Jérôme Attal

  • Du baiser Nouv.

    Alors que les baisers sous leurs formes les plus vibrantes ou imprévues sont devenus presque subversifs, Jérôme Attal leur consacre un réjouissant patchwork de textes drôles et poétiques.
    Ceux que l'on donne, ceux que l'on reçoit, ceux que l'on manque, ceux que l'on fantasme... On trouvera dans ce livre une ode au baiser clandestin, des baisers pornographiques ou politiques, des souvenirs personnels qui font appel à la mémoire collective - le baiser échangé entre Rachel et Ross de Friends, celui de Sophie Marceau et d'Alexandre Sterling dans La Boum, chez Proust ou Truffaut, dans Cyrano de Bergerac ou chez Doisneau, les baisers dans l'art, la littérature, la musique et au cinéma.
    Mais surtout, vous trouverez dans ce livre un secret ultime : la recette imparable du parfait baiser !

  • « J'entendis le bruit d'un baiser, et la cloche tinta le point du jour. » Cette petite phrase des Mémoires d'Outre-Tombe est peut-être un détail, mais son écho hante encore le professeur Joe J. Stockholm. Qui est donc cette petite sonneuse de cloches de l'abbaye de Westminster qui, lors de l'exil de Chateaubriand à Londres, séduisit l'écrivain ? Existe-t-elle seulement ? Fauché par la canicule, le professeur ne le saura jamais. C'est son fils, Joachim, qui, reprenant le flambeau paternel, grimpera dans l'Eurostar à la poursuite du grand homme, sur les pas vagabonds d'un coeur amoureux...

    Cet ouvrage revu et corrigé par l'auteur est augmenté d'une nouvelle inédite ;

  • 37, étoiles filantes

    Jérôme Attal

    1937. Sur son lit d'hôpital entouré de jolies infirmières, Alberto est au paradis. Si seulement Isabel pouvait l'oublier un peu. Isabel qu'il s'apprêtait à quitter, en pleine rue, quand une voiture l'a percuté. Mais la voilà qui arrive, la bouche pleine de nouvelles de Montparnasse : « Ton ami Jean-Paul raconte partout que tu es ravi de ton accident. Qu'il t'est enfin arrivé quelque chose. » Ah le salopard ! Le fumier ! Il va la ravaler sa vacherie, les bouffer ses lunettes ! Une paire de béquilles plus tard, Alberto part en chasse. Tout Paris est en ébullition, et pour cause : l'histoire de l'art et de la littérature dans le combat du siècle ! Giacometti veut casser la gueule de Sartre !

  • Cinquante, c'est le nombre d'années écoulées depuis la séparation des Beatles et la naissance de Jérôme Attal. Le temps est donc à l'écriture, pour mettre dans cette double peine, beaucoup de joie. Son désir : partager en de courts récits tout ce que la musique peut changer en nous, avec quelle grâce et quelle puissance elle sait nous accompagner et nous altérer en profondeur. Pour lui, aucun groupe n'a autant compté que les Beatles.
    Ils ont assuré cette transition périlleuse entre l'enfance et l'adolescence, lorsque l'imagination, au pouvoir de la fiction, ne suffit plus à masquer la réalité qui s'impose avec l'âge. Emergent de cette envie, des nouvelles, des pensées et un ensemble de souvenirs touchants et drôles, qu'il n'appartient qu'aux lecteurs de rattacher à leur propre expérience.

  • Londres, 1940. Chez les Bradford, le Blitz n'empêche pas la vie de continuer. Ni le père d'inventer des choses les plus farfelues (un tatou géant !), ni la mère de pédaler jusqu'à son usine en chantant sous les bombes, ni la soeur de tomber amoureuse, encore et encore, de Clark Gable... Quant à Tommy, 13 ans, il ne vit que pour rigoler avec les copains, se gaver de comic books, et considérer Churchill comme une sorte de Superman-sur-Tamise.
    Noël approche, les sirènes hurlent. Reverra-t-il un jour fleurir les jonquilles de Green Park et, surtout, les si jolis yeux de Mila Jacobson ?

