Livres illustrés / Enfance (+ de 3 ans)

  • Une succession de gags dans lesquels les héros sont des petits animaux qui ressemblent à des enfants. Chacun d'eux est doté de super pouvoirs a priori totalement incongrus (Superpudepié, Supermou...) qui lui permettent de se sortir de situations embarrassantes et d'apparaître comme un super héros face aux copains !

    Sur commande
  • Elle a une sacrée tignasse, vanessa ! une vraie crinière.
    Mais quelle galère pour se coiffer ! ses cheveux partent dans tous les sens, se coincent partout. les moqueries vont bon train ! jusqu'au jour oú elle se transforme en supercheveuxenpétard.

  • Aglagla ! simon a horreur du froid ! dès que le thermomètre descend sous les 30 degrés, il est gelé.
    Il superpose pulls et manteaux, mais n'a jamais assez chaud. la honte devant les copains ! jusqu'au jour oú il se transforme en superfrileux.

  • René est gentil, mais quel maladroit! ions jamais le faire exprès, il renverse, casse et réduit tout en purée.
    Une vraie catastrophe ambulante! les copains se moquent de lui et le fuient. jusqu'au jour oú il se transforme en superchamboultou.

  • Pas facile pour tony d'éviter les moqueries avec ses oreilles décollées.
    A l'école, ses copains rient tellement de lui que, parfois, il aimerait presque être sourd! jusqu'au jour oú il se transforme en superfeuille dechou.

  • Jeannot est une vraie poule mouillée il a peur de tout : du noir, de l'eau, d'un chien qui aboie.
    Même de son reflet dans le miroir. du coup tous ses copains s'amusent à lui faire peur. jusqu'au jour oú il se transforme en superlatrouille.

  • Quelle crème, ce toujours prêt ô rendre service ! à tel point qu'il est incapable de dire non.
    C'est plus fort que lui !. du coup, à la maison, à l'école, tout le monde en profite !. jusqu'au jour oú il se transforme en 1959 la jeune emma vit dans une plantation de coton entourée des siens et de la famille du maître, lorsqu'on la sépare de ses parents et de ceux qu'elle aime. à treize ans, elle est vendue, comme des centaines d'autres esclaves. sarah, la fille du maître, très attachée à emma, ne pardonnera jamais cette barbarie à son père.

  • Yoann en a assez d'être le mouton noir de sa classe ! Clignements d'yeux, hochements de tête. Il est bourré de tics. Jusqu'au jour où il se transforme en Supertic !

    Moralité :
    Celui qui imite tes tics C'est vraiment une sale bête Mais si tout le monde rapplique C'est lui qui aura l'air bête !

  • Mireille est très gentille mais quelle pipelette ! À tel point que tous ses copains finissent par s'enfuir en se bouchant les oreilles ! Jusqu'au jour où elle se transforme en Superpipelette!
    Moralité : quand on est une super pipelette, on a au moins 2 ennemis : le silence et...le scotch de ses amis !

  • Roberta a un gros problème : ses pieds ! Ils sont immenses ! À lorsqu'à l'école, elle les cache derrière son cartable mais ils dépassent tellement que tout le monde bute dessus ! Un jour, Roberta devient Supergrandpied. Ses pieds semblent chaussés de roulettes invisibles ! Moralité : À ceux qui te traitent de pied de canard, mets-leur sous le nez tes grands panards. Qu'ils comprennent bien que s'ils continuent, ils pourraient bien se les prendre au...heu...fesses !

  • Édouard-Charles-Alexandre est incapable de dire son prénom jusqu'au bout. Alors quand il raconte une blague, tout le monde s'endort avant la fin. Pas étonnant que Mireille (alias Superpipelette) l'aime bien. Avec lui elle peut parler librement pour deux, vu qu'elle finit toutes les phrases qu'il n'arrive pas à terminer ! Édouard-Charles-Alexandre, il l'aime bien Mireille, même si son débit hallucinant le démoralise un peu. Au moins elle, elle se moque pas de lui...c'est peut-être la seule ! Devenu Superlatchatche, il va épater la compagnie lors du spectacle de poésie avec son phrasé rap qui groove et envoûte...

  • Théo, ses boutons c'est carrément beurk... Surnommé la calculette ou encore la tarte aux cerises, il est l'objet de toutes les moqueries. Et quand ses camarades s'amusent à tourner un film avec le caméscope de Greg, pas question d'avoir un boutonneux à l'écran...Théo se fait rembarrer. Devenu Superboutonneux, grâce à son pouvoir de bulles géantes emprisonneuses, il va sauver ses camarades aux prises avec Gros Loup et sa bande...et prendre ainsi le premier rôle ! Comme quoi on peut être boutonneux et héros incontesté d'un film !

