Jacqueline Laufer

  • Depuis trente ans, l'égalité professionnelle figure en bonne place sur l'agenda politique de la France comme des pays de l'Union européenne ainsi que sur l'agenda des entreprises et des partenaires sociaux. Pourtant, sa mise en oeuvre reste très largement incomplète comme en témoigne la persistance des inégalités entre hommes et femmes sur le marché du travail. Une synthèse et un outil très pédagogique d'analyse des politiques et des dispositions de mise en oeuvre de l'égalité professionnelle, et une mise en perspective de l'articulation constante entre logiques juridiques, négociation sociale et logiques managériales. Retour et perspectives sur la révolution radicale qu'a connue la situation des femmes, qui encore inachevée.

  • 29,6?millions de personnes actives en France, dont plus de 14?millions sont des femmes.
    Elles n'ont jamais été autant diplômées et autant présentes dans toutes les catégories professionnelles. Et pourtant, les inégalités de genre sur le marché du travail persistent et se renouvellent.
    L'enjeu de cet ouvrage est de faire dialoguer la recherche sur le genre au travail et les mouvements revendicatifs de femmes, notamment féministes et syndicalistes.
    La décennie 2010 a été celle du renouveau des luttes sociales et écologistes, où les femmes ont fait entendre leurs voix. Au sein du «?printemps arabe?», des «?Gilets jaunes?», contre les fermetures d'usines, qu'elles travaillent dans les services publics ou privés (maisons de retraite, hôpitaux, écoles, commerce, nettoyage), toutes se sont mobilisées pour dénoncer leurs conditions de travail, de salaire et d'emploi ou la réforme des retraites.
    Ici, chercheuses et militantes reviennent sur ces luttes et interrogent les effets des politiques d'égalité professionnelle, les enjeux genrés de l'espace numérique ou encore les conséquences professionnelles des violences conjugales.
    Interrompues par la crise sanitaire et le confinement, les mobilisations n'ont pas pour autant quitté le terrain médiatique. Au contraire, ce fut l'occasion inattendue de rendre visibles la présence des femmes dans les métiers essentiels, la pénibilité et le manque de valorisation de leurs emplois.

  • Ce livre tente de rendre compte, discipline par discipline, de l'émergence d'analyses sexuées du monde du travail. Il montre comment l'introduction du masculin/féminin renouvelle les approches, les problématiques et les concepts. Il explicite également les difficultés, les blocages et les embûches de l'exercice : le temps de la connaissance n'est pas toujours celui de la reconnaissance.
    Retracer le parcours de la question des différences de sexe dans les sciences sociales du travail : tel est l'objet de cet ouvrage collectif pluridisciplinaire et international. Organisé par le groupement de recherche MAGE (Marché du travail et genre), il rassemble vingt et une contributions émanant de sociologues, d'historien(e)s, d'économistes, de statisticien(e)s, de juristes, de politologues, de philosophes et d'anthropologues venus de différents pays.
    />

  • La collection " Sciences sociales et sociétés " est dirigée par Dominique Desjeux, professeur à l'Université de Paris V - Sorbonne. Elle témoigne des recherches actuelles et des rencontres entre disciplines différentes des sciences humaines. Certains ouvrages montrent le lien entre enquêtes, résultats d'enquête, conditions sociales et méthodologiques de l'interprétation, modèles interprétatifs mobilisés et diffusion.

    Sur commande
empty