  • Aide-moi si tu peux

    Jérôme Attal

    Qu'est-ce qui relie le crime odieux de ce banquier de la Défense qu'on vient d'étrangler avec une corde de guitare à une jeune youtubeuse des Yvelines disparue sans laisser d'adresse ?
    C'est ce que va tenter de comprendre le capitaine de police Stéphane Caglia. Sa spécificité ? Les années 80. Il ne peut pas résoudre une énigme sans fredonner Je te donne de Jean-Jacques Goldman ou penser à Valérie Kaprisky dans L'Année des méduses.
    Alors quand, épaulé par une jeune inspectrice anglaise, il va être mis sur la piste d'un tueur en série fan des Beatles, avec ses méthodes de flic moins Sergent Pépère que Dirty Harry, l'enquête va prendre une tournure totalement twist and shouts...

  • C'est un vieux téléphone à cadran, chiné à Londres, à Portobello Road. La sonnerie surprend Ethan au milieu de la nuit. Au bout du fil, ses parents : « Dis à ta soeur qu'on pense à elle tous les jours. » Rien que de très normal, sinon qu'il est un peu tard pour téléphoner aux gens. Que les parents d'Ethan sont morts depuis deux ans. Et que jusqu'ici il se croyait fils unique...
    Pour ce compositeur de chansons, c'est le début d'une quête à la recherche de cette soeur inconnue, tombée du ciel. Une aventure peuplée de pom-pom girls tchèques, de tartes au riz et de porcelaine anglaise. Une fuite en avant pour réparer les fêlures de la vie.
    Car, comme dirait le photographe Robert Doisneau, l'essentiel est d'avancer avec le sourire dans la vie pour attirer la bienveillance du hasard.

  • Pagaille monstre

    Jerome Attal

    Finis, chevaliers, dragons, sorcières et quêtes initiatiques. Aujourd'hui, l'aventure est amoureuse, bref : on prend les princesses et on recommence. Dans cette aventure dont vous êtes le héros, ce sont les femmes qui mènent la danse ! Suivrez-vous cette brune incendiaire qui vous invite chez elle, page 180 ? Préférerez-vous la ballade nature avec Stéphanie, page 130, à la soirée branchée avec Mai, page 42 ? De choix en choix et de pages en pages, c'est vous qui faites l'histoire.

  • Entre le pastiche et l'hommage, Jérôme Attal écrit et invente les pages manquantes du Journal intime qu'Andy Warhol a tenu dans les dernières années de sa vie. Se glissant dans la peau du peintre et artiste américain, il revisite les années 80, livre des réflexions sur l'histoire de l'art, les people, et dresse des correspondances ironiques avec notre époque. Spirituel, vertigineux, tendre ou assassin, ce Journal plus vrai que nature sérigraphie notre époque. Il est suivi d'une nouvelle, Jeunesse du héros qui met en scène Andy Warhola en culottes courtes, étudiant à Pittsburgh, dans laquelle on apprend l'origine de nombreuses obsessions de l'artiste ainsi que certaines de ses fameuses formules dont « le quart d'heure de célébrité ». Mélancolique et cinglant, ou quand la fiction transcende la réalité !

  • Après dix-sept ans passés dans le même petit appartement, le héros, vivant de sa plume, décide de déménager dans la rue d'à côté.
    Ne souhaitant pas ennuyer ses amis, en plein mois de décembre, il décide de transbahuter une vie de livres et de CD dans un petit cabas jaune à roulettes.
    C'est lors de ce voyage près de chez lui qu'il se lance un dernier défi : accoster la jolie voisine qu'il n'a jamais eu le courage d'accoster durant toutes ces années.

  • Presque la mer

    Jérôme Attal

    Deux héros principaux : un jeune médecin tout frais diplômé et une jeune fille d'un petit village qui rêve d'être chanteuse.

    Les habitants de Patelin font croire au jeune médecin qu'il y a la mer au village, pour qu'il vienne s'installer. La jeune fille rentre de la Capitale, après avoir échoué à un casting d'un télé-crochet.

    Une histoire d'amour va naître entre ces deux-là, dans un village burlesque où tous les habitants jouent l'imposture balnéaire...

