Jérôme-Arnaud Wagner

  • Ans, Emmanuelle perd la vie suite à une erreur médicale, laissant son mari et leurs deux petits garçons désemparés. Jérôme-Arnaud offre à sa femme le plus beau des hommages, et entreprend de raconter leur histoire. Avec délicatesse et sensibilité, il nous prouve que l'amour peut être plus fort que la mort.

  • Alexandre est écrivain. En villégiature dans la villa provençale d'un ami, il rencontre une femme qui l'éblouit immédiatement et suscite chez lui un incroyable sentiment de déjà-vu. Mais la belle disparaît. Alexandre se met alors à rêver d'elle à d'autres époques. Peu à peu, obsédé par la recherche de cette femme dont il n'a que le prénom, Laura, il se met à passer plus de temps dans le rêve que dans la réalité. Mais Alexandre rêve-t-il vraiment ? Et s'il avait la faculté de se déplacer dans le temps et l'histoire pour retrouver sa bien-aimée dans leurs vies antérieures ? Arrivera-t-il à mettre un terme à leurs séparations pour vivre enfin son bonheur avec elle ? Ou perd-il simplement la tête ? Que choisira-t-il de faire de cette énergie positive qui dépasse sa propre histoire...

    Quand deux êtres sont liés par un amour puissant, il est écrit que cet amour permettra à leurs âmes de se retrouver dans d'autres lieux et d'autres temps. C'est l'histoire d'un grand Amour qui s'affranchit des frontières du temps et du conscient, pour se réincarner au fil des époques, se jouant des lieux... et même des tentatives de meurtre.

  • C'est une histoire d'amour hors du commun, avec trame policière en toile de fond ; le roman met en scène une femme très actuelle, une femme belle, douée de beaucoup de qualités mais doutant d'elle-même, une femme indépendante et pourtant d'une grande fragilité, une femme généreuse et idéaliste, trop parfois au risque de se mettre elle-même en péril.

    Alison croit encore au Prince charmant, et va tomber sous le charme trompeur de Franck, un bel américain, pour qui elle abandonne tout, son métier de journaliste, son pays, et surtout Max, son véritable amour secret, pour suivre ce dernier outre-atlantique. Max, fou de douleur, est victime d'un accident, fauché par une voiture sur le macadam parisien, et tombe dans le coma. Ce n'est qu'arrivée à Los Angeles, la « cité des anges », qu'Alison se rendra compte peu à peu que Franck n'est pas vraiment l'homme qu'elle croyait épouser, et qu'elle a perdu Max, son véritable amour, son ange gardien...

    Cette femme au grand coeur va soudain se trouver mêlée à une intrigue policière dans le monde de la télévision où elle évolue, et prise dans une machination infernale qui semble en route pour la broyer. Elle s'accroche d'abord au rêve du grand amour mais découvre la monstruosité d'un homme pour qui elle a pourtant tout sacrifié, elle est déterminée et veut réussir sa vie de journaliste, mais n'y trouve que l'injustice et la cruauté.

  • Raphaël (qui est l'auteur à la première personne), journaliste et écrivain issu d'une famille bourgeoise, idéaliste qui jusque-là désespérait du grand amour, tombe soudain fou amoureux de Laura, une comédienne qu'il voit la première fois sur les planches au théâtre, femme d'une grande beauté d'origine indienne, qui est une enfant de la DAS. Après ce coup de foudre fulgurant qui s'avère réciproque, ils se marient malgré les critiques familiales, et ont des jumeaux Jules et Matisse. Alors que ces derniers viennent d'avoir quatre ans et qu'ils s'apprêtent à fêter le réveillon de Noël avec leurs parents et leur parrain Marc, l'éditeur et meilleur ami de Raphaël, le pire se produit. Laura, que Raphaël a quitté sur un quai de métro, disparaît soudainement. L'Inspecteur Pouriakov chargé de l'enquête appellera Raphaël dans la nuit pour lui annoncer que toutes les affaires de sa femme ont été retrouvées flottant sur la Seine, sous le Pont Neuf, d'où elle a été probablement précipitée par un déséquibré. Même si le corps ne sera jamais retrouvé, la Police finit par classe l'affaire et par conclure à la mort de la jeune femme.

