Isabelle Muzart

  • Un train emporte un groupe de voyageurs à la rencontre de mystérieux phénomènes, relatés par la presse locale d´un petit pays d´Europe centrale. En pleine nuit, leur wagon se détache : ils se retrouvent abandonnés au beau milieu d´une vaste forêt recouverte de brume. Dès lors, l´excursion tourne au cauchemar.
    Apparitions étranges et surnaturelles, puis morts brutales vont s´enchaîner tout au long du récit. S´agit-il d´une rencontre du troisième type ou de quelque chose de plus incroyable encore ?
    Connu pour ses scénarios de B.D., Philippe Saimbert signe ici, avec la complicité d´Isabelle Muzart, un thriller naviguant entre mystère, fantastique et angoisse.

  • Mystérieuse disparition, le week-end dernier, dans la nuit de samedi à dimanche, lors d'une sortie festive entre amis dans une discothèque de la région, d'une adolescente de dix-sept ans, Laetitia Aubrac, originaire de Saint-Laurent, petit village sis à quelques kilomètres de Saint-Sauveur, dans les Landes. La gendarmerie de Saint-Sauveur a ouvert une enquête à la demande des parents désemparés de la jeune disparue. Aucune piste n'est actuellement écartée par les enquêteurs, fugue, enlèvement, homicide. Pourtant aucune solution ne semble se faire jour. Le capitaine de gendarmerie, M. Cyril Dupré, s'est étonné auprès de notre correspondante locale Carole Lucas, du peu de coopération rencontrée au sein de la population locale et de son exceptionnelle réticence à répondre aux questions des enquêteurs. D'après le peu d'informations qu'ils ont pu recueillir, il semblerait que la jeune fille fréquentait un jeune homme également originaire de Saint-Laurent, lui-même actuellement également introuvable. Les gendarmes pensent cependant être parvenus à retrouver sa trace à Bordeaux et ont chargé leurs homologues locaux de le rencontrer et l'interroger. Cependant, le capitaine Dupré ne cache pas privilégier grandement la thèse de la fugue, celle-ci apparaissant selon ses dires, jusqu'à présent, la plus vraisemblable. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des développements de l'affaire. A.R., Sud-Ouest France, 13.07.1993 » N'oubliez jamais que le plus beau des chênes peut cacher la plus dangereuse des forêts !

empty