  • Folie furieuse

    Jerome Attal

  • Simon, la trentaine, tente de se remettre de sa rupture avec Natalie, mais n'y arrive pas. C'est pourquoi il se rend chez elle pour lui exprimer toute sa colère et sa tristesse. Puis il retrouve son ami Thomas, lui-même toujours très marqué par l'intransigeance de sa passion amoureuse pour Lysa. C'est donc à la chronique de leur sortie du gouffre que l'on assiste. Simon sort beaucoup, concerts, boîtes de nuit ; Thomas se terre et essaie de reprendre goût à la vie. Les filles, quant à elles, poursuivent leur emploi du temps, fragiles, incertaines, toujours sur le fil. Tous seront réunis à l'anniversaire de leur amie Caroline, où chacun des protagonistes essaiera de trouver une issue à ce qu'il a dans le coeur. Comment faire quand chacune de vos actions est portée par vos sentiments et qu'il est impossible de s'accommoder des défaites de la réalité ? Est-ce que l'amour fou peut se satisfaire du passage des jours et trouver à se loger dans la vie comme elle vient ?

  • Suite à une rupture amoureuse, le narrateur se retrouve sur une planète inconnue : Zyproxia.
    Les Zyproxiens, qui évoluent dans un éternel présent, sont dépourvus de souvenirs comme d'imagination. Un problème pour les enfants qui réclament toujours des histoires avant de s'endormir ! Le chef des Zyproxiens voit donc comme une aubaine l'arrivée de notre narrateur, et lui demande s'il aurait la gentillesse de raconter à son fiston de merveilleuses histoires de là d'où il vient.

  • the beatles 1962-1966 et son pendant the beatles 1967-1970, aussi connus sous les surnoms de le rouge et le bleu, sont deux compilations rassemblant les plus grands succès du groupe de rock britannique.

  • Basile Green est un jeune musicien qui s'est retrouvé propulsé sur le devant de la scène artistique et médiatique, alors que jusque-là il n'avait été que spectateur : Spectateur de sa famille fantasque, spectateur de ses rêves. Il est catapulté en une chanson dans un monde où les rêves n'ont qu'une valeur marchande et médiocre, à l'opposé de là où il se tenait enfant. Seule la passion amoureuse lui ouvre maintenant le champ nécessaire à ce petit reste d'espérance qu'il faut pour tenir. Il s'y jette à corps perdu, dans ce pari que la femme qu'il aime ne se révèle pas au final à l'image du monde qu'il aura fréquenté : frivole et cruel, sans gravité et décevant.

  • L'age des amours egoistes Nouv.

  • Alcie a dix ans et possède un super pouvoir, spectaculaire et inattendu : lorsqu'elle est triste, ses chagrins prennent l'apparence de petits fantômes. Téméraire, Alcie a appris à vivre avec ses fantômes chagrins et, désormais, ils l'accompagnent dans toutes ses aventures.
    Pour les vacances de Noël, Alcie se rend chez sa tante Oupelaoupe adorée, qui habite dans un camping-car avec son fils Tractopaul, un ado pas très subtil mais au coeur immense.
    Alors qu'Alcie s'apprête à retrouver Hugo, son copain de vacances qui vit non loin de là, elle apprend que celui-ci a été envoyé dans un terrible pensionnat surnommé... Alcatroce. Pire : il n'en sortira même pas pour les vacances !
    Là-bas, à Alcatroce, on apprend aux enfants à devenir égoïste, individualiste et impitoyable. Armés d'une redoutable machine à distribuer des punitions, les professeurs d'Alcatroce veillent à mettre tous les élèves au pas.
    Le pensionnat a beau avoir été bâti sur une île forteresse imprenable au beau milieu de la mer, rien n'arrêtera Alcie, qui décide d'embarquer ses parents, sa tante et le cousin Tractopaul dans une aventure intense et trépidante pour sauver Hugo de ce cauchemar... Mais aussi déjouer les plans du sinistre directeur d'Alcatroce, qui a décidé d'exterminer non seulement la faune sous-marine, mais aussi les vacances scolaires !
    Cap sur Alcatroce !