  • Jimmy a la répartie brillante. Il est drôle...sauf quand il essaie de l'être. Et c'est bien son problème. Alors qu'au naturel il est poilant, il est toujours à chercher le bon mot et à faire des blagues vaseuses qui tombent à plat. Cherchant la surenchère, il finit par en faire une de mauvais goût : il glisse discrètement une cartouche d'encre dans le sandwich de Lucien. Mais tout le monde est déjà lassé de ses blagues et s'en va. C'est un bide. Et si ce n'était que ça : le sandwich n'était pas à Lucien mais au terrible Sacha qui s'arrose le visage d'encre ! Jimmy affolé se carapate. Devenu Superfarceur, dès qu'il ouvre la bouche même si c'est pour dire bonjour, les autres se plient en quatre ! Ravi au départ, il va vite se lasser. Pas marrant d'être toujours drôle ! Notamment quand on doit affronter Sacha le caïd barbouillé d'encre qui compte bien donner une leçon au petit farceur ! Mais Superfarceur découvrira que faire rire peut être aussi une arme très efficace...

  • Bertrand a une voix de fausset et le grand jeu de ses camarades est de le faire parler pour se marrer. Bertrand admire et envie Jimmy qui a une belle voix et chante en solo avec Flora à la chorale...ils vont même faire un spectacle ! Un jour, à l'école, Jimmy le farceur manigance pour que Bertrand passe au tableau réciter la poésie...et ce dernier se paie la honte de sa vie. Devenu Supercriquitue, Bertrand prend sa revanche sur le responsable de son humiliation en affublant Jimmy d'une voix grotesque qui parle en accéléré ! Du coup Jimmy ne peut plus chanter dans la chorale et c'est finalemnt Bertrand qui le remplace au spectacle et qui connaît enfin son heure de gloire !

  • Yvon est si petit qu'on le surnomme l'accoudoir. Il se ballade partout avec son tabouret dont il se sert : pour ouvrir les portes, se laver les dents... Non seulement tout le monde se moque de lui, mais voilà que Gros Loup lui chipe son tabouret et l'abandonne perché sur une balançoire tandis que tous filent au circuit de karting. Devenu Supermini, il réduit la taille de la balançoire peut descendre et rejoindre ses potes au karting pour participer avec eux à la course. Sauf qu'il est tellement petit que son pied n'atteint pas la pédale d'accélérateur...mais il est Supermini ! Il réduit le karting à sa taille...avant de réduire la taille des autres kartings aussi ! Ses camarades ramassés sur des voitures trop petites pour eux ne peuvent que laisser filer Supermini qui fait une superbe course en tête !

  • Zoé qui louche voit tout en double. Ça lui donne un air bête et les autres se moquent...surtout le Grand Dédé qui voit en elle le moyen de ne plus perdre au Mikado ! Pour ne rien arranger, il y a des tas de choses que Zoé ne peut pas faire...comme du vélo par exemple. Pas de chance car aujourd'hui tout le monde va à la kermesse...en vélo vu que c'est trop loin à pied. Devenue Superquilouche, Zoé peut multiplier tout ce qu'elle veut en deux ou quatre ou six exemplaires voire plus ! Et elle trouve le moyen de rejoindre ses camarades à la kermesse...

  • Monique est super complexée à cause de ses bagues aux dents. En plus aujourd'hui, c'est la photo de classe. Il faudra sourire ! Non, elle n'ira pas. Alors les blagues potaches fusent : « T'as bien raison ! » Les pires s'amusent à la pousser à montrer ses dents de fer à coups de chatouilles. Monique finit par craquer et ce faisant dévoile à tous ses bagues aux dents. Honte suprême. Devenue Superdendfer, elle prend sa revanche et sourit à tout va en déchaînant les éléments ferreux de la cantine, lançant les fourchettes à l'assaut des affreux...pour finir par sauver, sous les yeux de tous, plusieurs de ses camarades montés faire les fous sur une grue métallique télescopique. Notre Monique a perdu ses pouvoirs mais n'en est pas moins devenue une héroïne et elle peut sourire sur la photo !

  • Timon n'arrête pas de mettre ses doigts dans le nez. Tout le monde trouve ça dégueu : « Beurk ! Eh ! Tu veux le mien ? » ...à part Igor bien sûr ! L'agrandissement d'une photo le montrant en action est distribuée à tous au concours d'athlétisme. La honte pour lui et son équipe qui participe à la compétition interscolaire. Devenu Superdoidanlenez, il va faire gagner son équipe...les doigts dans le nez ! Et devenir le héros de ses camarades. Dans un dernier baroude d'honneur, Timon fait la course jusqu'au bus avec les autres : le premier arrivé ! Mais il a perdu ses pouvoirs ! Qu'à cela ne tienne, il arrivera premier quand même...les doigts dans le nez !

empty