsque Patrick, un archéologue, découvre le squelette d'une fillette en effectuant des fouilles sur un îlot du Vanuatu, sa vie bascule. Découvrir les circonstances de la mort de cette enfant lui semble la seule clé pour retrouver l'apaisement.
    Plus d'un siècle avant, sur ce même îlot, l'équipage d'un navire australien capture des hommes pour les emmener travailler dans des plantations en Australie. Le village est mis à feu et à sang.
    Avec cette enquête édifiante, Jacques-Olivier Trompas signe un roman polyphonique fort, ancré au Vanuatu en Mélanésie, qui revient sur la sombre pratique du blackbirding : un esclavage déguisé pratiqué à la fin du 19ème siècle dans tout le Pacifique. Blackbird propose une plongée haletante et révoltante dans ce que notre passé a de plus sombre...

  • Coupable

    Jacques-Olivier Bosco

    On a tous quelque chose à se reprocher...

    Internée à l'adolescence parce qu'elle souffrait de troubles psychologiques, Lise s'est liée à des filles avec qui elle a tout partagé, des « monstres » comme elle. Et elle a rencontré son double.
    Des années plus tard, Lise est lieutenante à la brigade criminelle de Paris. Quand elle est amenée à enquêter sur la mort de l'un de ses proches, le passé trouble de sa famille réapparaît. Et les secrets de son enfance refont surface.
    Que s'est-il réellement passé lorsqu'elle avait treize ans, dans cette ferme aux murs recouverts de sang ?
    Et pourquoi est-elle revenue, celle qu'elle appelait sa « jumelle », son double maléfique ?

  • Dessin de construction du meuble est, depuis des décennies, l'ouvrage de référence des étudiants en ébénisterie et menuiserie, mais aussi des professionnels du domaine (artisans, industriels, architectes d'intérieur...). Véritable outil pédagogique, il présente et représente, sous la forme de planches, les différents éléments constitutifs d'un meuble (éléments de structure, portes, tiroirs, abattants...), les techniques d'assemblages et les matériaux.
    Cette nouvelle édition, enrichie et entièrement actualisée, est à présent scindée en deux tomes. Le tome 1 est consacré au dessin (mise à jour des normes), aux différents types d'assemblages et aux matériaux. Des chapitres traitant des plans sur règle, des perspectives et de la lecture des plans de bâtiments ont aussi été ajoutés.
    Ce véritable livre-compagnon sera utile aussi bien lors de la scolarité que tout au long de la vie professionnelle.

  • Le cramé

    Jacques-Olivier Bosco

    Deux ans que le Cramé et sa bande, un vrai commando, braquent les banques et vident les coffres avec une détermination et une efficacité redoutables... Deux ans qu'ils se moquent du monde et que la police est sur les dents. Jusqu'à ce qu'un traître les balance dans les filets de Fabiani, le chef de l'Antigang, qui à l'issue d'un braquage en laisse plusieurs sur le carreau et colle le Cramé au placard. Mais celui-ci n'a qu'une idée en tête : se faire la belle... et retrouver l'enfoiré qui les a donnés ! Après une évasion rocambolesque, il infiltre le commissariat de Saint-Denis et se retrouve, bien malgré lui, dans la peau d'un flic à la recherche d'un môme disparu. Mais ses cauchemars de gamin des quartiers ressuscités, le pire devient alors possible... Le problème avec le Cramé, c'est que même l'enfer ne veut pas de lui !

  • Dictionnaire des évêques français du XIXe siècle Nouv.

