Jacques Borgetto

  • « Depuis 2007, j'ai parcouru le Tibet de nombreuses fois et en toute saison. À chaque voyage, j'ai constaté de nombreuses évolutions du territoire : les routes, les autoroutes morcellent de plus en plus les paysages des grands plateaux. J'ai souvent pensé que ces changements serviraient les Tibétains.
    Il n'en est rien : aucune infrastructure n'est destinée à desservir les petites villes et les campements. La colonisation chinoise est de plus en plus évidente à Lhassa, ville sainte.
    Cette politique s'accompagne d'une destruction de l'habitat tibétain, remplacé par la construction de logements à destination des Chinois. Cette politique volontariste tend aussi vers la sédentarisation des nomades des hauts plateaux avec pour corollaire la construction de villes nouvelles. » [...].
    Jacques Borgetto

  • La route, donc notre chemin, peut être inscrite de mots. Mais, on le sait, encore, de visages fixés à la fraction de la seconde, de paysages façonnés comme des ombres tenaces, de lignes pures qui recréent la sensation. Où trois petites silhouettes d'enfants mennonites, un chien blanc presque fantomatique, une fête de village avec ses danseurs aux corps arqués comme dans une peinture de Botero, ou simplement, le vide et l'espace d'un parking crépusculaire, s'inscrivent dans notre regard. Les trajets photographiques de Jacques Borgetto au Chili ou en Argentine - des salines d'Atacama au geyser de del Tatio, ou de la pampa Santa Rosa à la péninsule de Valdés - ne sont presque plus des lieux.

  • évanescence

    Jacques Borgetto

    Le Japon représente un nouveau chapitre dans le parcours et dans l'oeuvre de Borgetto, un chapitre où résonne une autre et nouvelle musique. De ses derniers voyages, il a rapporté une série de petites images, précieuses comme des bijoux. Envoûtantes comme des élixirs et apaisantes comme du baume. Très différentes des précédentes par leur forme et leur composition, mais encore une fois habitées par une pudeur et une délicatesse dont il est maître.
    Le nom de la série "Évanescence" restitue bien l'esprit d'une photographie empreinte de respect et de nostalgie pour un monde qui perpétue encore le culte du passé et des traditions. Au coeur du Japon d'aujourd'hui, dans une dimension hors du temps, survivent les rituels des voeux et des offrandes aux dieux, aux temples de la cité monastique de Koyosan, bien que l'on puisse désormais y arriver directement depuis l'aéroport et que les tours touristiques s'y succèdent, tout au long de la journée. Tout comme se poursuit l'enchantement des promenades rituelles, le long du Chemin de la Philosophie, au milieu des cerisiers et de la végétation, immuable depuis des siècles, des jardins de Kyoto. [...].
    Laura Serani

  • "Lorsqu'il parcourt la planète, Jacques Borgetto observe les signes et les formes que la réalité s'amuse à lui offrir, la restituant en une mosaïque d'images dont le montage cut permet de révéler des correspondances inattendues : entre une petite fille noire à la robe blanche portant un bouquet de fleurs et l'océan roulant sur des rochers, entre des jeux de plage et une chapelle de campagne, entre une antenne de télévision et une cage à oiseaux, entre une mère protégeant son enfant sous un parapluie et la place d'une ville anonyme photographiée derrière une vitre.
    Ayant évacué la lourdeur de la chambre 4 x 5 pour la légèreté du téléphone portable, la précision technique pour le geste libre de la petite boîte de vision tenant dans la poche, le photographe globe-trotteur a parié sur l'instantanéité de ce qui surgit plutôt que sur le dispositif qui construit de la belle image.
    Qu'il soit en France, au Tibet, au Mali, au Japon, en Argentine, au Chili ou en Norvège, Jacques Borgetto poursuit inlassablement en actes photographiques un journal intime ayant pour ambition de fixer des vertiges, des sensations, d'étranges perceptions, des étonnements, des riens qui sont des totalités, le ballet enchanteur de l'existant." [...].
    Fabien Ribery

  • Ce livre recueille des images faites récemment par Jacques Borgetto dans le cadre d'une résidence à la cité du cheval à Maisons-Laffitte.
    Habituellement son terrain de prédilection est en lien avec le voyage en Argentine, au Chili ou au Tibet.
    Cette nouvelle série de photographies est loin de tout exotisme, c'est son auteur même qui déplace sa propre personne, sa propre solitude et sa propre perception.
    Filigranes a publié deux ouvrages avec Jacques Borgetto : "L'Autre versant du monde" et "Nous avons fait un très beau voyage".

    Sur commande
  • Ce Précis présente de façon exhaustive le système français de sécurité sociale en rendant compte non seulement des règles juridiques qui régissent son fonctionnement, mais aussi du contexte social et économique, national et international qui détermine son organisation. La présente édition intègre l'ensemble des réformes survenues au cours des dernières années qui ont modifié, voire remodelé, les régimes de retraites, l'organisation et le fonctionnement de l'assurance maladie, l'assurance chômage, les régimes spéciaux... Illustrée par de nombreux tableaux, elle comporte une masse considérable de références bibliographiques et jurisprudentielles qui permettront au lecteur d'approfondir les sujets de son choix.

    Sur commande
  • Ce Précis présente de façon exhaustive le système français de sécurité sociale en rendant compte non seulement des règles juridiques qui régissent son fonctionnement, mais aussi du contexte social et économique, national et international qui détermine son organisation.
    La présente édition intègre l'ensemble des réformes survenues au cours des dernières années qui ont modifié, voire remodelé, les régimes de retraites, l'organisation et le fonctionnement de l'assurance maladie, l'assurance chômage, les régimes spéciaux... Illustrée par de nombreux tableaux, elle comporte une masse considérable de références bibliographiques et jurisprudentielles qui permettront au lecteur d'approfondir les sujets de son choix.

empty