  • Pour les vacances de la Toussaint, Alcie est invitée chez sa tante Oupelaoupe, qu'elle n'a encore jamais rencontrée. Un peu sorcière, Oupelaoupe tient un camping à l'orée d'un bois. Quand Alcie arrive sur place, le lac est asséché, les poissons et les oiseaux ont plié bagage et des bruits terrifiants s'échappent de la forêt.
    Tourneboulée par ce spectacle, Alcie commence à soupirer. Et voilà que ses soupirs prennent l'apparence de petits fantômes. Des fantômes chagrins un peu timides, mais toujours prêts pour l'aventure. Surtout s'il s'agit de sauver la forêt...

  • Pour les vacances de la Toussaint, Alcie est invitée chez sa tante Oupelaoupe, qu'elle n'a encore jamais rencontrée. Un peu sorcière, Oupelaoupe tient un camping à l'orée d'un bois. Quand Alcie arrive sur place, le lac est asséché, les poissons et les oiseaux ont plié bagage et des bruits terrifiants s'échappent de la forêt.
    Tourneboulée par ce spectacle, Alcie commence à soupirer. Et voilà que ses soupirs prennent l'apparence de petits fantômes. Des fantômes chagrins un peu timides, mais toujours prêts pour l'aventure. Surtout s'il s'agit de sauver la forêt...

  • « Duncan est un petit garçon rêveur, c'est plus fort que lui, il est toujours dans ses pen- sées. En classe, à la maison, dans les fêtes d'anni- versaires. Pourtant, il va vivre des aventures bien réelles, le jour où la maîtresse d'école décide d'une excursion à Paris pour aller visiter la tour Eiffel. Un voyage à côté de Lucy, dont il est secrètement amoureux. A Paris, devant tant de splendeurs, Dun- can est dans ses pensées, et surtout celle d'acheter un souvenir pour ses parents : une petite tour Eiffel ! Il ne voit pas l'heure filer, et le bus non plus !
    Vite, Duncan court de toutes ses forces derrière le bus mais n'arrive pas à le rattraper. Le voilà perdu, livré à lui-même dans la grande ville !
    Heureusement un petit garçon qui sait allier ses rêves à la réalité finit toujours par se débrouiller.
    Grâce à sa rencontre avec Johnny Charleston, un écureuil de Londres venu rendre visite à son cou- sin le rat parisien, il va faire la connaissance de l'homme fort des halles.
    Tous ses nouveaux amis n'auront qu'une idée en tête : aider Duncan et sa petite tour Eiffel à re- joindre le bus avant qu'il n'atteigne la dernière porte de Paris. »

  • Lola-loup (qui s'appelle en réalité Marie-Fortunée mais qui a commandé à son roi de père un nouveau prénom pour son anniversaire de princesse de 7 ans...), en a assez, assez d'être une princesse... elle rêve d'être une petite fille comme les autres.
    Un jour, à l'occasion des portes ouvertes du château, elle se faufile parmi le groupe des enfants d'une école et rencontre ses nouvelles amies.
    Ensemble, elles vont rejoindre le grand parc par la fenêtre, sauver un serpent de mer enfermé dans un bassin, entrer dans la forêt, sauver des arbres qui éternuent, construire une cabane en équipe de filles...
    Lola-loup deviendra une grande petite fille, princesse éveillée au monde et aux autres.

  • Sur un bord de mer, où les toits des maisons sont le terrain de chant des goélands, avec les vents marins comme complices, Kino, bébé Goéland, va vivre une aventure-road-trip à pattes - à travers un jardin.
    Kino ne sait pas encore voler, c'est comme ça qu'il va d'abord apprendre à faire miaou ! Il doit échapper au vilain voisin monsieur Orbide, qui en veut aux goélands. Il va rencontrer certains habitants du jardin qui lui démontre- ront « qu'on apprend toujours beaucoup des autres » : un ver universaliste, une tortue individualiste, un hérisson amoureux, et surtout une géante prénommée Cordélia, l'enfant qu'il n'oubliera jamais.

  • Coup de foudre.
    Premier pas.
    Insomnie.
    SMS.
    Impatience.
    Rêverie.
    Rendez-vous.
    S'embrasser.

empty