  • « Certains soirs où la nuit était particulièrement belle, nous redescendions dans le jardin, afin de mieux voir la lune. Alors que le vent soufflait légèrement et faisait se balancer les ombres des immenses cèdres du Liban comme des sentinelles imposantes mais rassurantes, et que toutes les odeurs parfumées de cette terre du midi venaient chatouiller nos narines, ma grand-mère me prenait par la main, et nous nous enfoncions tous les deux dans l'obscurité de la nuit, seulement éclairés par la lune. Nous allions ramasser des feuilles de tilleul pour faire une tisane ; ma grand-mère disait qu'elle aidait à bien digérer, et à dormir, ce qui était vrai. Et puis surtout, nous regardions notre amie la lune : -Tu vois, mon chéri, la lune est menteuse! -Pourquoi, Manette? -Eh bien, lorsqu'elle est en forme de croissant, c'est qu'elle décroît, et lorsqu'elle dessine au contraire un D, c'est qu'elle croit ! Depuis, je ne regarde plus tout à fait la lune de la même façon, et j'ai appris à me méfier de l'apparence des choses. » Après le succès de N'oublie pas que je t'aime, en hommage à sa femme disparue, Jérôme-Arnaud Wagner signe un deuxième livre sur son histoire d'amour avec sa grand-mère « Manette », et le lien qui les unissait par-delà les générations. Un îlot de douceur, une atmosphère d'antan et une plume d une grande sincérité.

  • « Ce récit, c'est l'histoire d'une famille en Provence comme il y en a beaucoup d'autres, le destin d'une famille dont mes grands-parents sont les vrais fondateurs, ceux qui marqueront les générations suivantes de leur empreinte, sous ce chaud soleil du Midi qui me manque tant, comme le soleil de leur âme qui me réchauffait le coeur.
    Ce premier tome retrace l'histoire de mon enfance sous leur protection, puis celle de l'adolescent qui part grâce à eux sur les sentiers de la gloire, et enfin du jeune homme qui a perdu ses illusions et quitte le Midi pour la capitale...
    Je l'ai commencé au début de ce nouveau millénaire, quelques mois après la disparition de ma grand-mère qui suivit celle de son mari, fou de révolte que j'étais à l'idée que tout ce qu'ils avaient fait pour moi et pour notre famille puisse être englouti à jamais dans le cimetière des souvenirs.
    Le projet est resté plusieurs années inachevé, mais aujourd'hui, huit ans plus tard, le voici terminé. J'ai maintenant le courage de le faire éditer pour qu'il en reste une trace car je crois que seule la pensée est immortelle et que l'écriture en fixe l'immortalité. »

  • « La berline explose le parapet de pierre et, tel un oiseau majestueux, prend son envol au-dessus d'une forêt de chênes-lièges, qui descendent en pente jusqu'à un ravin sans fond. Je suis en l'air, toujours vivant, pour très peu de temps. Au-dessus de moi, le ciel, dégagé, immense, infini ; au-dessous, la Terre des hommes. (.) C'est alors que, le sourire aux lèvres, tandis que l'oiseau de fer pique du nez vers le précipice, je revois soudain en un flash toute ma vie. » Un recueil de poèmes oublié sous le siège d'un avion. Emmanuel va tout faire pour le restituer à Emmanuelle, son auteur. De cette rencontre résulteront un coup de foudre, un mariage et des jumeaux, fruits de leur passion dévorante. Quelques années plus tard, sur une route départementale, un 4 x 4 fauche Emmanuelle sous les yeux de son mari et de leurs enfants. Et si ce n'était pas un simple accident ? Si Emmanuel avait la possibilité de rejouer sa vie et d'empêcher la mort d'Emmanuelle ? Si le destin leur donnait à choisir, non entre la vie et la mort, mais entre la vie et l'amour ?

empty