    Voici le grand livre de référence qui manquait à l'histoire du XIXe siècle : ce dictionnaire sans précédent rassemble les notices des 524 évêques concordataires nommés entre 1802 et 1905 et des 23 évêques in partibus ayant exercé en France. Jacques-Olivier Boudon fait ici revivre une des élites de la société française du xixe siècle, les évêques étant à la fois observés dans leur parcours avant l'épiscopat, dans leur action au sein de leur diocèse, mais aussi dans leurs rapports aux différents régimes politiques comme à l'égard de Rome.
    Entre le Concordat et la séparation des Églises et de l'État, voici les vies des protagonistes de l'incroyable saga politicoreligieuse de ce siècle.
    Une somme essentielle pour appréhender le xixe siècle et pour comprendre les défis contemporains de l'Église et de sa hiérarchie.
    Un indispensable.

  • À la fois outil pédagogique et source d'inspiration, Dessin de construction du meuble est, depuis des décennies, la référence des étudiants en ébénisterie et menuiserie, ainsi que des professionnels du domaine (artisans, industriels, architectes d'intérieur...). Entièrement refondu, très enrichi et actualisé à l'occasion de cette nouvelle édition, l'ouvrage dresse en deux volumes un panorama exhaustif des techniques de conception du mobilier : les éléments constitutifs d'un meuble et la façon de les représenter puis de les assembler, les matériaux utilisés, jusqu'à l'agencement.
    Le tome 2 consacre 70 planches illustrées et commentées à la conception du mobilier et aux ouvrages d'agencement ; les parties dédiées à l'agencement sont entièrement nouvelles et traitent des locaux privés (cuisine, salle de bains...) comme publics (habillages muraux, comptoirs de vente...).
    Il est précédé d'un tome 1 sur le dessin de meuble, les assemblages et les matériaux.
    Ce véritable livre-compagnon sera utile aussi bien lors de la scolarité que tout au long de la vie professionnelle.

  • Toute organisation doit se fixer des objectifs, mais pour les atteindre, elle est confrontée à une multitude de risques dont le contrôle interne doit garantir la maîtrise.
    Afin de s'en assurer, les directions se dotent d'un support d'évaluation et de surveillance : l'audit interne.
    Vous trouverez dans ce livre une synthèse de ce qu'il faut savoir pour conduire une action de maîtrise des risques sur les principales activités et processus de l'organisation.
    Enrichie de nombreux retours d'expérience, cette édition entièrement mise à jour présente des repères méthodologiques et de nouvelles fiches pratiques opérationnelles nécessaires à la conduite d'une mission d'audit, efficace et efficiente.
    Elle est complétée par quinze référentiels de risques qui s'appuient sur les dispositifs de contrôle interne et de gestion des risques préconisés par l'AMF et le référentiel COSO.
    Cet ouvrage propose aux auditeurs et contrôleurs internes une démarche performante de gestion des risques, qui permet de gagner en qualité, rapidité et intégrité, en s'appuyant sur la solution informatique innovante ROK.

  • Fils de Zébédé, Jacques est, avec son frère Jean, un des premiers disciples de Jésus. Très proche du Christ, il est présent à tous les événements majeurs dont la Transfiguration, le jardin des Oliviers...

  • Brutale

    Jacques-Olivier Bosco

    Le jour, Lise Lartéguy est flic au Bastion, le nouveau 36. Méthodes expéditives, close-combat, la belle frise souvent les limites de la légalité.
    La nuit, elle enfile son casque de moto et libère sa Bête intérieure. Cette Bête qui la fait souffrir. Brutale. Très brutale.
    Dans son viseur : des égorgeurs de jeunes vierges, qui n'hésitent pas à mitrailler des gendarmes à l'arme lourde. Son frère, Camille, fait partie des victimes. De quoi réveiller le Monstre qui est en elle...

