Drugstore

  • Je veux : avoir un cul rond, que toutes les autres filles aient un cul plat, granuleux et tremblant, une mère normale, le pouvoir de maîtriser les méchants par une prise de kung-fu, mourir et regarder sur la terre comme on me pleure, les pantalons p. 189 et 211, le tailleur p. 193, les vestes p. 194 et p. 238, le sac p. 220 et le pull p. 223 du numéro de septembre de « Marie Claire », être musclée et épilée de naissance... et surtout : le prince charmant.

  • Faut qu'on parle

    Hélène Bruller

    Avec ses albums Je veux le prince charmant, Hélène Bruller est une vraie salope ou Love, on connaissait Hélène Bruller héritière de Reiser et chantre du décorticage corrosif des rapports hommes-femmes en bande dessinée. Avec ce nouvel album, elle nous prouve qu'elle est aussi une grande dessinatrice d'humour dans la lignée de Voutch ou Sempé ! Dans cette série de gouaches, elle sait à merveille résumer en un dessin le drame de l'incommunicabilité que nous vivons tout un chacun au quotidien : maladresses, incompréhensions, gaffes, mots d'enfants... des travers ou anecdotes qui font mouche sous sa plume et son pinceau. Décapant et hilarant !

    Sur commande
  • Dans « Je veux toujours le prince charmant » Hélène Bruller continue de traquer les tics, les petites névroses, les obsessions qui hantent l'univers de ce que l'on appelle un peu rapidement le sexe faible. Complément indispensable de son premier album « Je veux le prince charmant », ce second opuscule explore avec beaucoup de psychologie et d'humour le monde des femmes, ce quelles vivent, pensent, ressentent au quotidien.

    Sur commande
empty