  • La campagne d'Egypte, commencée par Bonaparte en juillet 1798, représente l'un des moments les plus forts de l'épopée napoléonienne, malgré son échec final. C'est aussi l'un de ceux qui ont suscité le plus de récits de la part des acteurs de l'événement.
    L'expédition fait renaître le mythe de l'Egypte ancienne, celle des Pharaons, d'Alexandre et de Cléopâtre, d ans le cadre d'un courant d'égyptomanie qui fait alors fureur en France.
    La participation de près de 150 savants qui rentrent chargés de trésors et des résultats de leurs recherches a aussi contribué à la renommée d'une expédition qui apparaît d'emblée comme un choc entre deux civilisations.
    Mais on ne saurait oublier qu'il s'agit d'abord d'une campagne militaire qui mobilise une flotte de plusieurs centaines de navires pour acheminer près de 40 000 hommes de l'autre côté de la Méditerranée. Loin de l'Europe, les troupes du général Bonaparte découvrent un nouveau terrain d'action et une autre façon de faire la guerre. La colonisation de l'Egypte par les Français, au-delà des réformes imposées au nom de l'exportation des principes de 1789, s'est traduite par une politique de répression systématique vi sant à faire plier le peuple égyptien à la foi française. Les différentes formes de violence de guerre seront au coeur de l'ouvrage, qui invite à mettre l'accent sur les témoignages des acteurs, tant du côté français qu'égyptien, mais aussi anglais. De fait, c'est en suivant le destin des combattants, mais aussi des civils, choisis de part et d'autre, que ce livre racontera la campagne d'Egypte.

  • La chute de Robespierre a libéré les corps dans tous les sens du terme et ouvert la voie à un regain de libertinage, notamment dans la haute société parisienne.
    La tutelle de l'Église se fait moins pesante et la mobilisation de millions de jeunes gens à partir de 1793, change la sexualité : recours plus fréquent à la prostitution, apparition du préservatif, augmentation des viols, banalisation des rencontres de passage...
    Pour autant, avec l'Empire, de nouvelles contraintes s'imposent : Code civil puis Code pénal tentent d'encadrer la sexualité. La littérature érotique est surveillée, interdiction est faite aux femmes de s'habiller en hommes... Faut-il y voir un retour en arrière ? Que reste-t-il des libertés conquises à la Révolution ?
    Et plus généralement, comment fait-on l'amour sous l'Empire ? Avec qui ? Allant pour la première fois bien au-delà des aventures des principaux personnages de l'État, à commencer par Napoléon lui-même, cet ouvrage révèle quel était le rapport au sexe des Français du début du XIXe siècle.

  • Du Mont-Saint-Michel à la grotte de Sainte-Baume, des alignements de Carnac à l'abbatiale Sainte-Foy de Conques (que vous retrouvez en couverture de cet ouvrage), de l'institut Karma Ling, d'Arvillard, à Saint-Guilhem-le-Désert, ce beau livre vous invite à la découverte de 40 sites de France où souffle l'Esprit.
    Qu'ils soient préhistoriques ou issus des grandes traditions religieuses juive, chrétienne, musulmane ou bouddhiste, ces hauts lieux de la spiritualité ont chacun marqué l'histoire et la géographie d'une région et, plus encore, les femmes et les hommes qui s'y sont arrêtés.

  • Des flics désabusés, en bout de course.
    Des jeunes en colère, prêts à tout pour de l'argent facile.
    Des tueurs de flics qui ont soif de meurtres.
    Un homme en quête de vengeance.
    Des ingrédients explosifs pour un roman qui vous tient en haleine de la première à la dernière page !

  • Cet ouvrage expose les réformes et changements qui ont marqué ces dernières années, aussi bien en France qu'en Europe. Les auteurs dessinent les nouvelles trajectoires prises par les partis politiques français. Poursuivant l'oeuvre entreprise par le professeur Jean- Jacques Chevallier, les auteurs se livrent à une étude chronologique du fonctionnement du pouvoir en France.

    Les + de cette édition :
    - ouvrage de travail indispensable aux étudiants de premier cycle d'études de droit (Université et instituts d'études politiques) ;
    - ouvrage de référence dans le monde politique et administratif ;
    - grand public intéressé par la vie politique de la France ;
    - des auteurs reconnus en la matière.

empty